mardi, 20 novembre 2018 •

116 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Tafescopie

La Constitution béninoise : un mal…bénin




Réunis en session plénière le lundi 04 juin 2018, les députés ont adopté à l’unanimité, la loi 2018-15 portant code pénal en République du Bénin. Ainsi, 1007 articles, répartis en quatre livres, définissent les crimes, délits et contraventions, ainsi que les peines qui leur sont applicables. Cette importante « révolution », s’est déroulée dans l’indifférence générale. D’ailleurs, au sein de l’hémicycle, à peine une quinzaine de députés, sont restés tard dans la nuit, pour adopter la nouvelle loi. On l’aura compris, le code pénal ne parle pas de politique « politicienne ».Alors… basta ! Et le seul point ayant fait objet de quelques frémissements dans l’opinion, est celui relatif à l’interdiction du commerce de l’essence frelatée. Eh oui, l’essence ici a quelque part, une forte odeur de politique, au regard du nombre d’électeurs concernés. Au-delà, on s’en fout. On vous l’a dit : les députés et leurs électeurs, ne s’intéressent qu’à la politique. Avec ses intrigues et ses coups bas. Tant pis donc pour le code pénal. Le mardi 3 juillet, les députés récidivent, en adoptant sans « politicaillerie », la loi 2018-20, portant code pastoral en République du Bénin. Ce texte vise à encadrer le pastoralisme et la transhumance transfrontalière, mais aussi et surtout, à apaiser les relations souvent exécrables, entre agriculteurs et éleveurs. Chaque année, on déplore de nombreuses pertes en vie humaine, dans ce dossier…Une fois encore, cette importante reforme n’a pas intéressé grand monde. Nos activistes du web, et autres spécialistes autoproclamés de la veille citoyenne, avaient mieux à faire. Alors, circulez, y’a rien à voir ! Cette question n’est pas politique. L’un des principaux centres d’intérêts ici, a pour nom, révision ou amendement de la Constitution. C’est selon. Ce véritable serpent de mer, traumatise nombre de politiciens, d’activistes, de coupeurs de cheveux en quatre, de juristes ou présumés tels…Depuis qu’un groupe d’ONG, a proposé une révision « chirurgicale » de la Constitution, aux fins d’aboutir à la création d’une cour des comptes, nombre de « défenseurs » de la Constitution, ont perdu le sommeil. Et lorsqu’on leur annonça, que des députés du Bloc de la Majorité Parlementaire, ont « osé » déposer sur la table du président de l’Assemblée Nationale, la proposition d’amendements, qui a été préalablement adoptée par la commission de lois, certains sont carrément au bord du coma. Qui donc veut réviser la « Bible » du Renouveau démocratique et à quelle fin ? De ruse et/ou de rage ? La sortie « pédagogique » de Bruno Amoussou, sur les écrans de la télévision nationale, n’a point rassuré .Loin s’en faut ! Dire pourtant que le « Renard de Djakotomey », a avancé des arguments qui, à la limite, méritent d’être contredits points par points, aux fins de faire évoluer le débat. Mais là n’est visiblement point leur problème. On veut réviser la Constitution, et cette option en soi, a valeur de haute trahison ou de crime contre …l’humanité. « Ici c’est le Bénin ! » proclamaient l’éternel Albert Tévoèdjrè et certains de ses affidés. Apparemment, la Constitution chez nous, est un mal plutôt …bénin. Ce n’est pas elle qui mérite d’être révisée ou revisitée, comme cela se fait banalement ailleurs. Mais le Béninois lui-même. Dans sa constitution, oui sa constitution, ou si vous préférez dans son ADN… « Ici c’est le Bénin ! » ; mais quel venin ?
Tafê

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

4 juillet 2018 par Dg24h


S’inspirer du très honorable Justin Trudeau pour innover en (...)


29 octobre 2018 par La Rédaction
Le Leader d’opinion Richard Boni Ouorou a rencontré le premier ministre (...)
Lire la suite

Nos libertés menacées par les réseaux sociaux ?


20 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Les dictatures n’ont pas peur de la liberté de (...)
Lire la suite

Quelles sont les liens entre : démocratie, État de droit et élections (...)


14 octobre 2018 par La Rédaction
Tout État de droit est-il démocratique, de quoi se nourrit le (...)
Lire la suite

Pourquoi limiter à trois le nombre des partis politiques


1er septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’opinion publique béninoise manifeste une vague (...)
Lire la suite

Richard Boni Ouorou lance une campagne médiatique


16 août 2018 par La Rédaction
Fidèle aux valeurs et principes qu’il défend, Richard Boni Ouorou (...)
Lire la suite

Alfred de Vigny au service du Bénin


12 août 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une famille béninoise plus que modeste dans le (...)
Lire la suite

Politiciens ‘’WhatsApp’’ et référendum


19 juillet 2018 par Dg24h
Les spécialistes de la question nous avaient pourtant prévenus : le (...)
Lire la suite

Abbaye de Thélème ou Hôpital de Zone ?


14 juillet 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) Du 29 mars 2017 au 28 avril 2017, un contrôle (...)
Lire la suite

Articles 15 et 31 de notre Constitution


7 juillet 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une compilation d’Afize Adamon, réalisée à (...)
Lire la suite

Pourquoi la Céna est née d’une fausse évidence


27 juin 2018 par La Rédaction
L’interview accordée à la presse béninoise par Richard Boni Ouorou, expert (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 99


26 juin 2018 par Dg24h
Si le département de l’Atlantique a, de tous les temps, suscité (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 98


25 juin 2018 par Dg24h
J’arrivais à peine au passage à niveau de Houéyiho lorsque mon téléphone (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 94


21 juin 2018 par Dg24h
L’événement politique majeur dans la géopolitique nationale béninoise fut (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 92


19 juin 2018 par Dg24h
Nous prîmes finalement la route du Mono vers 13 heures. Nous comptions, (...)
Lire la suite

Lettre ouverte aux Directeurs des entreprises de Téléphonie Mobile au (...)


18 juin 2018 par Dg24h
Messieurs les Directeurs Généraux des entreprises de téléphonie mobile au (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 90


6 juin 2018 par Dg24h
L’agglomération de Tchaourou est le coeur administratif de la commune du (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 89


5 juin 2018 par Dg24h
Yayi Boni naît à Tchaourou au début des années 50. Quatrième garçon de son (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 88


4 juin 2018 par Dg24h
Principal centre urbain du septentrion, la ville de Parakou offre un (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information