lundi, 20 novembre 2017 •

105 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

*Maintien de certains équipements marchands dans le patrimoine de l’Etat

Et si le gouvernement légaliste du Président Talon s’engageait pour un transfert progressif du marché de Dantokpa à Cotonou.

Patrice Talon mettrait ainsi fin à 15 années de violation des lois de la République)On




Les textes de loi sur la décentralisation sont formels : la gestion des équipements marchands incombe à la commune et non à l’Etat. Pourtant, la gestion de trois marchés de la ville de Cotonou continue d’échapper à la mairie, dans un contexte de violation des lois sur la décentralisation, incompatible avec le régime de la rupture ayant fait campagne pour affermir l’état de droit. Et pourtant, le Chef de l’Etat peut couper la poire en deux et faire rentrer son gouvernement dans la légalité républicaine.

Franck Kinninvo

Voici le texte de loi le plus violé au Bénin : « La commune a la charge de la construction, de l’équipement, des réparations, de l’entretien et de la gestion des marchés et des abattoirs », Article 104 de la loi 97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin. En vertu de cette disposition légale, la gestion des marchés de Dantokpa, Gbogbanou et Ganhi devrait revenir à la ville de Cotonou. Depuis 2003, les gouvernements se sont succédés sans que cette question ne soit réglée.

Le contexte de 2003
En décembre 2002 et en janvier 2003, la Renaissance du Bénin gagne les deux tours des élections municipales à Cotonou dans un contexte politique très tendu entre Nicéphore Soglo et Mathieu Kérékou. Très tôt les estimations de chiffre d’affaires ont commencé de part et d’autres. 5 milliards de chiffres d’affaires par jour, rien que pour Dantokpa, des milliers de citoyens impactés, un vivier électoral à contrôler… Daniel Tawema alors ministre de l’intérieur, de la sécurité et de la décentralisation refuse de transférer les trois marchés à la mairie de Cotonou. Selon lui et ses cadres dont certains sont toujours en activités, le décret portant création de la Sogema, signé par le Président Nicéphore Soglo alors chef de l’exécutif donne un autre statut à ces marchés que l’Etat peut gérer. Malheureusement, Daniel Tawéma peut bavard n’en dira pas plus, les rivalités sans cesse croissantes entre la Renaissance du Bénin et la majorité présidentielle ont tôt de rendre tout dialogue, tout débat impossible sur la question.

La saisine de la Cour Suprême puis le désistement de Nicéphore Soglo
Déterminé à récupérer le marché Dantokpa, le premier maire de Cotonou à l’ère de la décentralisation intégrale a décidé de saisir la Cour Suprême. En réalité, le non transfert des marchés Dantokpa, Gbogbanou et Ganhi à la mairie de Cotonou est une violation de la loi qui est référable devant le juge administratif. Mais c’est également une violation de la constitution et par conséquent le juge constitutionnel peut en être saisi. Le Président Nicéphore Soglo a fait le choix de la Cour Suprême qui offre un contentieux plus complet et plus opposable au gouvernement. Malheureusement, en pleine instruction, le Président Nicéphore Soglo s’était désisté et n’a jamais fourni la moindre explication sur ce désistement, alors même que la loi est de son côté. Vice de forme, vice de procédure, négociation politique ? Qu’est-ce qui a bien pu se passer ? Nous aimerions bien entendre le Président Nicéphore Soglo sur la question.

La période Yayi
Le Président Boni Yayi a également été confronté à la question du marché Dantokpa. La commission qu’il a mise sur pied est parvenue à une gestion tripartite du marché. Le gouvernement crée une société mixte où il siège avec la mairie de Cotonou et la Chambre de Commerce et d’industrie du Bénin. Cette solution, en dépit des études de faisabilité, n’a jamais été mise en œuvre. Que faire alors à l’ère de la Rupture ? Il faut se conformer aux lois de la République comme l’a proné le Président Patrice Talon.

Le transfert programmé des marchés à la ville de Cotonou
La Sogema est aujourd’hui une réalité juridique existante quand bien même elle est un pied de nez à la légalité républicaine. Son existence ne devrait pas être tolérée en l’absence d’un plan de transfert. Voilà pourquoi, le gouvernement devra prendre des mesures pour organiser le transfert des marchés sous gestion de la Sogema à la ville en trois étapes :
-  mettre en place un système de gestion paritaire de la Sogema et donc des marchés Dantokpa, Gbogbanou et Ganhi. Associer la ville de Cotonou à la gestion des marchés. Durant cette période transitoire, il serait pertinent de maintenir la direction actuelle tout en actualisant les études disponibles sur la question. Cette gestion paritaire entre l’Etat et la Ville permettra aux services marchands de Cotonou de se familiariser avec la gestion des marchés concernés, de faire le point du patrimoine de la Sogema ;
-  mettre en place un Comité de transfert qui devra étudier tous les problèmes de droit, notamment le statut du personnel de la Sogema et les modalités de leur incorporation dans le personnel de la ville, définir un calendrier de transfert et les actes subséquents à poser ;
-  rendre public un calendrier de transfert des marchés.

Au-delà des engagements électoraux, le non transfert desdits marchés à la ville de Cotonou reste un acte de défiance envers l’ordre républicain, l’état de droit. En vertu du principe de subsidiarité, l’Etat n’a rien à faire dans la gestion d’un marché. Le directeur général de l’AGETUR, lors du sommet Africités de Yaoundé a proposé des modèles de gestion de certains types de marchés structurant comme Dantokpa. Il peut bien présider cet Comité de Transfert avec la certitude d’un travail technique fiable et surtout préfigurant d’un transfert efficace dans les deux trois prochaines années.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

10 novembre 2017 par Dg24h



Une marche de soutien à Mètognon dispersée à Akodéha

20 novembre 2017 par Dg24h
Les forces de l’ordre ont mis fin à une marche de protestation contre la (...)
Lire la suite

Joseph Gnonlonfoun ouvre la session 2017

20 novembre 2017 par Dg24h
Le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun a officiellement (...)
Lire la suite

Aurelie Adam Soulé Zoumarou échange avec les structures sous (...)

20 novembre 2017 par Dg24h
Le ministre de l’économie numérique et de la communication, Aurelie Adam (...)
Lire la suite

Me Adjignon Kèkè, un exemple de fidélité en politique, selon Adrien (...)

18 novembre 2017 par Dg24h
« Aujourd’hui, c’est en reconnaissance du rôle éminent qu’il a joué comme (...)
Lire la suite

Les Lions volent au secours des malades de diabète

18 novembre 2017 par Dg24h
La Zone 334 du Lions Club a fait don de médicaments à l’Association des (...)
Lire la suite

Laurent Mètongnon en garde à vue

18 novembre 2017 par Dg24h
L’ancien Président du Conseil d’Administration de la Caisse nationale de (...)
Lire la suite

Des motos volées en Europe retrouvées au Bénin

17 novembre 2017 par Dg24h
Un réseau de trafiquants de scooters volés en Europe et envoyés au Bénin (...)
Lire la suite

Les inscriptions payantes pour les étudiants dès la rentrée (...)

17 novembre 2017 par Dg24h
Pour compter de la rentrée académique 2018-2019, les inscriptions ne (...)
Lire la suite

Laurent METOGNON convoqué ce vendredi à la Bef

16 novembre 2017 par Dg24h
Laurent METOGNON, ancien Président du Conseil d’Administration de la (...)
Lire la suite

Plusieurs irrégularités retardent l’évolution du recensement

16 novembre 2017 par Dg24h
Les membres de la Conférence administrative départementale du Mono (Cad) (...)
Lire la suite

Le bâtonnier Joseph Adjignon Kèkè sera inhumé samedi

16 novembre 2017 par Dg24h
Me Joseph Adjignon Kèkè sera inhumé le samedi 18 novembre prochain à (...)
Lire la suite

Les travailleurs reprennent le travail vendredi dans les (...)

15 novembre 2017 par Dg24h
Le Collectif des syndicats de la santé vient de suspendre la motion (...)
Lire la suite

Des opportunités de financement pour les projets de recherche et (...)

15 novembre 2017 par Dg24h
Le directeur du Fonds national de la recherche scientifique et de (...)
Lire la suite

La destitution du maire de Bembèrèkè presque inévitable

15 novembre 2017 par Dg24h
La médiation de Djibril Mama Cissé, préfet du département du Borgou, dans (...)
Lire la suite

L’essence de contrebande cause 2 morts à Athiémé

15 novembre 2017 par Dg24h
L’essence de contrebande continue de dicter sa loi. Deux corps sans vie (...)
Lire la suite

Le diabète, neuvième cause de décès chez les femmes dans le (...)

14 novembre 2017 par La Rédaction
La Journée Mondiale du Diabète célébrée le 14 Novembre de chaque année, par (...)
Lire la suite

15 députés interpellent le gouvernement

14 novembre 2017 par Dg24h
Quinze (15) députés de la minorité parlementaire ont interpellé le (...)
Lire la suite

Le nouveau maire de Djougou connu ce mardi

13 novembre 2017 par Dg24h
Le maire de la Commune de Djougou sera connu ce mardi. Sauf changement (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires