vendredi, 21 septembre 2018 •

56 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Retrait du droit de grève à certains secteurs clés au Bénin

L’Etat détruit une gangrène qui ronge le développement




Certains secteurs clés de l’administration publique ne pourront plus recourir, comme bon leur semble, à l’usage de l’arme fatale qu’est le droit de grève pour paralyser l’économie nationale et polluer la vie de leurs usagers. Mieux, l’Assemblée nationale vient, par le vote de la loi portant retrait de grève au Bénin, de sauver tout un peuple des mains de quelques travailleurs qui prennent leurs concitoyens en otage pour des intérêts égoïstes et partisans.
Le Bénin est l’un des pays de la sous-région où l’économie nationale est sous perfusion malgré toutes les réformes apportées par les différents gouvernements qui se sont succédé à la tête du pays depuis la période de transition démocratique en 1990 jusqu’à aujourd’hui. Et l’une des causes majeures insoupçonnées est inévitablement les perturbations intempestives du travail dans l’administration publique par les travailleurs. Le phénomène de la cessation tous azimuts du travail pour un oui ou pour un nom au Bénin est devenu criard depuis plusieurs années. Et il n’est pas rare d’entendre dans plusieurs coins du pays des propos comme « Les Béninois ne travaillent plus ». L’un des secteurs dans lequel la fréquence vertigineuse de l’usage abusif du droit de grève est plus perceptible, c’est bien le secteur de l’éducation. Le Bénin jadis qualifié quartier latin pour sa connaissance et sa maîtrise de la langue de Molière est subitement devenu « quartier latrine » ce que tout le monde déplore. Voilà un peu jusqu’où l’usage intempestif du droit de grève pourtant reconnu par la Constitution du 11 décembre 1990 a silencieusement conduit le pays. Il urge alors qu’il y ait un recadrage de cet instrument de lutte pour que son usage n’empiète plus sur les droits légitimes des paisibles populations.

Quelques droits du Béninois lambda sauvés

Désormais, avec le vote de la loi portant retrait du droit de grève à certains secteurs clés de l’administration publique, les droits du citoyen lambda à la santé, à la sécurité et à la justice ne seront plus de vains mots. Ils seront tout au moins respectés ne serait-ce que pour les prestations de service qui lui sont dus.
Seulement, le vote de cette loi est aujourd’hui en proie à des contestations par certains acteurs de la vie publique et surtout par les acteurs du secteur de la justice. L’Union des magistrats du Bénin l’Unamab menace même de paralyser l’administration judiciaire par une grève générale. Ils sont dans leurs droits de manifester leur mécontentement. Mais, ils ne doivent pas non plus oublier qu’en faisant usage de l’arme de grève comme ils l’ont toujours fait, ils créent des dommages à leurs concitoyens qui sont retenus dans les liens de la justice et qui ne sont jamais réparés. Qu’est-ce qu’ils font de leur assertion qui dit que « la loi est dure mais qu’elle reste la loi ». La mettent-ils en doutent ?

Sounkoto AGBAHOUNZO/Le Grand Matin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

8 janvier 2018 par Dg24h



Les travaux d’asphaltage entamés à Lokossa

20 septembre 2018 par Dg24h
L’entreprise NSE CI en charge des travaux d’asphaltage dans la ville de (...)
Lire la suite

MTN propose trois nouvelles solutions aux entreprises

20 septembre 2018 par La Rédaction
Le réseau de téléphonie mobile Mtn ne cesse de rechercher des solutions (...)
Lire la suite

La Boad accorde 20 milliards FCFA au gouvernement

20 septembre 2018 par Dg24h
L’ambition du gouvernement de construire 9000 logements sociaux se (...)
Lire la suite

Un présumé voleur échappe à la vindicte populaire

20 septembre 2018 par Dg24h
Un présumé voleur a échappé à la loi du feu au Collège d’enseignement (...)
Lire la suite

Une loi en vue pour sanctionner les auteurs des grossesses en milieu (...)

20 septembre 2018 par Dg24h
Les nombreux cas de grossesses enregistrés dans les différents (...)
Lire la suite

Le gouvernement s’active pour la livraison dans le délai

20 septembre 2018 par Dg24h
Le conseil des ministres de ce mercredi 18 septembre 2018, a statué sur (...)
Lire la suite

12 nominations dans 02 ministères

19 septembre 2018 par Dg24h
En Conseil des ministres, ce mercredi 19 septembre 2018, le (...)
Lire la suite

Porto-Novo se prépare pour la 3ème édition du Festival International

19 septembre 2018 par Dg24h
Le maire Emmanuel Zossou a annoncé au cours d’une conférence, la 3ème (...)
Lire la suite

Le budget du parlement revu à la baisse

19 septembre 2018 par Dg24h
D’un montant de 30 995 906 403 F CFA dans l’avant-projet au départ, le (...)
Lire la suite

La levée d’immunité de Bako et Djènontin ne viole pas la constitution

19 septembre 2018 par Dg24h
La Cour constitutionnelle, par décision Dcc 18-186 du 18 septembre (...)
Lire la suite

Patrice Talon fait renaître Maria Gléta de ses cendres

19 septembre 2018 par Dg24h
La centrale mort-née de Maria Gléta a trouvé une issue favorable grâce à (...)
Lire la suite

La Société civile et les ministères sectoriels renforcent leur synergie (...)

19 septembre 2018 par Dg24h
Social Watch Bénin a organisé, ce mardi 18 septembre 2018, à Cotonou une (...)
Lire la suite

Un homme se tue par pendaison

17 septembre 2018 par Dg24h
Les populations du quartier Camp-Adagbè à Parakou ont découvert, ce (...)
Lire la suite

Luc Atrokpo offre Flash live tour aux jeunes de Bohicon

17 septembre 2018 par Dg24h
En vue de clôturer les vacances en beauté, le maire de la commune de (...)
Lire la suite

3179 écoles dotées de cantines scolaires

17 septembre 2018 par Dg24h
Le gouvernement du Nouveau départ a prévu pour le compte de l’année (...)
Lire la suite

L’Ambassadeur de la Chine chez Modeste Kérékou

14 septembre 2018 par Dg24h
Le ministre des petites et moyennes entreprises et de la promotion de (...)
Lire la suite

Les localités riveraines du fleuve Mono en état d’alerte

14 septembre 2018 par Dg24h
Les localités situées dans les environs du fleuve Mono sont menacées (...)
Lire la suite

Plus de 12 milliards FCFA pour apaiser les revendications

14 septembre 2018 par Dg24h
Le gouvernement injecte de 12 milliards 378 millions de francs CFA (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires