jeudi, 18 janvier 2018 •

206 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Il faut sauver Dieu du vaudeville des Béninois




(Par Roger Gbégnonvi)

Un feuilleton narco-judiciaire a tenu le Bénin en haleine du vendredi 28 octobre au vendredi 4 novembre. A la satisfaction générale, semble-t-il, il s’est conclu par un non-lieu au bénéfice du doute. Le brouillard demeure donc et se résorbera probablement dans l’oubli. Car le Bénin maîtrise l’art d’additionner oubli et silence pour continuer, en l’absence de toute mémoire, sa marche vers des tribulations semblables aux précédentes. Stoïquement parlant, la descente dans l’argent abondant aux origines opaques, la chute ininterrompue dans l’argent immonde, n’est plus un problème. On le sait, l’abîme est sans fond. Quand on y est, on sait qu’on a toute sa vie pour tomber sans pouvoir s’arrêter jamais de tomber. Mais le comble, c’est que les Béninois verraient bien Dieu avec eux dans l’abîme de l’argent.
Car est sidérante, renversante, la suite immédiate du verdict du 4 novembre 2016. Dès après le prononcé du non-lieu au Tribunal de Cotonou, le protagoniste du feuilleton, à la tête de sa troupe d’admirateurs, s’est rendu à l’église Saint-Michel, la plus grande de Cotonou. Les photos-reportages le montrent tout de blanc vêtu, la main droite levée vers le ciel. Derrière lui et le surplombant, le tableau du Christ surgissant du tombeau, victorieux de la mort. Et les catholiques de conviction peuvent se demander quel péché ils ont commis pour se voir infliger ce grotesque amalgame au fond de la nuit, entre 23 h et minuit, quand les enfants dorment depuis longtemps déjà. Au nom de quoi quelque ‘‘fonctionnaire de Dieu’’, quelque impie collabo, a-t-il permis ce spectacle insultant pour la foi des croyants, indécent pour la foi titubante de ceux qui doutent ? Au nom de quoi ? Car s’il s’agissait de rendre grâce à Dieu au sein d’une l’église, la dévotion aurait dû attendre le lendemain. Et pourquoi au sein d’une église ? Pourquoi ne pas suivre simplement la consigne de Jésus ? ‘‘Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie ton Père qui est là, dans le secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra’’ (Mat., 6/6).
Or donc, il ne s’agissait pas de prier, mais d’en mettre plein la vue aux adversaires et aux ennemis présumés, voire aux associés à rassurer. Il s’agissait d’une opération politico-médiatique, dont l’un des lieux d’exercice est la salle Vivo du Marina-Hôtel. En aucun cas l’église Saint-Michel. Quelle que soit l’intensité de la foi catholique que tu professes, et si, justement, ta foi est intense, elle t’interdit d’aller t’exhiber au pied de l’autel en un spectacle de pur pharisaïsme. Certes, la paroisse Saint-Michel de Cotonou s’est acquis la fâcheuse réputation de SONAPRA de l’Eglise, antre où l’argent abonde et surabonde. Un catholique conséquent ne doit pas renforcer cette réputation en laissant croire à ses suiveurs qu’il suffit de payer pour obtenir ce que l’on veut, tout et n’importe quoi, payer pour obtenir l’introduction d’une troupe de claqueurs au sein de l’église après 23 h. Si tu fais de Dieu, en sa grandeur, le valet de ton ego, tu feras de l’homme, en sa petitesse, l’esclave de tes envies. Le salut de l’homme peut dépendre aussi de l’idée que l’homme se fait de Dieu.
Et quelle que soit cette idée, elle est toujours assez noble et haute pour empêcher que, de par notre fait et faute, ‘‘notre Dieu’’ soit traité en garçon de course en son lieu d’imploration et de vénération. Il faut sauver Dieu du vaudeville des Béninois. Nous snobons l’éthique et la morale, les principes et les valeurs. Le théâtre inadmissible dans l’église Saint-Michel au cœur de la nuit du 4 novembre ne nous en rapproche pas, hélas ! L’urgence n’est donc pas seulement à sauver Dieu du vaudeville des Béninois, elle est aussi à sauver les Béninois d’eux-mêmes, à les aider à ne pas s’accrocher rien qu’à l’avoir et à l’immanence, les aider à considérer qu’un frisson vers l’être et la transcendance les élèverait vers un bien sublime, qu’ils peuvent appeler Père, ‘‘qui est là, dans le secret,… qui voit dans le secret’’.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

12 novembre 2016 par Dg24h



Ainsi, couci-couça, d’une année à l‘autre

30 décembre 2017 par Dg24h
​De noël à la saint-sylvestre, sourires, souhaits, cérémonies. Et il est (...)
Lire la suite

Editorial :Indifférence ou Résignation ?

23 décembre 2017 par Dg24h
L’indifférence : C’est le thème fort évocateur que nous suggère ce temps de (...)
Lire la suite

Vendredi noir pour le peuple béninois

16 décembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​En 2004, dans son ouvrage ‘‘Le mal (...)
Lire la suite

Les Noirs vendus comme esclaves en Lybie : l’Europe n’est pas (...)

20 novembre 2017 par Dg24h
Humains, des hommes vendus comme du bétail sur un marché nocturne. On se (...)
Lire la suite

Pourquoi Talon a tout à faire

18 novembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu’on (...)
Lire la suite

Le syndrome de la chauve-souris. Réponse à la chronique de Roger (...)

18 novembre 2017 par Dg24h
Pourquoi Esprit Divin et non Esprit Vodou ? https://www.24haubenin.info
Lire la suite

Pour que soit prospère le Bénin demain

4 novembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​ Nos évêques aussi se sont émus de la pauvreté et (...)
Lire la suite

LE RAVIP Vu en bien ou en mal par des Béninois

1er novembre 2017 par Dg24h
Le Recensement Initial Administratif à Vocation d’Identification de la (...)
Lire la suite

Le budget de l’État exercice 2018 s’élève à 1862, 918 milliards (...)

1er novembre 2017 par Dg24h
Le budget de l’État exercice 2018 s’élève à 1862,918 milliards de francs (...)
Lire la suite

Riches et pauvres, tous concernés par le changement climatique

13 octobre 2017 par Dg24h
De Miami à Porto Rico, en passant par La Barbade et La Havane, les (...)
Lire la suite

L’inoxydable Talon

9 octobre 2017 par Dg24h
Au Pavillon Vendôme à Paris , Patrice Talon a brisé la glace du (...)
Lire la suite

Des soutiens au Président Patrice Talon au déchainement des (...)

9 octobre 2017 par Dg24h
Après le rejet par les députés de l’Assemblée nationale du Bénin, du projet (...)
Lire la suite

Editorial :Tempête apaisée

13 septembre 2017 par Dg24h
Tempête apaisée ! C’est le moins que nous puissions souhaiter en priant (...)
Lire la suite

Accompagner nos cinq hommes en colère

9 septembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​En mars 2013, cinq Béninois, appartenant à (...)
Lire la suite

Rejeter toute amitié avec la bête

2 septembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Vive protestation d’un homme de bien après que (...)
Lire la suite

Comment le Bénin cesse d‘être une terre humaine

21 août 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Hier les belles âmes du Bénin ont fustigé la (...)
Lire la suite

Editorial : Au-delà de l’Assomption !

19 août 2017 par Dg24h
! "Le ciel ici n’est pas en ce sens quelque part dans les galaxies, (...)
Lire la suite

Etat du dialogue social au Bénin en juillet 2017

24 juillet 2017 par Dg24h
Edgard Gnansounou Président de la Communauté des Béninois de Suisse (CBS) (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires