dimanche, 17 février 2019 •

239 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Dahomey-Bénin : histoire d’une fuite en avant




(Par Roger Gbégnonvi)

​Pour les démarchés des réseaux sociaux et les endimanchés de Djeffa, la messe est dite : ‘‘Notre pays, le Bénin, va mal !’’ Et l’on ne propose pas la moindre analyse du mal-être. L’on ne dit pas où il a commencé ni où il finira ni comment il finira. On s’en tient au présent en feignant d’oublier que le présent est le produit du passé et annonce le futur et que donc le futur sera pire que le présent si l’on n’arrête pas résolument la fuite en avant.
​La fuite en avant a caractérisé le Dahomey dès l’indépendance octroyée le 1er août 1960. Bien avant le premier coup d’Etat militaire en 1963, les populations maugréaient déjà : ‘‘Si c’est ça l’indépendance, le Blanc n’a qu’á revenir.’’ Car elles découvraient, étonnées, la hâte à s’enrichir de ‘‘ces nègres qui croient que la Révolution ça consiste à prendre la place des Blancs et continuer en lieu et place, je veux dire sur le dos des nègres, à faire le Blanc’’ (Aimé Césaire). Les populations se sentaient brimées par les leurs, les lettrés qui, après leur avoir vanté les bienfaits présumés de l’indépendance et pris la direction du pays, étaient en train de s’empiffrer du peu que le Blanc avait laissé et auquel ils n’avaient rien ajouté.
​En effet, du Dahomey au Bénin, loin de toute intelligence pour ‘‘Oser inventer l’avenir’’ (Thomas Sankara), les faux Blancs au pouvoir ont tout laissé aller à vau-l’eau. Ils n’avaient usurpé le titre d’intellectuels – ils étaient seulement lettrés – que pour regarder passer les vaches. Ils ont regardé la démographie galoper de deux à onze millions sans rien tenter pour freiner la galopade ni pour l’accompagner. Ils ont regardé les paysans continuer à gratter le sol avec la houe de Mathusalem. Ils ont regardé l’analphabétisme croître au prorata de la démographie galopante. Paresseux comme il n’est pas permis, ils ont regardé les vrais Blancs concocter à leur place des réformes scolaires qui ont conduit le système éducatif au cimetière. De la Réforme Grossetête-Dossou-Yovo aux Nouveaux Programmes d’Etude en passant par l’Ecole Nouvelle, échec et mat ! Mais les faux Blancs ont empoché au passage l’argent accompagnant ces réformes inopérantes. Engoncés dans la même paresse intellectuelle (mais ils n’étaient que lettrés), ils ont commis la vaste insulte de précipiter le marxisme-léninisme sur des populations analphabètes et paysannes ne comprenant rien à leur galimatias des ‘‘luttes glorieuses du prolétariat invincible’’. Et ils ont décrété la ‘‘pensée unique’’. Et ils faisaient hurler à tous des slogans ineptes. Cependant que, aidés de la soldatesque vorace, ils ont dressé pour s’y vautrer le lit de la corruption généralisée devenue systémique. La quête d’un Lénine local pour montrer la ‘‘voie lumineuse’’ les mena vers le dernier roi d’Abomey, esclavagiste à la ronde, et qui brisait les destins à la ronde, et qui fut vaincu par le Blanc et emmené en exil au milieu d’esclaves libérés. Lesdits marxistes le baptisèrent ‘‘héros national’’ et modèle de progrès pour les générations montantes. Mais comme leur héros ne l’est pour personne, il n’y a de lui que deux statues dans tout le Dahomey-Bénin : l’une à Abomey, longtemps en proie aux ronces et aux épines, l’autre à l’Institut Français, où le vainqueur protège l’image abandonnée de celui qu’il a vaincu.
​Voilà, résumée, l’histoire de la fuite en avant du Dahomey-Bénin depuis bientôt soixante ans. Une histoire d’errance, de plagiats, de singeries, de mensonges. Et si l’on tente de dessoucher cette coriace chienlit, des adultes vêtus de blanc se coalisent avec des enfants couverts d’ignorance et bourrés d’intoxication pour torpiller l’effort d’élévation. Ô Aimé Césaire, parle encore et dis-nous : ‘‘Le plus grand besoin de ce pays, de ce peuple, c’est… La liberté, sans doute, mais pas la liberté facile…, pourquoi ne pas le dire, quelque chose qui, au besoin par la force, l’oblige à naître à lui-même et à se dépasser lui-même’’. Force morale. Volonté des dirigeants d’avancer. Sankara. Jerry Rawlings. Mandela. Soyez-nous modèles.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

12 mai 2018 par Dg24h


A Jean-Luc Mélenchon, député français


5 janvier 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Vous et pas un autre membre du Parlement (...)
Lire la suite

GILETS JAUNES : ET S’ILS ÉTAIENT NOIRS ET ARABES ? (Par Aliou (...)


29 décembre 2018 par Dg24h
La France vit depuis plusieurs semaines une révolte sociale aux allures (...)
Lire la suite

Simon Sovissi opine sur la taxe pour le sport


29 décembre 2018 par Dg24h
En instituant une taxe sur les grandes entreprises pour le financement (...)
Lire la suite

Nos libertés menacées par les réseaux sociaux ?


20 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Les dictatures n’ont pas peur de la liberté de (...)
Lire la suite

Quelles sont les liens entre : démocratie, État de droit et élections (...)


14 octobre 2018 par La Rédaction
Tout État de droit est-il démocratique, de quoi se nourrit le (...)
Lire la suite

La justice poursuit-elle réellement les innocents ?


11 octobre 2018 par Dg24h
Un innocent selon le dictionnaire est une personne qui n’est pas (...)
Lire la suite

Richard Boni Ouorou lance une campagne médiatique


16 août 2018 par La Rédaction
Fidèle aux valeurs et principes qu’il défend, Richard Boni Ouorou (...)
Lire la suite

Alfred de Vigny au service du Bénin


12 août 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une famille béninoise plus que modeste dans le (...)
Lire la suite

Quelle justice pour les Béninois ?


4 août 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’expérience vécue – et non subie – atteste que (...)
Lire la suite

Abbaye de Thélème ou Hôpital de Zone ?


14 juillet 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) Du 29 mars 2017 au 28 avril 2017, un contrôle (...)
Lire la suite

Articles 15 et 31 de notre Constitution


7 juillet 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une compilation d’Afize Adamon, réalisée à (...)
Lire la suite

La Constitution béninoise : un mal…bénin


4 juillet 2018 par Dg24h
Réunis en session plénière le lundi 04 juin 2018, les députés ont adopté (...)
Lire la suite

Pourquoi la Céna est née d’une fausse évidence


27 juin 2018 par La Rédaction
L’interview accordée à la presse béninoise par Richard Boni Ouorou, expert (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 99


26 juin 2018 par Dg24h
Si le département de l’Atlantique a, de tous les temps, suscité (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 98


25 juin 2018 par Dg24h
J’arrivais à peine au passage à niveau de Houéyiho lorsque mon téléphone (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 94


21 juin 2018 par Dg24h
L’événement politique majeur dans la géopolitique nationale béninoise fut (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 92


19 juin 2018 par Dg24h
Nous prîmes finalement la route du Mono vers 13 heures. Nous comptions, (...)
Lire la suite

Lettre ouverte aux Directeurs des entreprises de Téléphonie Mobile au (...)


18 juin 2018 par Dg24h
Messieurs les Directeurs Généraux des entreprises de téléphonie mobile au (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information