mercredi, 19 décembre 2018 •

181 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

En Profondeur

Dossier Sonapra : du faux procès à la Justice




Euloge R. GANDAHO/LE GRAND MATIN
Du bruit, beaucoup de bruits et d’agitations et même une polémique qui persiste à la suite du dernier Conseil des ministres qui a rendu public les résultats des audits commandités par le gouvernement pour faire la lumière sur les actes de mauvaise gestion à la Sonapra, l’Onasa et d’autres structures publiques. Les cadres ou autres responsables dont les noms sont cités au sujet des irrégularités ou indélicatesses commises au niveau de ces sociétés, pour se défendre, attaquent le gouvernement du Président Talon, l’accusent de vouloir faire une chasse aux sorcières et inondent les réseaux sociaux d’injures, de dénonciations des mesures prises par le pouvoir en place comme pour dire aux populations qu’ils sont innocents et que le gouvernement de Talon par ces audits est dans une logique de règlement de comptes.
En réalité, c’est un faux procès au pouvoir en place dans la mesure où les rapports ou les résultats des audits en question ne constituent pas une décision de Justice ou un verdict comme si le tribunal ou la Justice a déjà tranché. A l’étape actuelle, ceux dont les noms sont cités jouissent de la présomption d’innocence et avec la poursuite de la procédure, la Justice après les enquêtes ou les investigations, contribuera à la manifestation de la vérité. Ceux qui seront coupables en répondront devant la loi et les innocents s’en sortiront blanchis et leur honneur lavé ou préservé.
Pourquoi alors, se lancent-ils dans un procès contre le gouvernement pendant que les populations satisfaites de la publication des résultats de ces audits, demandent aux dirigeants actuels, d’aller plus loin pour sanctionner et faire punir les coupables ? N’est-il pas mieux pour eux de se confier à la Justice que d’aller se défendre sur les réseaux sociaux ? Ils doivent simplement faire confiance à la Justice de leur pays et la laisser jouer sa partition ou faire son travail. Les réactions de ceux dont les noms sont cités dans cette affaire de près de 125 milliards Francs CFA de manque à gagner pour l’Etat, donnent l’impression qu’on doit simplement négliger ou banaliser les résultats de ces audits comme si la Sonapra et l’Onasa, se portent mieux ou sont en bonne santé. Tel n’est pas le cas. Alors si on est d’accord que ces sociétés sont malades ou mal gérées, ce qui a occasionné des manques à gagner à l’Etat, on doit comprendre ou accepter que le gouvernement procède au contrôle ou aux vérifications de leur gestion et que s’il est avéré que des crimes économiques sont commis, que les responsables ou auteurs de ces actes soient punis. Que cessent donc les pressions, les intimidations, les chantages et les menaces et que les Béninois laissent la Justice de leur pays, trancher cette affaire, s’ils veulent que la lutte contre la corruption, l’impunité et la mal gouvernance, tant prônée, devienne une réalité et aboutisse.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

3 juillet 2017 par Dg24h


Dona une référence ou une compétence ?


19 novembre 2018 par La Rédaction
L’énergie électrique est déjà disponible au Bénin. Les coupures à longueur (...)
Lire la suite

Patrice Talon, l’oiseau rare


18 novembre 2018 par La Rédaction
Imperturbable. Le chef de l’Etat reste le seul chef d’Etat que le Bénin (...)
Lire la suite

A coups de…Talon !


15 novembre 2018 par Dg24h
Le « Bénin révélé » de Patrice Talon, est un Bénin qui se donne pour (...)
Lire la suite

Aléas du sodabi au Dahomey-Bénin


6 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Avalé d’un coup sec dans le plus petit verre. Il (...)
Lire la suite

Yayi Boni et ses trous de mémoire


4 octobre 2018 par Dg24h
Subitement réveillé par « des murmures, des grognes et des gémissements, (...)
Lire la suite

Les États-Unis, « partenaire idéal » de l’Afrique pour favoriser les (...)


28 septembre 2018 par Dg24h
Tibor Nagy, secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines Après (...)
Lire la suite

Quand le Nègre est par tous crucifié


8 septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Au sortir d’un entretien avec le président (...)
Lire la suite

Editorial :Sous le Sceau Divin !


20 juillet 2018 par Dg24h
Dans notre publication de la semaine dernière, nous titrions : « Prions (...)
Lire la suite

Code électoral : reformes pour pays « anormal »


22 juin 2018 par Dg24h
La recherche du consensus, a donc été une des motivations de l’atelier (...)
Lire la suite

Soglo à Baku et les migrants en filigrane


9 juin 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 17 mars 2018, à Baku, capitale d’Azerbaïdjan, (...)
Lire la suite

Devoir d’Ingratitude et d’Indépendance !


8 juin 2018 par Dg24h
La 5e mandature de la Cour Constitutionnelle a vécu, vive la 6e (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 84


31 mai 2018 par Dg24h
Vendredi, huitième jour de campagne. Le voile de l’obscurité couvrait (...)
Lire la suite

Marie, Mère de l’Église !


22 mai 2018 par La Rédaction
Marie, Mère de l’Église ! Ce titre de la Vierge Marie est désormais (...)
Lire la suite

Patrice Talon deux ans plus tard


7 avril 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​S’il nous avait dit, pendant la campagne (...)
Lire la suite

Le radicalisme et l’extrémisme syndical font perdurer les grèves au (...)


19 mars 2018 par Dg24h
Euloge R. GANDAHO Les Béninois ont raison d’espérer ou de croire que la (...)
Lire la suite

Et si chaque Béninois se faisait Ahomadègbè ?


3 mars 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​On ira au médecin-dentiste, Justin Tomêtin (...)
Lire la suite

La grève des syndicats et les conséquences fâcheuses d’un blocage du (...)


27 février 2018 par Dg24h
Déception et amertume. Cela se lit désormais dans le visage de chaque (...)
Lire la suite

Brève histoire de la mort au Bénin


17 février 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 7 février 2018, le Chef de l’Etat a rapporté (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information