lundi, 20 novembre 2017 •

53 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

La culture religieuse béninoise : Un pôle d’attraction touristique




La diversité de la culture du Bénin fait la force du tourisme de ce pays de l’Afrique de l’Ouest. Avec un peuple ancré dans la religion et la tradition qui accorde une grande importance à la spiritualité, le Bénin ou encore « berceau du vaudou » est riche de sa culture et de sa religion.
La population béninoise est à 80% animiste. Elle pratique le vaudou en laquelle elle croit fortement. Cette pratique justifie toute la popularité du tourisme religieux de ce pays. Pour beaucoup de touristes, la tradition religieuse constitue l’aspect le plus vivant et le plus intéressant de la culture béninoise. Les danses religieuses aux chorégraphies particulières, les rituels, les transes constituent les aspects spectaculaires des cultes vaudou. C’est ce qui attire les visiteurs et touristes.
La religion vaudou résiste même à la révolution

Contrairement à la religion elle-même qui est ancestrale, la fête du vaudou a été instaurée seulement en 1994. En peu de temps, elle a pris une ampleur qui démontre l’intérêt particulier que le peuple béninois accordait à cette religion. Et malgré le progrès de la mondialisation et la modernité, ce peuple reste accroché à ses croyances, ses adorations qui restent le gage de la vie paisible dans le pays.
Bien des personnes traitent la religion vaudou d’obscurantiste et de pratique rétrograde, mais cela n’empêche pas les adeptes de continuer leur culte et l’adoration aux dieux vaudou.
Pendant les grandes festivités traditionnelles telles que la Gani, les Vodouns qui sont les initiés dansent au rythme des tam-tams selon les particularités des divinités célébrées. Hommes, femmes et enfants manifestent leur reconnaissance aux dieux qui les protègent.
Le temple du serpent, une attraction particulière
A l’image du continent africain, le Bénin est très conservateur des pratiques ancestrales. Le temple des serpents est le symbole de la sacralité du serpent dans la religion béninoise. Un mot qualifie cet endroit. Le mystère. Cet autel d’adoration, d’invocation et de prière abrite une cinquantaine de deux espèces de serpents : Le boa et le python royal avec lesquels les visiteurs n’hésitent pas à faire des photos. C’est l’un des sites touristiques les plus célèbres du pays. Il allie culture et mystère. Pour certains touristes, la visite de ce lieu est l’occasion de vaincre sa peur des reptiles en les mettant au cou, sachant qu’ils ne sont pas dangereux. Pour d’autres, cette diversité culturelle et religieuse que représente le temple justifie une visite guidée.

Dominique Eliane Yao
Public Relation Jumia Travel / Côte d’Ivoire

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

1er juillet 2017 par Dg24h



Proches de Bolloré, certains cheminots veulent défier la justice

19 novembre 2017 par Dg24h
Le vendredi 29 Septembre dernier la cour suprême du Bénin a tranché en (...)
Lire la suite

Me Adjignon Kèkè, un exemple de fidélité en politique, selon Adrien (...)

18 novembre 2017 par Dg24h
« Aujourd’hui, c’est en reconnaissance du rôle éminent qu’il a joué comme (...)
Lire la suite

Les Lions volent au secours des malades de diabète

18 novembre 2017 par Dg24h
La Zone 334 du Lions Club a fait don de médicaments à l’Association des (...)
Lire la suite

8 agents de la mairie d’Abomey-Calavi en prison

17 novembre 2017 par La Rédaction
8 des 11 agents inculpés dans une affaire de minoration de quittances, (...)
Lire la suite

Des motos volées en Europe retrouvées au Bénin

17 novembre 2017 par Dg24h
Un réseau de trafiquants de scooters volés en Europe et envoyés au Bénin (...)
Lire la suite

Les inscriptions payantes pour les étudiants dès la rentrée (...)

17 novembre 2017 par Dg24h
Pour compter de la rentrée académique 2018-2019, les inscriptions ne (...)
Lire la suite

Terre à Terre Bénin rejoint l’International Environmental Communication (...)

16 novembre 2017 par Dg24h
En marge des travaux de la COP 23 qui se déroule à Bonn en Allemagne, (...)
Lire la suite

Plusieurs irrégularités retardent l’évolution du recensement

16 novembre 2017 par Dg24h
Les membres de la Conférence administrative départementale du Mono (Cad) (...)
Lire la suite

Le bâtonnier Joseph Adjignon Kèkè sera inhumé samedi

16 novembre 2017 par Dg24h
Me Joseph Adjignon Kèkè sera inhumé le samedi 18 novembre prochain à (...)
Lire la suite

Le projet Asphaltage entre dans sa phase active

15 novembre 2017 par Dg24h
Le projet Asphaltage entre dans sa phase opérationnelle. Annoncé le (...)
Lire la suite

Des opportunités de financement pour les projets de recherche et (...)

15 novembre 2017 par Dg24h
Le directeur du Fonds national de la recherche scientifique et de (...)
Lire la suite

La destitution du maire de Bembèrèkè presque inévitable

15 novembre 2017 par Dg24h
La médiation de Djibril Mama Cissé, préfet du département du Borgou, dans (...)
Lire la suite

L’élection du maire de Djougou reportée

14 novembre 2017 par Dg24h
La session convoquée ce mardi 14 Novembre 2017 par le préfet de la (...)
Lire la suite

Le diabète, neuvième cause de décès chez les femmes dans le (...)

14 novembre 2017 par La Rédaction
La Journée Mondiale du Diabète célébrée le 14 Novembre de chaque année, par (...)
Lire la suite

15 députés interpellent le gouvernement

14 novembre 2017 par Dg24h
Quinze (15) députés de la minorité parlementaire ont interpellé le (...)
Lire la suite

Les délices du virtuose de l’afro blue

13 novembre 2017 par Dg24h
Affiche complet. Guichet fermé. Pour son concert donné à l’espace (...)
Lire la suite

Des Béninois refusent de consentir leur part de sacrifice

12 novembre 2017 par Dg24h
Les principales réformes que le gouvernement de la rupture a initiées (...)
Lire la suite

Le Gouvernement recrute 379 ACE en janvier 2018

12 novembre 2017 par Dg24h
Le ministère du travail et de la fonction publique vient de lancer le (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires