jeudi, 16 août 2018 •

326 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

EDITO

L’enjeu d’une rencontre entre le Président de la République et les Syndicats pour sauver des vies humaines en danger.

Euloge R. GANDAHO/LE GRAND MATIN




La grève des syndicats du secteur de la santé qui continue d’avoir des conséquences fâcheuses dans les centres de santé et les hôpitaux, doit maintenant prendre fin pour apaiser l’inquiétude des populations et pour sauver des vies humaines en danger depuis quelques mois.
C’est de droit et c’est à raison que les Béninois attendent et espèrent un compromis de la rencontre entre le Président Patrice Talon, son gouvernement et ses partenaires sociaux. Les deux parties ont l’obligation ou le devoir de recourir au dialogue en vue de trouver une porte de sortie à cette crise qui a déjà trop duré.
Le sens de responsabilité et la bonne conscience de tous les acteurs dans ce secteur doivent leur rappeler en toute circonstance, qu’ils sont au service de la Nation.
Les revendications des syndicats sont justes et légitimes. Mais pendant la grève, ils ont également le devoir d’assurer un service minimum dans les hôpitaux pour soigner les malades et pour sauver des vies humaines. Le manque d’objectivité et de modération de la part de certains syndicats ne facilite pas souvent la résolution des crises.
Tout en exigeant de l’Etat la satisfaction de leurs revendications, puisqu’ils sont dans leur rôle pour défendre et faire respecter les droits des travailleurs, ils doivent également accepter de faire des concessions dans un esprit d’ouverture, lors des négociations ou pendant le dialogue. La réalité est qu’en dehors de ce que réclament les syndicats, le gouvernement a d’autres priorités aux plans économique et social. Il a l’obligation de trouver des solutions durables aux problèmes qui se posent dans les autres secteurs de l’administration. L’Etat a la responsabilité de créer les conditions favorables au développement du secteur privé et de travailler chaque jour sans relâche pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Alors, si les dirigeants actuels au pouvoir, contrairement à leurs prédécesseurs, ne font pas la sourde oreille, acceptent de négocier et de consentir quelques efforts pour répondre aux revendications syndicales, les partenaires sociaux du gouvernement doivent pour leur part accepter aussi la main tendue ou ce que le pouvoir leur a déjà donné tout en exigeant le maintien du dialogue dans l’espoir d’une entière satisfaction de leurs revendications.
Le gouvernement, en dépit des milliards qu’il a acceptés de débloquer pour régler la question des primes de risques et de motivation, poursuivra certainement ses efforts pour également répondre aux syndicats ou trouver un accord avec ces derniers au sujet des revendications liées aux réformes en cours et celles concernant la carrière et la vie professionnelle des travailleurs.
Mais aucun compromis ou aucune sortie de crise ne sera possible si les syndicats persistent dans leur logique de : « Le gouvernement doit nous donner tout ou nous n’acceptons rien ».
On a donc des raisons d’espérer malgré les points de vue divergents des Béninois, que la rencontre du Président Patrice Talon avec les syndicats, permettra aux deux parties de trouver un terrain d’entente pour un apaisement du climat social et pour que des vies humaines soient sauvées dans les centres de santé et les hôpitaux du Bénin.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

13 novembre 2017 par Dg24h



Editorial :Sous le Sceau Divin !

20 juillet 2018 par Dg24h
Dans notre publication de la semaine dernière, nous titrions : « Prions (...)
Lire la suite

Code électoral : reformes pour pays « anormal »

22 juin 2018 par Dg24h
La recherche du consensus, a donc été une des motivations de l’atelier (...)
Lire la suite

Éviter l’Exclusion et les Fixations !

21 juin 2018 par Dg24h
À l’approche des prochaines consultations électorales, la révision du (...)
Lire la suite

Devoir d’Ingratitude et d’Indépendance !

8 juin 2018 par Dg24h
La 5e mandature de la Cour Constitutionnelle a vécu, vive la 6e (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 84

31 mai 2018 par Dg24h
Vendredi, huitième jour de campagne. Le voile de l’obscurité couvrait (...)
Lire la suite

Talon ou un homme de conviction

28 mai 2018 par La Rédaction
« Ma conviction, c’est que ce mandat sera celui de la responsabilité, de (...)
Lire la suite

Patrice Talon deux ans plus tard

7 avril 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​S’il nous avait dit, pendant la campagne (...)
Lire la suite

Le radicalisme et l’extrémisme syndical font perdurer les grèves au (...)

19 mars 2018 par Dg24h
Euloge R. GANDAHO Les Béninois ont raison d’espérer ou de croire que la (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 44

15 mars 2018 par Dg24h
Je ne sais plus exactement d’où nous revenions. Mais ce soir-là, nous (...)
Lire la suite

La grève des syndicats et les conséquences fâcheuses d’un blocage du (...)

27 février 2018 par Dg24h
Déception et amertume. Cela se lit désormais dans le visage de chaque (...)
Lire la suite

Brève histoire de la mort au Bénin

17 février 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 7 février 2018, le Chef de l’Etat a rapporté (...)
Lire la suite

Ce saint qui nous visitait !

12 février 2018 par Dg24h
Nous nous exclamions au début du mois de février 1993 où la venue pour la (...)
Lire la suite

Introspection négro-béninoise

20 janvier 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​ ‘‘Allons, de noms de gloire je veux couvrir vos (...)
Lire la suite

Ainsi, couci-couça, d’une année à l‘autre

30 décembre 2017 par Dg24h
​De noël à la saint-sylvestre, sourires, souhaits, cérémonies. Et il est (...)
Lire la suite

Editorial :Indifférence ou Résignation ?

23 décembre 2017 par Dg24h
L’indifférence : C’est le thème fort évocateur que nous suggère ce temps de (...)
Lire la suite

Nègres aux enchères et crocodiles en larmes

25 novembre 2017 par Dg24h
​Une télévision étasunienne très regardée a montré en novembre 2017 un (...)
Lire la suite

Les Noirs vendus comme esclaves en Lybie : l’Europe n’est pas (...)

20 novembre 2017 par Dg24h
Humains, des hommes vendus comme du bétail sur un marché nocturne. On se (...)
Lire la suite

Pourquoi Talon a tout à faire

18 novembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu’on (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires