dimanche, 22 octobre 2017 •

133 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Gestion de la fièvre Lassa

La conscience professionnelle du personnel sanitaire interpellée




Le volet juridique, dans la gestion de la fièvre Lassa est généralement occulté par les agents de santé. Quelques-uns parmi eux n’hésitent pas à violer leur serment par peur d’être contaminés voire même mourir. Un comportement punissable selon la loi.

« Les bonnes pratiques de contrôle des infections préviennent les risques »
Situé au nord du Bénin dans le département du Borgou, Tchaourou est la plus vaste commune du Bénin. Frontalière au Nigéria et cosmopolite, elle est l’une des villes où se développe la Fièvre hémorragique à virus Lassa (FHLV). Une fièvre qui ôte la vie non seulement aux populations mais aussi aux agents de santé. « L’an dernier suite aux cas de décès enregistrés au sein du personnel sanitaire, lors de l’épidémie de la Fièvre hémorragique à virus Lassa, certains agents de santé en poste dans la commune de Tchaourou ont renoncé à leur profession, à leur devoir de soigner », témoigne le maire de Tchaourou, Sounon Bio Bouko, lors d’une tournée de sensibilisation dans le cadre de la prévention de la fièvre Lassa.
La Fièvre Lassa touche toutes les couches de la société. Même si les personnes les plus à risque sont celles qui vivent dans les zones insalubres des campagnes, les agents de santé n’en sont pas épargnés à cause de leur proximité avec les malades. Selon le médecin coordonnateur de la zone sanitaire Natitingou-Boucoumbé-Toucountouna, Dr Innocent N’dah le contact avec les personnes infectées par le virus les expose aux risques d’infections voire de mort. « La FHLV tue aussi rapidement les agents de santé. Ceci, lorsque les mesures de contrôles et de prévention ne sont pas prises par ces derniers avant les premiers contacts avec les patients suspects ou atteints de la fièvre », poursuit-il d’un ton désolant. Une situation qui justifie les cas de démission à Tchaourou.
La déontologie en question
« Le refus de soigner un malade est passible de peine. Chaque agent de santé prête serment avant d’exercer sa profession », informe le Conseiller technique juridique du Ministère de la santé, Alassane Amadou Sanni. Ainsi, la conscience professionnelle exige au personnel sanitaire d’administrer des soins de qualité à tout malade en temps réel. Ceci quelles que soient la gravité et le degré de contamination de la maladie dont souffre le patient. Pour Alassane Amadou Sanni, dans le cadre de la gestion de la fièvre Lassa, les agents de santé ne doivent pas tomber dans le déni de la profession. Il exhorte ces derniers à la non-discrimination des patients quel que soit leur rang social. « Les travailleurs de la santé ont le devoir de sensibiliser à tout moment, les populations sur les dispositions à prendre pour éviter ce mal. Ils doivent aussi prendre à cœur l’intégration dans la société des malades qui ont survécu », renseigne le spécialiste. « Car on ne choisit pas d’être malade », a-t-il rappelé.
Reste à ce que les agents de santé appliquent des mesures de contrôle des infections pour se protéger !

​​​​​​​Juliette MITONHOUN

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

9 mai 2017 par Dg24h



L’INSAE jouera un rôle de contrôle de qualité

22 octobre 2017 par Dg24h
Dans le cadre des opérations du Recensement Administratif à Vocation (...)
Lire la suite

Adrien Houngbédji apporte de l’aide aux victimes de l’incendie

22 octobre 2017 par Dg24h
Le président de l’Assemblée Nationale Me Adrien Houngbédji était ce (...)
Lire la suite

Le Programme des manifestations du 31 octobre au 03 novembre

21 octobre 2017 par Dg24h
L’Ordre national des architectes et urbanistes du Bénin présidé par M. (...)
Lire la suite

La loi portant création d’une Police Républicaine transmise au (...)

20 octobre 2017 par Dg24h
L’unification de la gendarmerie et la police pour le renforcement de la (...)
Lire la suite

Le projet de promotion de l’employabilité et de l’entreprenariat des (...)

19 octobre 2017 par Dg24h
Le ministre du travail, de la fonction publique et des affaires (...)
Lire la suite

Albert Tévoédjrè invite Faure Gnassingbé à ‘’grandir’’

19 octobre 2017 par Dg24h
Le professeur Albert Tévoédjrè, alias Frère Melchior en sa qualité (...)
Lire la suite

Les centrales et confédérations syndicales dans les rues demain (...)

19 octobre 2017 par Dg24h
La CSTB et les centrales et confédérations syndicales à savoir : la (...)
Lire la suite

Julien Affohounha retrouve son fauteuil de maire de Bonou

19 octobre 2017 par Dg24h
Le tournage du film communal de Bonou continue. Le conseiller communal (...)
Lire la suite

Le concept de police de proximité au coeur d’un atelier à (...)

19 octobre 2017 par Dg24h
Les agents de la police municipale de Cotonou suivent une formation (...)
Lire la suite

Le Président Maduro tend la main à l’opposition

18 octobre 2017 par Dg24h
L’Ambassade du Venezuela près le Bénin a invité les journalistes à suivre (...)
Lire la suite

Le Procureur de Parakou installé dans ses fonctions

18 octobre 2017 par Dg24h
Nommé en conseil des ministres le 13 septembre dernier, Alexis Agboton (...)
Lire la suite

La grève largement suivie dans les Cours et Tribunaux’’.

18 octobre 2017 par Dg24h
La motion de grève de 48h lancée par les six organisations syndicales du (...)
Lire la suite

La pauvreté est persistante au Bénin selon Mathys Adidjatou

17 octobre 2017 par Dg24h
Le Bénin à l’instar des autres pays du monde a célébré ce mardi 17 octobre (...)
Lire la suite

L’Etat veut créer de meilleures conditions aux détenus

17 octobre 2017 par Dg24h
Les conditions de vie des détenus dans les prisons préoccupent le (...)
Lire la suite

La Plateforme Médias et Santé reçoit le soutien du ministre Alassane (...)

17 octobre 2017 par Dg24h
Le Bureau de la Plateforme Medias et Santé du Bénin (Pms) a été reçu en (...)
Lire la suite

La belle, mais dangereuse baguette de pain produite au Bénin

16 octobre 2017 par La Rédaction
Le Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat Lazare (...)
Lire la suite

Un délai de 03 mois aux débiteurs du Fnpeej

16 octobre 2017 par Dg24h
« Un délai moratoire de trois (03) mois est accordé aux débiteurs cités (...)
Lire la suite

Une élève meurt d’un avortement provoqué à Kérou

16 octobre 2017 par Dg24h
Dans la journée de ce jeudi 12 Octobre 2017, une jeune fille de la (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires