vendredi, 14 décembre 2018 •

92 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

EDITORIAL

La pire opposition des critiques du gouvernement

Euloge R. GANDAHO/LE GRAND MATIN




L’opposition au pouvoir est nécessaire, utile même indispensable pour la consolidation de la démocratie et le développement d’un pays. Mais elle n’est vraiment constructive que quand elle fait des critiques objectives, reconnaît les efforts du pouvoir en place qu’ils soient insuffisants ou qu’ils répondent aux attentes du peuple ou des électeurs qui ont voté pour que le Président de la République soit élu. Au Bénin, malheureusement, on déplore souvent que l’opposition demeure passive ou dorme sur ses lauriers. Dans bien des cas, elle ne se réveille ou n’existe véritablement qu’en période électorale où son rôle se limite uniquement à la destruction ou à une guerre ouverte déclarée aux adversaires politiques pour favoriser tel candidat ou tel autre avec l’espoir d’être associée au pouvoir qui gagnera le scrutin.
Tout cela se passe loin de l’animation de la vie politique qui est le rôle principal des partis politiques. L’idéal est que l’opposition qui est actuellement en gestation au Bénin, mieux que celle qu’on a connue dans le passé et qui ne représentait pas grand-chose, s’organise pour faire la veille et contribue à une bonne gouvernance du pays. Malheureusement c’est comme si elle n’est préoccupée que par le soutien et la défense de tous ceux qui sont contre le gouvernement ou l’actuel pouvoir en place. Dés qu’il y a un bruit quelque part où se trouve un adversaire ou un détracteur du régime en place, vous voyez se ruer là tous ces leaders qui se disent de l’opposition et qui se mettent à le défendre même s’il a tord ou s’il est impliqué dans un scandale financier ou s’il a commis un acte qui a emmené le gouvernement à décider qu’il soit poursuivi par la Justice.
Mais la pire opposition réagit comme s’il suffit d’être contre un pouvoir pour être au-dessus de la loi. C’est cette opposition qui à toutes les sorties ne fait que peindre en noir toutes les actions ou initiatives du pouvoir en place alors que l’objectivité exige qu’elle reconnaisse les efforts même s’ils sont insuffisants et qu’elle demande au gouvernement de corriger les erreurs et de faire mieux. Pour le moment, l’opposition constructive n’existe pas encore au Bénin. Les populations attendent et espèrent mieux que les agitations ou les manifestations de ceux que des citoyens considèrent comme étant des avocats du diable.
Ils sont ceux qui souvent, crient à l’acharnement et à la chasse aux sorcières. Ils multiplient les marches de protestations et autres mouvements pour empêcher les actions intentées contre des cadres et agents de l’administration, impliqués dans des affaires de mauvaise gestion ou de corruption. Le Bénin n’a pas besoin d’une telle opposition qui loin de construire la nation, la détruit.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

8 décembre 2017 par Dg24h


Dona une référence ou une compétence ?


19 novembre 2018 par La Rédaction
L’énergie électrique est déjà disponible au Bénin. Les coupures à longueur (...)
Lire la suite

Patrice Talon, l’oiseau rare


18 novembre 2018 par La Rédaction
Imperturbable. Le chef de l’Etat reste le seul chef d’Etat que le Bénin (...)
Lire la suite

A coups de…Talon !


15 novembre 2018 par Dg24h
Le « Bénin révélé » de Patrice Talon, est un Bénin qui se donne pour (...)
Lire la suite

Aléas du sodabi au Dahomey-Bénin


6 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Avalé d’un coup sec dans le plus petit verre. Il (...)
Lire la suite

Yayi Boni et ses trous de mémoire


4 octobre 2018 par Dg24h
Subitement réveillé par « des murmures, des grognes et des gémissements, (...)
Lire la suite

Les États-Unis, « partenaire idéal » de l’Afrique pour favoriser les (...)


28 septembre 2018 par Dg24h
Tibor Nagy, secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines Après (...)
Lire la suite

Quand le Nègre est par tous crucifié


8 septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Au sortir d’un entretien avec le président (...)
Lire la suite

Editorial :Sous le Sceau Divin !


20 juillet 2018 par Dg24h
Dans notre publication de la semaine dernière, nous titrions : « Prions (...)
Lire la suite

Code électoral : reformes pour pays « anormal »


22 juin 2018 par Dg24h
La recherche du consensus, a donc été une des motivations de l’atelier (...)
Lire la suite

Soglo à Baku et les migrants en filigrane


9 juin 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 17 mars 2018, à Baku, capitale d’Azerbaïdjan, (...)
Lire la suite

Devoir d’Ingratitude et d’Indépendance !


8 juin 2018 par Dg24h
La 5e mandature de la Cour Constitutionnelle a vécu, vive la 6e (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 84


31 mai 2018 par Dg24h
Vendredi, huitième jour de campagne. Le voile de l’obscurité couvrait (...)
Lire la suite

Marie, Mère de l’Église !


22 mai 2018 par La Rédaction
Marie, Mère de l’Église ! Ce titre de la Vierge Marie est désormais (...)
Lire la suite

Patrice Talon deux ans plus tard


7 avril 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​S’il nous avait dit, pendant la campagne (...)
Lire la suite

Le radicalisme et l’extrémisme syndical font perdurer les grèves au (...)


19 mars 2018 par Dg24h
Euloge R. GANDAHO Les Béninois ont raison d’espérer ou de croire que la (...)
Lire la suite

Et si chaque Béninois se faisait Ahomadègbè ?


3 mars 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​On ira au médecin-dentiste, Justin Tomêtin (...)
Lire la suite

La grève des syndicats et les conséquences fâcheuses d’un blocage du (...)


27 février 2018 par Dg24h
Déception et amertume. Cela se lit désormais dans le visage de chaque (...)
Lire la suite

Brève histoire de la mort au Bénin


17 février 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 7 février 2018, le Chef de l’Etat a rapporté (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information