dimanche, 23 juillet 2017 •

101 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Après l’incendie d’un bus nigérien

La police arrête 10 individus à Bohicon




Dix individus sont interpelés et placés en détention suite au soulèvement né d’un incident survenu le 22 avril dernier au carrefour Zakpo dans la ville de Bohicon, a confié le Préfet du département du Zou, ce mercredi 17 mai 2017 à l’ABP.
Selon le Préfet Firmin Kouton, les enquêtes diligentées après le violent soulèvement qui a paralysé le 22 avril dernier la ville de Bohicon, ont permis d’identifier et de déposer en prison des personnes qui ont profité de la manifestation publique pour commettre des forfaits.
« Pendant les moments d’échauffourées, il y en a qui ont profité pour mettre en œuvre leur plan de vol, de vandalisme et bien d’autres actes délictueux », a souligné le Préfet.
« Des conducteurs de taxi-moto ont saisi l’occasion pour voler les bagages des voyageurs de bus, et mettre le feu à un bus de compagnie nigérienne qui du reste, n’était pas impliqué dans cet incident », a regretté M. Kouton.
Des postes téléviseurs à écran plasma, des ordinateurs appartenant à des passagers du bus saccagé ont été retrouvés dans les maisons des conducteurs de Zémidjans dans la ville de Bohicon et environs, lors des perquisitions menées par les forces de sécurité publique, a précisé le Préfet du Zou.
M. Firmin Kouton a saisi l’occasion pour appeler les populations à se rendre à la gendarmerie ou à la police, pour se plaindre, dès lors qu’il y a mésentente ou conflit, afin que justice soit faite.
Désormais, les fauteurs de troubles, ceux qui vont profiter des échauffourées et autres situations, pour troubler l’ordre public seront recherchés et subiront la rigueur de la loi, a averti le Préfet.
Les échauffourées ont éclaté le 22 avril dernier des suite de disputes entre deux conducteurs, l’un nigérien aux commandes d’un bus, et l’autre béninois au volant d’un camion gros porteur. Les deux chauffeurs se disputaient le passage au carrefour Zakpo (Bohicon), quand le conducteur nigérien a asséné des coups de barre de fer au chauffeur béninois. La situation qui a tourné en émeute a occasionné plusieurs blessés et le pillage et l’incendie d’un bus d’une compagnie nigérienne.
Armel TOGNON

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

18 mai 2017 par La Rédaction



Cotonou accueille un Forum régional des acteurs clés de la (...)

23 juillet 2017 par Dg24h
Les acteurs clés intervenant dans la transformation des produits (...)
Lire la suite

Un mort retrouvé au marché central de Natitingou

23 juillet 2017 par Dg24h
Le corps sans vie d’un homme a été découvert ce samedi au marché central (...)
Lire la suite

Le Ravip démarre le 15 août

23 juillet 2017 par Dg24h
Le Recensement administratif à vocation d’identification de la (...)
Lire la suite

Une vingtaine d’enfants hospitalisée par jour à Natitingou

22 juillet 2017 par Dg24h
Le service de la pédiatrie de l’hôpital de zone de Natitingou est débordé (...)
Lire la suite

« La confiance numérique » au cœur d’un forum à Cotonou

22 juillet 2017 par Dg24h
La 6ème édition du Forum de la gouvernance de l’Internet au Bénin (Fgib) (...)
Lire la suite

Vingt journalistes formés sur les questions de droits humains

22 juillet 2017 par Dg24h
La bourse du travail a servi de cadre ce vendredi 21 juillet 2017 à un (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires