vendredi, 18 janvier 2019 •

84 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ
Komi Koutché mis en liberté conditionnelle : L’ancien Ministre des finances et ancien Directeur Général du Fonds (...)     *Conseil des Ministres : Mesures individuelles *Ministère de la Justice* - Directeur du Centre de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence de Parakou : Monsieur Dimitri Wilfried Rafiou VIOU - Directrice du Centre de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence d’Aplahoué : Madame Constance Sylvie CHAOU épouse ELEGBEDE - Directrice du Centre de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence d’Agblangandan : Madame Stéphanie Clémence A. GOUSSANOU. : *Conseil des Ministres : Mesures individuelles *Ministère de la (...)     Conseil des Ministres dub16 Janvier 2019 : Mesures conservatoires relatives au domaine litigieux sis à Womey, commune d’Abomey-Calavi, présumé propriété de la collectivité MARCOS. : Conseil des Ministres dub16 Janvier 2019 : Mesures conservatoires (...)     La Lépi 2019 en chiffres : Nombre d’électeurs au plan national : 5.037.785 (4.746.348 en 2016) Nombre d’électeurs par Département* : *Alibori* : 397.414 *Atacora* : 330.283 *Atlantique* : 773.129 *Borgou* : 571.284 *Collines* : 342.742 *Couffo* : 331.402 *Donga* : 221.631 *Littoral* : 412.987 *Mono* : 258.904 *Ouémé* : 614.490 *Plateau* : 289.501 *Zou* : 448.632 *Pays Étrangers* : 45.386 : La Lépi 2019 en chiffres : Nombre d’électeurs au plan national : (...)     Legislatives 2019 : Le corps électoral convoqué pour le dimanche 28 avril 2019 :    

Agence nationale de métrologie

La situation des normes de qualité au Bénin




« Rôle de l’ANM dans l’atteinte des objectifs de développement durables ». C’est le thème de l’émission Ma part de vérité de ce dimanche 4 novembre 2018, sur Golfe TV ayant pour invité Loukmane Osseni. Le directeur de l’agence de normalisation et de métrologie a expliqué l’importance de recourir aux normes en matière d’exigence qualité.

En prélude à la célébration le 8 novembre prochain de la Journée mondiale de la qualité, le directeur de l’Agence de normalisation et de métrologie a apporté des clarifications en matière des normes de qualité. Pour cette célébration, il sera question de sensibilisation. Selon Loukmane Osseni, « Lorsqu’on parle de la qualité, c’est apprécier diversement mais lorsqu’il y a des normes, il faut mettre l’accent ».
Le spécialiste explique que « la qualité d’un produit dérive des exigences que doivent respecter les produits. Dès que le produit respecte les normes, on parle de la qualité ». Selon le directeur, « il s’agira de faire en sorte que la norme nationale ne soit plus contraignante que celle régionale ».
Au Bénin, confie-t-il, « il y a un dispositif bien huilé pour mettre en place la norme nationale. Nous optons pour donner à nos concitoyens les normes africaines pour que nous ne nous démarquions pas des autres. Nous forçons pour aller aux normes internationales ». De plus en plus, des entreprises béninoises optent pour les normes de qualité. Il fait remarquer qu’il y a des entreprises qui demandent parfois des informations sur plusieurs normes. « Les entreprises passent pour demander les normes sur beaucoup de produits », dira-t-il.
Loukmane Osseni déplore que nous n’avons pas les moyens pour beaucoup communiquer.
« Les entreprises ne connaissent pas les normes mais depuis qu’elles sont informées, elles viennent pour se renseigner. Il n’y a pas de réticence de leur part. Le problème est que nous ne communiquons pas assez », souligne-t-il.

La démarche salutaire
« Lorsque vous voulez produire, le premier réflexe est de savoir comment cela se produit pour que ça ne cause aucun problème pour l’organisme. Maintenant quelle est la norme pour produire. Il y a des démarches notamment les bonnes pratiques de production qu’il faut connaître et adopter », explique-t-il.
Ce n’est qu’un moyen pour permettre aux producteurs d’avoir un bon résultat.
« La démarche qualité est d’éviter de faire ce qui vous vient à la tête. J’ai écrit et je respecte ce que j’ai écrit. Ce n’est pas cela. J’ai écrit et je dois être convaincu que c’est comme cela on le fait et je mets le dispositif pour respecter. C’est comme ça la démarche qualité », indique le directeur de la métrologie. Pour Loukmane Osseni, « La démarche qualité, c’est un engagement personnel. C’est le chef d’entreprise qui s’y engage pour vendre ses produits ».
Il fait comprendre que si par exemple, « un produit satisfait à mes besoins, je l’achète. Après, il s’agira de voir s’il est de qualité et à la portée de mes exigences. Ce n’est qu’après cela que je cherche peut-être de la sur-qualité selon mes exigences. Là, il faut payer son prix ».
Il rappelle que « dans le domaine des exigences, il y a ce que nous disons et ce que nous ne disons pas et qu’il faut intégrer ».
Le directeur indique que par exemple « dans le domaine de l’eau, l’ANM met à la disposition des producteurs, les normes pour la qualité de l’eau propre à la consommation. Dans le cas de l’énergie, l’ODD inscrit l’énergie propre. C’est l’énergie qui ne cause pas de tort à la population. Pour plusieurs projets, le gouvernement intègre l’ANM pour mettre en place les normes en la matière ». Abordant les problèmes rencontrés par les consommateurs en ce qui concerne les compteurs contrôlés au niveau de l’ABMCQ, le directeur affirme que « ce ne sont pas les compteurs contrôlés par l’ ABMCQ qui posent problème mais plutôt les compteurs falsifiés. Il y a des réseaux qui falsifient les timbres de l’ABCQ pour mettre sur les compteurs et vendre. Ce sont ces compteurs qui posent problème ».
Concernant les normes administratives, Osséni informe qu’il y a « plusieurs ministères qui ont adopté dans leur démarche les normes de qualité. Le ministère de l’Industrie, le ministère de l’agriculture, le ministère de l’enseignement supérieur, et le ministère du développement. Le ministère de l’économie numérique ne fait rien sans les normes ».
Pour lui, « L’ANM est comme le secrétaire de la mise en place des normes ».
Par rapport à la production et la consommation responsables, il explique que le consommateur doit désormais être libre de choisir ce qu’il veut. « Je suis sûr que je connais tel produit, son circuit et je dois le choisir. Et pour cela le producteur doit mettre sur son produit toutes les informations dont j’ai besoin », explique-t-il. A ce niveau, le directeur met l’accent sur le fait que « toutes les informations ne pouvant y figurer, la norme est maintenant de mettre des codes barres. Le code barre permet de renseigner sur le circuit du produit. Si le produit n’a pas de code barre et je décide de consommer, je le fais en toute responsabilité ». Il indique que tout le monde peut installer sur leur appareil androïd, le lecteur de code barre. Ceci pour vérifier les produits. Il fait ressortir la résistance qu’ils ont parfois sur le terrain avec la population qui couvre les entreprises. Même s’il pense que ces résistances ne sont plus récurrentes, il appelle les populations à coopérer pour que les normes de qualité soient respectées.

G. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

4 novembre 2018 par La Rédaction


Mme Lawson éclaire la Cour sur les missions du comité de suivi


17 janvier 2019 par Dg24h
Le président Edouard Cyriaque Dossa a procédé, ce jeudi 17 janvier 2019, (...)
Lire la suite

Des feux tricolores "ALIVO" installés à Cotonou


17 janvier 2019 par Dg24h
Le Bénin se dote de feux tricolores intelligents. Cet acte a été posé (...)
Lire la suite

Le Zou bat le record avec plus de 60% de participation


17 janvier 2019 par La Rédaction
La situation liée à la participation des enseignants à l’évaluation (...)
Lire la suite

Règlement du conflit foncier de la collectivité Marcos à Womey


16 janvier 2019 par Dg24h
Les membres du gouvernement réunis en session ordinaire du Conseil des (...)
Lire la suite

Le giratoire de la ville de Tchaourou bientôt aménagé


16 janvier 2019 par Dg24h
Les membres du gouvernement réunis en session ordinaire du Conseil des (...)
Lire la suite

L’accord agricole entre le Maroc et l’Union Européenne adopté


16 janvier 2019 par Dg24h
Le parlement européen a adopté en plénière ce mercredi 16 janvier 2019 à (...)
Lire la suite

Les responsables d’établissements sous la sellette dans les (...)


15 janvier 2019 par Dg24h
Le directeur départemental des enseignements secondaire, technique et (...)
Lire la suite

Bio Tchané lance la dissémination du plan national de développement (...)


14 janvier 2019 par Dg24h
Le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

Des dégâts lors d’un accrochage entre vendeurs du ‘’kpayo’’


14 janvier 2019 par La Rédaction
Dans la soirée de dimanche 13 janvier 2019, un accrochage est survenu (...)
Lire la suite

Géneviève Boco Nadjo fait le point des préparatifs à la Cena


14 janvier 2019 par Dg24h
La vice-présidente de la Commission électorale nationale autonome (...)
Lire la suite

Le Bénin organise dès février Wiki Loves Africa 2019


14 janvier 2019 par Dg24h
Du 1er février au 1er mars 2019, le Bénin organisera pour la première (...)
Lire la suite

Géoffroy Akossou lance un appel de soutien aux actions du (...)


13 janvier 2019 par Dg24h
Invité de marque à la 7ème édition de la célébration de la fête du vodoun à (...)
Lire la suite

4271 admis sur 5 773 candidats


12 janvier 2019 par Dg24h
Les rautoritésdes examens nationaux de Licence et de Master ont été (...)
Lire la suite

Déroulement paisible à Cotonou, boycott dans d’autres localités du (...)


12 janvier 2019 par Dg24h
L’évaluation des enseignants du secondaire a démarré sur toute l’étendue (...)
Lire la suite

Pr Béatrice Aguessy s’en est allée


12 janvier 2019 par Dg24h
La première femme, professeur de gynécologie-obstétrique du Bénin et de (...)
Lire la suite

Le Bénin lève 21,947 milliards FCFA sur le marché de l’UEMOA


11 janvier 2019 par Dg24h
Sur un montant de 20 milliards de francs FCFA, le Bénin a collecté ce (...)
Lire la suite

Gianni Infantino intronisé Dah Finagnon Houétchénou


10 janvier 2019 par Dg24h
Au terme de sa visite de travail au Bénin, ce jeudi 10 janvier 2019, le (...)
Lire la suite

L’exposition « VOILES » pour révéler l’artiste Sébastien Boko


10 janvier 2019 par La Rédaction
L’artiste plasticien Sébastien Boko avec le soutien du ministre Dona (...)
Lire la suite

Sondage



ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information