vendredi, 17 août 2018 •

161 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Editorial : Jeunesse sans boussole




Cette semaine qui s’achève nous a rappelé qu’il y a 28 ans, que s’est tenue l’historique conférence nationale des forces vives de notre pays, à l’hôtel Plm Alédjo à Cotonou - une conférence au lendemain de laquelle, outre la nouvelle option politique sous-tendue par la démocratie s’accommodant d’un État de droit, il fallait redonner espoir au peuple et sur bien des plans à la jeunesse. 28 bonnes années après, qu’est devenue et que vaut cette jeunesse ? Une question qui trouve son fondement dans le fait qu’on dise que la jeunesse est l’avenir ou le fer de lance de la nation.

Ce que nous ne saurions réfuter a priori. Mais à scruter les comportements de la jeunesse tout au long de ces trois dernières décennies, rassure-t-elle quant au rôle qu’elle est appelée à jouer dans le processus de développement du pays ? Si hier les gens ont pu témoigner d’une jeunesse volontaire, pleine d’initiative, créatrice, pleine de valeurs et de compétences, une jeunesse engagée et décidée à s’assumer pleinement, en participant aux œuvres de développement, aujourd’hui tel semble ne plus être le cas. Notre jeunesse actuelle, celle de l’autoroute de l’information et des réseaux sociaux, est peut-être aussi un peu trop soulée de savoirs.

Et de quels savoirs ! Son drame n’est-il pas dans une certaine mesure dans ce qu’elle croit être sa réussite ? Souvent et pour la plupart des siens, partisane de moindre effort, elle nous donne l’impression d’être malheureusement une jeunesse des gaymen, une jeunesse sans ambitions dignes et élevées, parce que sans aucun doute aussi, une jeunesse sans modèles avérés ; et finalement une jeunesse sans boussole et surtout encline à la facilité.

Ah ! « Si jeunesse savait ! Si vieillesse pouvait ! » Voilà une maxime très expressive qui semble cependant un peu fataliste et pessimiste. Et rien qu’à se rendre compte que la vieillesse d’aujourd’hui peut beaucoup de choses, grâce à l’esprit inventif des pays développés, avec l’appui des outils modernes de la science, de la technique et des technologies de l’information et de la communication, il faut relativiser tant soit peu l’explication première que l’on donne à cette maxime.

L’évidence est donc là que notre jeunesse se fourvoie, perd ses repères et se détourne de la ligne de conduite salvatrice.

Celle-ci se résume en une prise de conscience, en une prise d’initiative et en une prise de responsabilité, en vue de vaincre la fatalité. La fatalité du chômage, celle du sous-emploi et du misérabilisme, en se prenant en charge. Et se prendre en charge, ce n’est pas attendre forcément de se faire parrainer pour trouver un emploi, ce n’est pas guetter seulement les lancements de concours de recrutement de l’État et autres arrangements.

Se prendre en charge consiste à se créer son emploi, mais aussi à démontrer son savoir-faire, ses aptitudes et ses compétences qui valent dans bien des cas, mieux que le diplôme. Car le diplôme est une chose, la compétence ou le vrai savoir en est une autre. Et en plus de ces aspects, il faut absolument que la jeunesse fasse preuve d’endurance, de combativité, de perspicacité et d’honnêteté ; tout en ayant une noble vision.

Cela manque malheureusement de nos jours, à notre jeunesse, à la recherche de solutions faciles et de compromissions suicidaires. Non ! Il nous faut une jeunesse active, combattante, éveillée et engagée qui, tout en luttant pour son avenir, participe pleinement à l’œuvre de construction et de développement de son pays.
(...) https://www.croixdubenin.com/articles/editoriaux/530-jeunesse-sans-boussole

Abbé Crépin M. Acapovi, directeur de publication La Croix du Bénin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

4 mars 2018 par Dg24h



Editorial :Sous le Sceau Divin !

20 juillet 2018 par Dg24h
Dans notre publication de la semaine dernière, nous titrions : « Prions (...)
Lire la suite

Code électoral : reformes pour pays « anormal »

22 juin 2018 par Dg24h
La recherche du consensus, a donc été une des motivations de l’atelier (...)
Lire la suite

Éviter l’Exclusion et les Fixations !

21 juin 2018 par Dg24h
À l’approche des prochaines consultations électorales, la révision du (...)
Lire la suite

Devoir d’Ingratitude et d’Indépendance !

8 juin 2018 par Dg24h
La 5e mandature de la Cour Constitutionnelle a vécu, vive la 6e (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 84

31 mai 2018 par Dg24h
Vendredi, huitième jour de campagne. Le voile de l’obscurité couvrait (...)
Lire la suite

Talon ou un homme de conviction

28 mai 2018 par La Rédaction
« Ma conviction, c’est que ce mandat sera celui de la responsabilité, de (...)
Lire la suite

Patrice Talon deux ans plus tard

7 avril 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​S’il nous avait dit, pendant la campagne (...)
Lire la suite

Le radicalisme et l’extrémisme syndical font perdurer les grèves au (...)

19 mars 2018 par Dg24h
Euloge R. GANDAHO Les Béninois ont raison d’espérer ou de croire que la (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 44

15 mars 2018 par Dg24h
Je ne sais plus exactement d’où nous revenions. Mais ce soir-là, nous (...)
Lire la suite

Brève histoire de la mort au Bénin

17 février 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 7 février 2018, le Chef de l’Etat a rapporté (...)
Lire la suite

Ce saint qui nous visitait !

12 février 2018 par Dg24h
Nous nous exclamions au début du mois de février 1993 où la venue pour la (...)
Lire la suite

Salaires politiques et pédagogie christique

10 février 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Ce fut, hélas, la détestable pédagogie béninoise (...)
Lire la suite

Ainsi, couci-couça, d’une année à l‘autre

30 décembre 2017 par Dg24h
​De noël à la saint-sylvestre, sourires, souhaits, cérémonies. Et il est (...)
Lire la suite

Editorial :Indifférence ou Résignation ?

23 décembre 2017 par Dg24h
L’indifférence : C’est le thème fort évocateur que nous suggère ce temps de (...)
Lire la suite

Vendredi noir pour le peuple béninois

16 décembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​En 2004, dans son ouvrage ‘‘Le mal (...)
Lire la suite

Les Noirs vendus comme esclaves en Lybie : l’Europe n’est pas (...)

20 novembre 2017 par Dg24h
Humains, des hommes vendus comme du bétail sur un marché nocturne. On se (...)
Lire la suite

Pourquoi Talon a tout à faire

18 novembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu’on (...)
Lire la suite

Le syndrome de la chauve-souris. Réponse à la chronique de Roger (...)

18 novembre 2017 par Dg24h
Pourquoi Esprit Divin et non Esprit Vodou ? https://www.24haubenin.info
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires