dimanche, 22 avril 2018 •

117 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Payement des inscriptions sur les campus

Des acteurs de l’éducation exigent un consensus autour des frais




La décision du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique relative aux inscriptions payantes dans les campus publics était au cœur de l’émission « 90 mn pour convaincre », de la radio nationale, de ce dimanche 22 octobre 2017. Elle a reçu comme invités, Jean Houndagba, secrétaire général du Syndicat autonome de la recherche et de l’enseignement supérieur (Synares), Julien Gbaguidi, secrétaire général du syndicat national des enseignants chercheurs du Bénin (Synec-Bénin) et Alain Nouho, président de l’Union nationale des étudiants du Bénin (Uneb) qui ont chacun en ce qui le concerne donné leurs impressions sur la décision du ministre Marie Odile Attanasso. Ils ont dénoncé de prime abord le coût élevé avant de faire des propositions pour un consensus autour des nouveaux frais d’inscription en licence, master et doctorat dans les universités publiques.

Selon la nouvelle mesure qui fait polémique au sein du monde universitaire, les inscriptions sur les campus sont désormais de 25.000 FCFA, 50.000 et 75.000 FCFA, respectivement pour la licence, master et le doctorat.
Pour les organisations estudiantines et d’autres syndicats des universités nationales du Bénin, cette mesure qui n’est pas issue d’un consensus ne favorise guère la tâche aux apprenants des facultés.
« Nous sommes dans la pauvreté monétaire, nous ne pouvons pas payer ces 25 000 francs. Nous sommes contre la méthode et le montant. On ne peut pas quitter 15 000 francs pour 25 000, c’est déjà exagéré », se désole Alain Nouho, président de l’Union nationale des étudiants du Bénin (Uneb) sur l’émission hebdomadaire « 90 mn pour convaincre » de l’Ortb.
Selon Jean Houndagba, secrétaire général du Syndicat autonome de la recherche et de l’enseignement supérieur (Synares), le gouvernement doit réduire le coût fixé pour les inscriptions tout en augmentant les subventions allouées aux universités. « L’université nationale doit proposer des tarifs beaucoup plus allégés, accessibles à la grande masse dans la mesure où nous avons l’intervention de l’Etat à divers niveaux. Pour fixer les frais d’inscription, il aurait fallu réunir les principaux acteurs en commissions restreintes pour débattre de la question étant donné que le consensus n’a pas été obtenu sur la tarification au séminaire de Bohicon », a-t-il précisé.
Julien Gbaguidi, secrétaire général du syndicat national des enseignants chercheurs du Bénin (Synec-Bénin) a précisé que les parents d’étudiants ne sont pas sensibilisés au préalable avant la prise de la décision. Selon lui, les ressources nécessaires pour faire fonctionner les activités académiques (recrutement et formation des enseignants, construction d’infrastructures) se trouvent dans le budget national et non dans les frais imposés aux étudiants. Il regrette le fait que l’Etat central accorde peu d’importances au financement des activités académiques. « L’Université n’a jamais été la préoccupation de nos gouvernants. Lorsqu’on est en face d’un pouvoir exécutif très responsable, l’Université doit être une préoccupation fondamentale. Mais les gouvernements ne prennent pas la mesure du rôle fondamental de ce centre », déplore-t-il avant d’inviter l’Etat à offrir des « conditions ergonomiques pour tous les usagers de l’Université ».
« Lorsque l’université n’est pas une préoccupation des gouvernants, on ne peut qu’assister à des mobilisations de fonds sous forme de téléthon, on ne peut que courir derrière Ouattara pour construire un amphi, on ne peut que courir derrière Idriss Deby pour construire une tente. Non, ce n’est pas de ça que notre université a besoin », regrette Julien Gbaguidi qui note un désengagement du pouvoir exécutif dans la satisfaction des préoccupations des campus.
Avant d’exhorter les députés à voter des lois favorables à l’épanouissement de la communauté universitaire, il a invité à un dialogue les autorités rectorales, le ministre de l’enseignement supérieur et les parents d’étudiants pour des frais d’inscriptions abordables afin d’aider les étudiants à bien suivre les cours. « On ne peut pas mettre de côté les étudiants pour fixer un taux. Ce n’est pas possible », a-t-il conclu.

Boniface CAKPO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

22 octobre 2017 par Dg24h



Les scrabbleurs médaillés reçus par Oswald Homeky

22 avril 2018 par Dg24h
Le ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, Oswald Homeky a (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 63

22 avril 2018 par Dg24h
Lorsque je reçus enfin le quitus d’aller rejoindre l’effectif d’une des (...)
Lire la suite

Communiqué à l’endroit des béninois de l’extérieur dans le cadre du (...)

21 avril 2018 par Dg24h
Afin d’optimiser le recensement des Béninois résidant à l’extérieur en (...)
Lire la suite

Le point à mi-parcours de la lutte contre la cybercriminalité

21 avril 2018 par Dg24h
Les procureurs généraux, et le directeur de la Police Républicaine ont (...)
Lire la suite

Le Gouvernement rend les derniers hommages à l’Ambassadeur de (...)

20 avril 2018 par Dg24h
Une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères Aurélien (...)
Lire la suite

Des éléphants blancs au Lycée technique de Lokossa

20 avril 2018 par Dg24h
Au cours de ses visites sur le terrain pour constater de visu (...)
Lire la suite

Échange entre la Soneb et les associations de consommateurs

18 avril 2018 par Dg24h
La salle de conférence du centre de formation aux métiers de l’eau a (...)
Lire la suite

Plusieurs délégations reçues par le Président de l’Assemblée

18 avril 2018 par Dg24h
Ils étaient nombreux à taper à la porte de la deuxième personnalité de (...)
Lire la suite

17 directeurs d’écoles limogés pour mauvaises gestion des cantines (...)

18 avril 2018 par Dg24h
A peine les cantines scolaires ont été lancées que des détournements ont (...)
Lire la suite

Plusieurs personnes interpellées dans l’affaire des motos

17 avril 2018 par Dg24h
L’affaire relative à l’acquisition de 84 motos au ministère du Cadre de (...)
Lire la suite

Une commission de 10 membres pour la levée d’immunité

17 avril 2018 par Dg24h
Le processus pour la levée de l’immunité des députés Atao Hinnouho, (...)
Lire la suite

Un projet de loi sur la protection de la zone littorale en (...)

17 avril 2018 par Dg24h
Les travaux de la première session ordinaire de l’année 2018 ouverte (...)
Lire la suite

Direct Aid fait œuvre utile à Gah Marou et Kpari Sérou

17 avril 2018 par Dg24h
Une action sociale a été menée dans deux villages de Nikki ce week-end. (...)
Lire la suite

Un vent de destitution veut emporter le maire Alimiyahou de (...)

17 avril 2018 par Dg24h
Huit (08) conseillers sur les quinze (15) que compte la commune de (...)
Lire la suite

*L’essence ‘’kpayo’’ au cœur d’un autre incendie à Bohicon

17 avril 2018 par Dg24h
L’essence frelatée communément appelée « kpayo » a déclenché le feu ce (...)
Lire la suite

Jiles Sèdjro Yèkpè installé à la tête de l’agence pénitentiaire du (...)

16 avril 2018 par Dg24h
Le directeur général de l’agence pénitentiaire du Bénin, Jiles Sèdjro (...)
Lire la suite

Incendie au marché Dantokpa

16 avril 2018 par La Rédaction
Un incendie ravage en ce moment une partie du plus grand marché du (...)
Lire la suite

Patrice Talon aux côtés de ses pairs pour le règlement des (...)

16 avril 2018 par Dg24h
Ils sont 10 chefs d’Etat et de gouvernement à s’investir dans le but de (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires