lundi, 21 octobre 2019 •

356 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Editorial

Le Prix de l’Indépendance !




Mercredi prochain, 1er août 2018, nous fêterons le 58e anniversaire de l’accession à la souveraineté internationale de notre pays, le Dahomey devenu République Populaire du Bénin en 1975, puis République du Bénin en 1990, à l’occasion de l’historique Conférence Nationale des Forces Vives, tenue, à Cotonou au Plm Alédjo, du 19 au 28 février 1990. Rien que par ces changements successifs de noms, on peut déduire qu’au lendemain des indépendances, les choses n’ont pas du tout été aussi faciles pour la plupart des pays africains dont le nôtre. En effet, durant plus d’un demi-siècle d’indépendance, nous n’avons pas mis à profit les années, le temps et l’espace, pour nous affranchir véritablement prouvant à ceux que nous désignions comme nos oppresseurs et autres dominateurs que nous avions raison de nous soustraire de leurs jougs. Bien au contraire, nous nous sommes comportés comme des opprimés déclarés indépendants mais qui n’ont jamais pu prendre conscience de ce que être indépendant signifie et implique. Autrement dit, être responsable dans tout ce qu’on fait et dit, s’appliquer à bâtir son pays et à l’aimer plus que tout, dans la logique du sens patriotique qui fait dire : la patrie ou la mort. Nous nous montrons plutôt paresseux, partisans demoindres efforts et du gain facile, complexés et quémandeurs, tendant toujours la main aux colonisateurs que nous ne cessons d’accuser d’être à la base de nos maux et de notre sous-développement. Est-ce encore bien juste de continuer à percevoir et à voir les choses comme cela, alors que nous avons nos tares, nos insuffisances et incapacités qui nous aveuglent à ce sujet ! Nous parlons d’indépendance et de liberté comme s’il suffisait seulement de demeurer dans les théories,pour se croire véritablement indépendant ! Nous paressons, tout en espérant que les alouettes nous tombent rôties, pour nous bomber le torse d’être indépendant ! Nous nous contentons de légers progrès et évolutions dans certains domaines de la vie socio économique, pour croire que nous avons déjà fait assez d’effort pour prouver notre indépendance ! Nous pataugeons tellement dans la corruption, les prévarications, les compromissions les plus inimaginables et les rafistolages les plus sordides qui enfoncent davantage notre pays dans l’abîme, que nous manquons du sens de la République, de la Nation et de la Patrie ! Des indépendances à nos jours, les différentes options et conceptions de la plupart de nos dirigeants au plus haut niveau sont si mal pensées, que nous peinons à trouver nos marques et surtout la meilleure voie qui mène au développement du pays ! Sur le plan politique, les intrigues, les règlements de compte et la personnalisation du pouvoir d’État pour servir nos propres intérêts, ceux de nos clans et de nos partis politiques, et non ceux du peuple, sont si perceptibles dans les pratiques et comportements, qu’il faut bien se demander, à quand la politique, la vraie qui mène au développement réel ? Un développement réel qui s’entend par des citoyens au travail, chacun donnant le meilleur de lui-même dans son secteur d’activités, et au prix de mille et un sacrifices pour s’assumer et pour faire avancer son pays. Un développement qui fasse mettre véritablement les hommes et femmes valides au travail, pour non seulement s’épanouir, mais aussi pour prouver leur fierté d’appartenir à une Nation, convenant avec Edmond About que « nous sommes les héritiers de tous ceux qui sont morts, les associés de ceux qui vivent et la providence de ceux qui naîtront ». En cela justement, comme Antoine de Saint-Exupéry, la question que nous devons nous poser, c’est celle de savoir « quelle terre, quelle patrie laisserons-nous à nos enfants ? » Une question essentielle et non moins pertinente que les Béninoises et les Béninoises poseront à la veille ou à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de l’indépendance de leur pays ! Ceci, en méditant quelques passages du 2e couplet de notre hymne national « l’Aube Nouvelle » : « Dans le vert, tu liras l’espoir du renouveau ; de tes aïeux, le rouge évoque le courage ; des plus riches trésors le jaune est le présage ».
(...) Lire l’intégralité sur https://croixdubenin.com/articles/editoriaux/848-le-prix-de-l-independance

Abbé Crépin M. Acapovi, directeur de publication La Croix du Bénin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

27 juillet 2018 par Dg24h


Les militaires célèbrent la fête à Dassa


21 octobre 2019 par Dg24h
Les militaires sont en fête. Du 21 au 24 octobre 2019, le camp (...)
Lire la suite

Des centaines de sinistrés et d’importants dégâts


21 octobre 2019 par Dg24h
D’énormes dégâts sont enregistrés à Dévè, un village de la commune de Dogbo (...)
Lire la suite

La liste des normaliens retenus dans la base de données des (...)


20 octobre 2019 par Dg24h
Le ministère des Enseignements Maternel et primaire vient de rendre (...)
Lire la suite

Le pont de Houédonou infranchissable à Godomey


20 octobre 2019 par Dg24h
Difficile de circuler sur la voie d’accès au pont de Djonou, situé à (...)
Lire la suite

Les explications du porte-parole du Gouvernement


20 octobre 2019 par Dg24h
Sur le plateau de la télévision nationale ce samedi 19 octobre 2019, le (...)
Lire la suite

L’eau chasse les policiers des postes de contrôle à Agoué


20 octobre 2019 par Dg24h
La sortie du fleuve Mono de son lit n’a rien épargné sur son passage. À (...)
Lire la suite

La 1ère session criminelle de l’année s’ouvre lundi


19 octobre 2019 par Dg24h
La première session criminelle du tribunal de première instance de (...)
Lire la suite

Michel Houellebecq aurait plagié son fameux roman, « Soumission (...)


19 octobre 2019 par Dg24h
Un écrivain africain vivant en France a démontré, preuve à l’appui, (...)
Lire la suite

Prof Brice Sinsin décoré par le CAMES


19 octobre 2019 par Dg24h
L’ancien recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, professeur Brice (...)
Lire la suite

Athiémé, Grand-Popo, Lokossa inondées


17 octobre 2019 par La Rédaction
Trois communes sont impactées par le débordement des eaux du fleuve Mono (...)
Lire la suite

Un examen préventif qui sauve des vies


17 octobre 2019 par Dg24h
Détecter d’éventuelles pathologies contractées par un patient afin de lui (...)
Lire la suite

140 policiers mobilisés pour la MINUSMA


16 octobre 2019 par Dg24h
En Conseil des ministres ce mercredi 16 octobre 2019, le gouvernement (...)
Lire la suite

Un élève meurt par noyade à Dangbo


16 octobre 2019 par La Rédaction
Un élève en classe de 4ème au Collège d’enseignement général de Késsounou, (...)
Lire la suite

Une série de dispositions pour assurer la sécurité des touristes


16 octobre 2019 par La Rédaction
La saison touristique 2019-2020 du parc national de la Pendjari s’est (...)
Lire la suite

Démarrage de la 4ème Edition de Karp-Kamina


16 octobre 2019 par La Rédaction
‘’Résidence International d’artistes et Chercheurs de Kamina (...)
Lire la suite

Un étudiant tué dans une carrière de sable


15 octobre 2019 par La Rédaction
Âgé de 25 ans, Spinto Kouessi, un étudiant en en 2ème année d’Anglais à (...)
Lire la suite

Des hectares de cultures sous les eaux


15 octobre 2019 par Dg24h
L’inondation causée par la crue des cours d’eau constitue un souci pour (...)
Lire la suite

L’école urbaine centre cambriolée


14 octobre 2019 par Dg24h
Les hors-la-loi se sont illustrés à l’école urbaine centre de Djougou en (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information