lundi, 17 juin 2019 •

331 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Drame halieutique à Kpinnou (Athiémé)

Des milliers de poissons empoisonnés dans le lac Toho




Depuis vendredi dernier, l’information fait état de ce que des produits toxiques causent la mort à des milliers de poissons dans le lac Toho. Informées, les autorités se sont dépêchées sur les lieux, ce lundi 21 mai 2018, pour constater le drame.
Des milliers de poissons sont retrouvés morts empoisonnés dans le lac Toho, dans la commune d’Athiémé.

Le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui s’est rendu sur les lieux pour suivre la situation. Il est accompagné du laboratoire central de sécurité sanitaire des aliments pour les premiers prélèvements. « Dans la nuit d’hier, j’ai eu l’information relative à une pellicule rouge qui flotterait sur le lac Toho du côté de Kpinnou. Déjà, depuis la matinée, des poissons flottaient. Les pêcheurs ont trouvé ça comme un don de Dieu et les ramassaient. Les femmes les fumaient. Nous avons dépêché une équipe technique sur le terrain. Nous sommes venus observer ce matin et il y a une belle brochette de pêcheurs, avec leurs pirogues, effectivement sur le plan d’eau », confie le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Gaston Dossouhoui confirme qu’ « il y a effectivement une pellicule qui s’étale sur le lac. L’exploitation que nous avons visitée ici a été compromise ». Il y a au total « 28 enclos empoissonnés d’environ 40.000 alevins qui ont grossi dont la vente devait démarrer sont décimés. Tous ces poissons sont morts. Et sur le plan d’eau, les pêcheurs continuent de prélever », explique le ministre, qui était accompagné de ses collaborateurs et du Directeur de la pêche.
Afin de préserver la vie des populations, le ministre Gaston Dossouhoui pense que « la première mesure à prendre, c’est d’inviter la police fluviale à faire tout de suite la patrouille sur le lac et permettre de circonscrire le mal ». Il sera ensuite question selon lui de « monter un piège afin de capter la pellicule qui flotte. Il faut éviter que, à la faveur du vent, la pellicule couvre tout le lac. Il faut arrêter tout de suite la saignée ». Mais le plus urgent c’est de prendre des mesures pour préserver les populations de la consommation de ces produits halieutiques. « Comme mesure conservatoire, le maire d’Athiémé, le préfet du Mono et les élus locaux devraient rapidement contacter les chefs-villages pour que de façon communautaire, on traite la question parce qu’il y a un risque d’intoxication de la population », déduit-il. Le ministre est conscient des dégâts économiques mais pour lui, « les risques pour la population sont à craindre››. « Peu importe si c’est mineur, il faut éviter de manger ces poissons. Il faut prendre les mesures pour que les femmes qui ont fumé ou qui ont pris du poisson dans les villages qui entourent ce lac, on se refuse de leur acheter ces poissons », conseille-t-il. Le ministre exhorte les autorités locales à prendre les dispositions pour empêcher l’exploitation du lac pendant 10 jours à deux semaines.

Les pertes pour un promoteur

Au niveau du lac, il a été érigée une ferme appartenant au sieur Olivier Zaga. Selon sa version des faits, « Il y a trois ou quatre jours, nous avons été informés que les poissons sont en train de mourir au niveau de la berge du lac Toho ici à Kpinnou ». Malheureusement, ce mal a atteint vendredi dernier, sa production. « Un produit nocif serait versé dans le lac et serait à l’origine de la mort massive des poissons. J’ai perdu toute ma production d’élevage. On peut estimer la perte à au moins dix tonnes de tilapia », regrette le promoteur. « En une journée, j’ai tout perdu », clame-t-il.
Chabi Sika Kisito, directeur du Laboratoire central de sécurité sanitaire des aliments et son équipe ont fait des prélèvements dans les eaux pour des analyses en vue d’identifier le produit toxique responsable de la catastrophe. « Nous sommes venus sur le terrain pour effectuer quelques prélèvements afin de statuer sur l’origine de cette intoxication », a-t-il précisé. Selon le directeur « le travail au laboratoire peut durer deux à trois jours. Mais, vu l’ampleur de la situation, nous allons travailler beaucoup plus vite pour déterminer la molécule qui est l’origine de cette intoxication ». En attendant les résultats du laboratoire, les populations sont interdites de l’exploitation du lac, ne serait-ce que pour une dizaine de jours.

G. A.

Quelques images

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

21 mai 2018 par Dg24h


Démarrage effectif de la Gestion par affermage de l’eau potable


17 juin 2019 par Dg24h
C’est dans le cadre du lancement du processus de préqualification des (...)
Lire la suite

Les technologies nucléaires pour éradiquer les insectes nuisibles


17 juin 2019 par Dg24h
Le Sénégal est sur le point d’éradiquer la mouche tsé-tsé, grâce à (...)
Lire la suite

« Aucun projet du genre n’est envisagé » (Police Borgou/Alibori)


17 juin 2019 par Dg24h
Des informations faisant état d’une probable arrestation de leaders (...)
Lire la suite

Franck KPOCHEME remercie ses électeurs


16 juin 2019 par Dg24h
L’élection des représentants de la presse à la Haute autorité de (...)
Lire la suite

Le point des affrontements à Tchaourou et Savè


15 juin 2019 par Dg24h
Le Colonel Spéro Lewis Gouchola, conseiller technique à la sécurité du (...)
Lire la suite

L’armée prend le contrôle définitif du corridor


15 juin 2019 par Dg24h
Le corridor Parakou-Dassa a été libéré ce samedi vers 17h. Après les (...)
Lire la suite

CFAO MOTORS expose la RAV4 2019 à Canal Olympia


15 juin 2019 par Dg24h
Le Groupe CFAO Motors expose le 14 et le 15 juin 2019, le tout nouveau (...)
Lire la suite

La police fait échec à un braquage


15 juin 2019 par Dg24h
La tentative de braquage d’une banque a échouée ce mercredi 12 juin à (...)
Lire la suite

Le MTN Data Center inauguré ce jour


14 juin 2019 par Dg24h
Le réseau de téléphonie mobile MTN-Bénin a procédé au lancement dans (...)
Lire la suite

Sacca Lafia rassure les populations


14 juin 2019 par Dg24h
Dans un message à la presse, ce vendredi 14 juin 2019, le ministre de (...)
Lire la suite

La situation est sous contrôle (Ministère de l’intérieur)


14 juin 2019 par Dg24h
La situation est désormais sous contrôle. C’est l’assurance donnée ce (...)
Lire la suite

L’Indien libéré après 18 mois d’emprisonnement


14 juin 2019 par Dg24h
L’Indien Kumar Santosh condamné à 18 mois d’emprisonnement vient (...)
Lire la suite

La situation sous contrôle des forces de l’ordre


14 juin 2019 par Dg24h
Les mouvements d’insurrection déclenchés au cours de ces derniers jours (...)
Lire la suite

Hêhomey cède son siège à Agongbonon


13 juin 2019 par Dg24h
Le député du parti Bloc Républicain de la 24ème circonscription (...)
Lire la suite

La situation de Cotonou et Lomé préoccupent les experts


13 juin 2019 par Dg24h
Les acteurs de la protection de l’environnement et de l’assainissement (...)
Lire la suite

Un émissaire de Ouattara chez Yayi et Talon


13 juin 2019 par Dg24h
Le secrétaire général du gouvernement ivoirien, Patrick Achi, séjourne au (...)
Lire la suite

Tchaourou toujours sous tension


13 juin 2019 par Dg24h
La situation dans la commune de Tchaourou est devenue plus compliquée. (...)
Lire la suite

L’ambassadeur du Cuba et plusieurs autres délégations au cabinet de (...)


12 juin 2019 par Dg24h
Le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou a reçu à son (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information