lundi, 17 décembre 2018 •

197 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Editorial

La grève des syndicats et les conséquences fâcheuses d’un blocage du dialogue social




Déception et amertume. Cela se lit désormais dans le visage de chaque Béninoise et de chaque Béninois. Chaque citoyen aura raison de se demander quand est ce que les grèves incessantes ou répétitives laisseront place à un travail continu et bien fait dans l’administration publique pour assurer un développement durable au Bénin ?
On espérait un climat social apaisé et une sortie définitive de crise. Mais hélas ! Depuis quelques jours, de nouvelles grèves sont annoncées. Les syndicats exigent du gouvernement, la rétrocession des défalcations faites sur les salaires des travailleurs pour fait de grève.
Pour le gouvernement, cela est irrévocable. Comme pour dire qui n’a pas travaillé, n’a pas droit aux salaires. Voilà deux positions divergentes qui n’ont seulement ne permettent pas aux deux parties de poursuivre les négociations mais elles risquent d’avoir également des conséquences fâcheuses en matière économique pour l’Etat et l’avenir des écoliers, des élèves et des étudiants, si le Bénin connaissait une nouvelle année blanche.
Les Béninois ne gagnent donc rien à soutenir ou à encourager l’une ou l’autre des deux parties syndicats ou gouvernement dans le bras de fer qui a déjà trop duré. On devra plutôt les exhorter ou même exiger d’eux de poursuivre les discussions ou de retourner à la table de négociations quelles que soient les raisons qui justifient ou sous-tendent leur position respective. Car si dans le contexte actuel, le gouvernement maintenait sa position et refusait de faire des concessions et les syndicats de leur côté poursuivaient les grèves de manière illimitée, cette situation occasionnera une nouvelle fois des pertes énormes pour le Bénin.
C’est vrai que le pouvoir dans certaines circonstances à l’obligation de rester ferme ou d’imposer son autorité pour préserver l’intérêt général ou pour éviter que des manifestations fantaisistes ou l’abus du droit de grève ne créent de graves préjudices à la nation. Les syndicats peuvent avoir aussi parfois raison de recourir à l’arme stratégique que sont les grèves pour exiger la satisfaction de leurs revendications légitimes lorsqu’un gouvernement refuse de répondre à leurs préoccupations ou traîne à négocier avec ses partenaires sociaux.
Mais dans tous les cas, gouvernement et syndicats des travailleurs sont au service de la nation. Ils doivent comprendre que le dialogue est incontournable quelle que soit leur raison ou position. Mieux donc que la fermeté et les décisions fortes du pouvoir ; les menaces, les grèves et le jusqu’au-boutisme syndical, le dialogue demeure l’ultime recours pour une véritable sortie de crise.
Euloge R. GANDAHO/Le Grand Matin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

27 février 2018 par Dg24h


Dona une référence ou une compétence ?


19 novembre 2018 par La Rédaction
L’énergie électrique est déjà disponible au Bénin. Les coupures à longueur (...)
Lire la suite

Patrice Talon, l’oiseau rare


18 novembre 2018 par La Rédaction
Imperturbable. Le chef de l’Etat reste le seul chef d’Etat que le Bénin (...)
Lire la suite

A coups de…Talon !


15 novembre 2018 par Dg24h
Le « Bénin révélé » de Patrice Talon, est un Bénin qui se donne pour (...)
Lire la suite

Aléas du sodabi au Dahomey-Bénin


6 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Avalé d’un coup sec dans le plus petit verre. Il (...)
Lire la suite

Yayi Boni et ses trous de mémoire


4 octobre 2018 par Dg24h
Subitement réveillé par « des murmures, des grognes et des gémissements, (...)
Lire la suite

Les États-Unis, « partenaire idéal » de l’Afrique pour favoriser les (...)


28 septembre 2018 par Dg24h
Tibor Nagy, secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines Après (...)
Lire la suite

Quand le Nègre est par tous crucifié


8 septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Au sortir d’un entretien avec le président (...)
Lire la suite

Editorial :Sous le Sceau Divin !


20 juillet 2018 par Dg24h
Dans notre publication de la semaine dernière, nous titrions : « Prions (...)
Lire la suite

Code électoral : reformes pour pays « anormal »


22 juin 2018 par Dg24h
La recherche du consensus, a donc été une des motivations de l’atelier (...)
Lire la suite

Soglo à Baku et les migrants en filigrane


9 juin 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 17 mars 2018, à Baku, capitale d’Azerbaïdjan, (...)
Lire la suite

Devoir d’Ingratitude et d’Indépendance !


8 juin 2018 par Dg24h
La 5e mandature de la Cour Constitutionnelle a vécu, vive la 6e (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 84


31 mai 2018 par Dg24h
Vendredi, huitième jour de campagne. Le voile de l’obscurité couvrait (...)
Lire la suite

Marie, Mère de l’Église !


22 mai 2018 par La Rédaction
Marie, Mère de l’Église ! Ce titre de la Vierge Marie est désormais (...)
Lire la suite

Patrice Talon deux ans plus tard


7 avril 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​S’il nous avait dit, pendant la campagne (...)
Lire la suite

Le radicalisme et l’extrémisme syndical font perdurer les grèves au (...)


19 mars 2018 par Dg24h
Euloge R. GANDAHO Les Béninois ont raison d’espérer ou de croire que la (...)
Lire la suite

Et si chaque Béninois se faisait Ahomadègbè ?


3 mars 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​On ira au médecin-dentiste, Justin Tomêtin (...)
Lire la suite

Brève histoire de la mort au Bénin


17 février 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 7 février 2018, le Chef de l’Etat a rapporté (...)
Lire la suite

Ce saint qui nous visitait !


12 février 2018 par Dg24h
Nous nous exclamions au début du mois de février 1993 où la venue pour la (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information