jeudi, 14 décembre 2017 •

183 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Bénin

PETROLIN demeure l’unique concessionnaire du chemin de fer, et des ports de Sème et Parakou

Paul Tonon




Le 29 Septembre 2017 la Cour suprême a rétabli Monsieur Samuel Dossou dans ses droits dans le cadre du différend qui l’oppose au Groupe Bolloré sur le projet de réhabilitation et de construction de la ligne ferroviaire Cotonou-Niamey. Ce verdict de la Haute juridiction de notre pays vient d’être suivi d’une autre importante décision.

Le gouvernement du Bénin réuni en Conseil des Ministres le 22 Novembre, a levé les derniers obstacles liés au démarrage des travaux de construction du Port minéralier et commercial en eau profonde de Sèmè-Podji dont le Groupe PETROLIN est également promoteur. Patrice Talon a instruit ses ministres afin qu’une convention soit signée avec Samuel Dossou.
A travers ces deux décisions, la filiale PICNETWORK du Groupe PETROLIN retrouve son statut de promoteur et concessionnaire unique du projet Épine Dorsale de développement intégré du Bénin. Cette société a désormais à change la construction et la réhabilitation du chemin de fer Cotonou-Niamey, la construction d’un port sec à Parakou ( dont les travaux sont achevés) , la construction d’un port minéralier en eau profonde ainsi que la construction d’un aéroport d’affaires à Sèmè Podji en République du Bénin.

Chemin de fer , ports secs et ports minéraliers sont liés

Dans le cadre de ses activités en République du Bénin, le PDG du groupe PETROLIN, Monsieur Samuel DOSSOU-AWORET, à travers sa filiale PIC Network Limited, a conçu un modèle de développement dénommé Projet Épine Dorsale.
Cet important projet a fait l’objet d’une convention cadre de partenariat Public/Privé et d’investissement entre la République du Bénin et la société PIC NET WORK - filiale de PETROLIN- Limited, signée entre le gouvernement béninois et le Groupe Petrolin le 25 janvier 2010.
Sur cette base, PIC NET WORK a financé et réalisé sur fonds propres toutes les études techniques, financières et environnementales liées au projet Épine Dorsale, avec l’appui des Cabinets de réalisation des études, tels que les cabinets français, Herbert Smith, Axcelcium, SNCF International, Port du Havre, Technip, Sofremines, Ernst & Young France. 
Les Cabinets et opérateurs internationaux, tels que Rites (filiale du géant mondial ferroviaire Indian Rail), Sharpoji, Pallonji (le plus gros actionnaire du groupe Tata) et sa filiale Afcon (constructeur du métro de Delhi et du plus long pont aérien ferroviaire en Inde) et le cabinet Hebert Smith à Paris ; ainsi que les Bureaux d’Etudes africains : BEST, Afrique Omnitech, Bénin Expertise, Haute Adhérence, etc..... sont associés à ce projet.A l’analyse, les différentes études révèlent que les différentes composantes du projet Epine Dorsale sont liées. Port sec, port maritime et chemin de fer sont liés.

Tentative d’usurpation des rails

Dans la composante chemin de fer du projet Epine Dorsal, la société PIC NET. WORK avait gagné l’appel d’offre bi-étatique Bénin-Niger sur la concession ferroviaire relative à la réhabilitation, à la construction des voies de chemin de fer Cotonou-Dosso-Niamey et à la gestion du même réseau ferroviaire.
La lettre de notification de l’adjudication de la concession signée à PIC NET WORK par les deux Etats le 22 juillet 2010 a permis à PETROLIN de continuer son soutien apporté au réseau ferroviaire Bénin-Niger sous réserve de la finalisation de la Convention particulière ferroviaire.
Une Convention de mise en concession qui n’a pas été signée au promoteur privé béninois adjudicataire de la concession à cause du fait que entre temps les autorités béninoises ont mis en mal la relation entre le Niger et notre pays. 
Le 7 Novembre 2013 à la Présidence de la République en présence des Chefs d’Etats du Bénin et du Niger et de Monsieur Vincent Bolloré, notre compatriote s’est vu imposer le Groupe Bolloré comme partenaire stratégique désigné par les deux Etats et une répartition des intérêts dans les chemins de fer BENIN - NIGER comme suit : 40% Bolloré, 20% privés béninois, 20% pour des privés nigériens (non identifiés à ce jour) et 10% pour chacun des deux (02) Etats.
Aucun document officiel ne mentionne le statut du Groupe PETROLIN ou de sa filiale PIC NET WORK dans l’actionnariat de la multinationale en création. 
Le partenaire stratégique imposé par les Chefs d’Etat se comporte depuis lors comme le méga opérateur du Chemin de fer Cotonou-Niamey au détriment du Groupe PETROLIN qui en est le concessionnaire incontestable.
En janvier 2014, l’ancien gouvernement du Bénin a signé un mémorandum d’entente avec le Groupe Bolloré en absence du Groupe PETROLIN qui a pourtant respecté toutes les clauses contenues dans l’accord cadre dudit projet à savoir : l’ouverture d’un compte sequestre, les dépôts de garantie etc....
Condamnés par la justice pour voie de fait, l’Etat du Bénin et le Groupe Bollore ont fait un pourvoi en cassation. Le 29 Septembre la Cour Suprême a confirmé la décision rendue par la Cour d’Appel de Cotonou.

La composante Port Sec de Parakou
Sur la composante Port sec de Parakou, il faut dire que lancés le 22 février 2008, les travaux de construction de cette infrastructure sont presque achevés. Les rails à écartement standard ainsi que divers équipements sont installés sur le site.
D’un coût total de 22 milliards entièrement financés par le promoteur, le port sec de Parakou s’étend sur une superficie 100 ha dont 50 ha sont exploitables. La vocation de ce port est de desservir l’Hinterland et le Nord du Nigeria.La mise en exploitation de ce Port dépend des rails. Il y a donc une imbrication entre les rails et les ports

La composante Port en eau Profonde de Sèmè
 
Ce projet qui couvre une superficie de 1006 ha bénéficie d’une Convention Particulière signée avec l’Etat Béninois le 09 décembre 2011 et approuvé par décret présidentiel signé par l’ex Président de la République.
Les études techniques, financières et environnementales sont commandées et financées par le GROUPE PETROLIN. Depuis 2011, le Promoteur n’attendait que la liste des sinistrés pour procéder à leur dédommagement. Conformément au cahier des charges, cette liste n’est toujours pas disponible du côté de l’ex Gouvernement Béninois.
C’est sous le gouvernement de Patrice Talon que ce projet a repris. Les modalités pratiques de mise à disposition au promoteur, du domaine de 1006 ha 61 ares et centiares, devant abriter ce nouveau port et les conditions de dédommagement et de réinstallation des personnes physiques et morales installées sur le site sont définies par le gouvernement. De même, le Conseil a instruit les Ministres concernés en vue de signer une convention avec le promoteur.

 

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

23 novembre 2017 par Dg24h



Le port d’Anvers prend la gestion du Port Autonome de Cotonou

13 décembre 2017 par Dg24h
La délégation de la gestion du port entre dans sa phase active. Le (...)
Lire la suite

Christine Lagarde accueillie par Romuald Wadagni

11 décembre 2017 par Dg24h
La Directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Christine (...)
Lire la suite

Christine Lagarde vient de fouler le sol Béninois

10 décembre 2017 par Dg24h
La Directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Madame (...)
Lire la suite

Le Maroc accueille la deuxième édition les 27 et 28 novembre

15 novembre 2017 par Dg24h
Pour sa deuxième édition, qui se tiendra à Marrakech les 27 et 28 (...)
Lire la suite

Le Benin devient le 17e membre de l’Africa Finance Corporation

10 novembre 2017 par Dg24h
La République du Bénin (le Bénin) est devenue le 17e état membre de (...)
Lire la suite

Ce qu’il faut savoir sur la gestion exercice 2016 de la SBEE

9 novembre 2017 par Dg24h
En exécution de la mission de Commissariat aux comptes qui leur a été (...)
Lire la suite

La CRRH reçoit un appui pour le financement de l’habitat social en (...)

17 octobre 2017 par Dg24h
Un montant de155 millions de dollars (environ 85 milliards de Fcfa est (...)
Lire la suite

La Banque Mondiale appelle les dirigeants à investir dans (...)

11 octobre 2017 par Dg24h
L’Afrique subsaharienne connaîtra une croissance de 2,4% en 2017 contre (...)
Lire la suite

Ghaby KODEIH décroche le Prix de l’Excellence au 13 ème Hotelier Summit à (...)

6 octobre 2017 par Dg24h
La ville de Al Jadeeda a abrité du 04 au 06 Octobre 2017, la 13ème (...)
Lire la suite

Qui a peur des réformes de Romuald Wadagni ?

11 septembre 2017 par Dg24h
Romuald Wadagni fait-il peur à certains milieux économico-politiques et (...)
Lire la suite

Le Bénin attire des investisseurs sud-africains

2 septembre 2017 par Dg24h
Des opérateurs économiques sud-africains veulent investir dans cinq (...)
Lire la suite

Le Bénin collecte plus de 27 milliards FCFA sur le marché de (...)

1er septembre 2017 par Dg24h
L’Etat du Bénin a collecté mercredi 27,500 milliards FCFA (environ 44 (...)
Lire la suite

Le Bénin récolte 171,5 milliards à la BRVM

21 juillet 2017 par Dg24h
L’Etat du Bénin a récolté 171,55 milliards de FCfa sur le marché financier (...)
Lire la suite

Le Bénin bénéficie d’un prêt de 52,4 milliards de la BOAD

3 juillet 2017 par Dg24h
Le Conseil d’administration de la BOAD réuni le 27 juin à Dakar a accordé (...)
Lire la suite

Démarrage de la phase pilote de la bancarisation des impôts

2 juillet 2017 par Dg24h
La phase pilote de paiement des impôts, taxes et autres droits aux (...)
Lire la suite

Une activité en plein essor au Bénin

25 juin 2017 par Dg24h
Il existe dans le sud Bénin des ateliers de menuiseries où voltige (...)
Lire la suite

Le Bénin sollicite 20 milliards FCFA sur le marché financier de l’UEMOA (...)

23 juin 2017 par Dg24h
L’Etat du Bénin, à travers la Direction générale du Trésor et de la (...)
Lire la suite

Comment les investissements de la BAD dans la jeunesse font naître (...)

10 juin 2017 par
« L’avenir des jeunes d’Afrique ne réside pas dans la migration vers (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires