mercredi, 12 décembre 2018 •

122 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Payement des inscriptions sur les campus

Des acteurs de l’éducation exigent un consensus autour des frais




La décision du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique relative aux inscriptions payantes dans les campus publics était au cœur de l’émission « 90 mn pour convaincre », de la radio nationale, de ce dimanche 22 octobre 2017. Elle a reçu comme invités, Jean Houndagba, secrétaire général du Syndicat autonome de la recherche et de l’enseignement supérieur (Synares), Julien Gbaguidi, secrétaire général du syndicat national des enseignants chercheurs du Bénin (Synec-Bénin) et Alain Nouho, président de l’Union nationale des étudiants du Bénin (Uneb) qui ont chacun en ce qui le concerne donné leurs impressions sur la décision du ministre Marie Odile Attanasso. Ils ont dénoncé de prime abord le coût élevé avant de faire des propositions pour un consensus autour des nouveaux frais d’inscription en licence, master et doctorat dans les universités publiques.

Selon la nouvelle mesure qui fait polémique au sein du monde universitaire, les inscriptions sur les campus sont désormais de 25.000 FCFA, 50.000 et 75.000 FCFA, respectivement pour la licence, master et le doctorat.
Pour les organisations estudiantines et d’autres syndicats des universités nationales du Bénin, cette mesure qui n’est pas issue d’un consensus ne favorise guère la tâche aux apprenants des facultés.
« Nous sommes dans la pauvreté monétaire, nous ne pouvons pas payer ces 25 000 francs. Nous sommes contre la méthode et le montant. On ne peut pas quitter 15 000 francs pour 25 000, c’est déjà exagéré », se désole Alain Nouho, président de l’Union nationale des étudiants du Bénin (Uneb) sur l’émission hebdomadaire « 90 mn pour convaincre » de l’Ortb.
Selon Jean Houndagba, secrétaire général du Syndicat autonome de la recherche et de l’enseignement supérieur (Synares), le gouvernement doit réduire le coût fixé pour les inscriptions tout en augmentant les subventions allouées aux universités. « L’université nationale doit proposer des tarifs beaucoup plus allégés, accessibles à la grande masse dans la mesure où nous avons l’intervention de l’Etat à divers niveaux. Pour fixer les frais d’inscription, il aurait fallu réunir les principaux acteurs en commissions restreintes pour débattre de la question étant donné que le consensus n’a pas été obtenu sur la tarification au séminaire de Bohicon », a-t-il précisé.
Julien Gbaguidi, secrétaire général du syndicat national des enseignants chercheurs du Bénin (Synec-Bénin) a précisé que les parents d’étudiants ne sont pas sensibilisés au préalable avant la prise de la décision. Selon lui, les ressources nécessaires pour faire fonctionner les activités académiques (recrutement et formation des enseignants, construction d’infrastructures) se trouvent dans le budget national et non dans les frais imposés aux étudiants. Il regrette le fait que l’Etat central accorde peu d’importances au financement des activités académiques. « L’Université n’a jamais été la préoccupation de nos gouvernants. Lorsqu’on est en face d’un pouvoir exécutif très responsable, l’Université doit être une préoccupation fondamentale. Mais les gouvernements ne prennent pas la mesure du rôle fondamental de ce centre », déplore-t-il avant d’inviter l’Etat à offrir des « conditions ergonomiques pour tous les usagers de l’Université ».
« Lorsque l’université n’est pas une préoccupation des gouvernants, on ne peut qu’assister à des mobilisations de fonds sous forme de téléthon, on ne peut que courir derrière Ouattara pour construire un amphi, on ne peut que courir derrière Idriss Deby pour construire une tente. Non, ce n’est pas de ça que notre université a besoin », regrette Julien Gbaguidi qui note un désengagement du pouvoir exécutif dans la satisfaction des préoccupations des campus.
Avant d’exhorter les députés à voter des lois favorables à l’épanouissement de la communauté universitaire, il a invité à un dialogue les autorités rectorales, le ministre de l’enseignement supérieur et les parents d’étudiants pour des frais d’inscriptions abordables afin d’aider les étudiants à bien suivre les cours. « On ne peut pas mettre de côté les étudiants pour fixer un taux. Ce n’est pas possible », a-t-il conclu.

Boniface CAKPO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

22 octobre 2017 par Dg24h


61 directeurs d’école épinglés pour détournement de vivres scolaires


12 décembre 2018 par Dg24h
En Conseil des ministres, ce mercredi 12 décembre 2018, le gouvernement (...)
Lire la suite

14 nominations dans trois ministères


12 décembre 2018 par Dg24h
Le gouvernement a procédé en Conseil des ministres, ce mercredi 12 (...)
Lire la suite

Des ‘’DJ’ et propriétaires de bars condamnés au tribunal


12 décembre 2018 par Dg24h
Les 09 personnes dont 05 DJ et 04 propriétaires de bars, placées sous (...)
Lire la suite

José TONATO procède à l’ouverture officielle du salon ARCHI’ INNOV (...)


12 décembre 2018 par Dg24h
Le ministre du cadre de vie et du développement durable, José TONATO, a (...)
Lire la suite

Interdiction de faire des enquêtes sans l’autorisation préalable du (...)


11 décembre 2018 par Dg24h
Dans un communiqué rendu public, le ministre d’État chargé du plan et du (...)
Lire la suite

Des denrées alimentaires avariées saisies sur les marchés


11 décembre 2018 par Dg24h
Une grande quantité de produits alimentaires, boissons frelatés et (...)
Lire la suite

Les enseignants vacataires enclenchent une grève de 120 heures dans le (...)


11 décembre 2018 par Dg24h
Les enseignants vacataires du département du Borgou ont enclenché ce (...)
Lire la suite

Revue à mi-parcours du Projet d’Appui aux Infrastructures (...)


11 décembre 2018 par Dg24h
Le directeur de cabinet du ministère de l’agriculture, de l’élevage et (...)
Lire la suite

Le Coraq-Lab lancé ce lundi


11 décembre 2018 par La Rédaction
Le directeur de cabinet du ministre de la santé, Akogbèto Enagnon a (...)
Lire la suite

Les parlementaires de la Cedeao, du Tchad et de la Mauritanie en (...)


10 décembre 2018 par Dg24h
L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) et les Assemblées (...)
Lire la suite

Le message du garde des sceaux au peuple béninois


10 décembre 2018 par Dg24h
Le Bénin à l’instar de la communauté internationale a célèbre ce lundi 10 (...)
Lire la suite

Tout se met en place pour rendre opérationnel l’aéroport


10 décembre 2018 par Dg24h
Les premiers vols à destination de l’aéroport international de Tourou (...)
Lire la suite

Le Salon « Archi’ Innov Bénin » démarre dès le mardi 11 décembre


10 décembre 2018 par La Rédaction
L’Ordre National des Architectes et Urbanistes du Bénin (ONAUB) organise (...)
Lire la suite

La Cour constitutionnelle déboute Komi Koutche


10 décembre 2018 par Dg24h
La Cour constitutionnelle vient de rendre une décision concernant la (...)
Lire la suite

Le bâtiment de la Ddtfp Borgou-Alibori réhabilité


9 décembre 2018 par Dg24h
Le ministère du travail et de la fonction publique a entrepris la (...)
Lire la suite

Un nouveau cas de lassa détecté dans le Borgou


8 décembre 2018 par La Rédaction
Un cas de fièvre hémorragique à virus lassa a été détecté dans le (...)
Lire la suite

Abdoulaye Bio Tchané accueilli dans une liesse populaire à (...)


7 décembre 2018 par Dg24h
Le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané a été accueilli dans la soirée de (...)
Lire la suite

Terre à Terre Bénin lance le 1er Web Tv environnemental du (...)


7 décembre 2018 par Dg24h
Le Bénin, à l’instar de certains pays, dispose, depuis ce jeudi 6 (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information