dimanche, 22 juillet 2018 •

113 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

EDITO

DES GREVES POUR DESTABILISER LE POUVOIR, DES GREVES ANTI-DEMOCRATIQUES




Euloge R. GANDAHO/LE GRAND MATIN
Plusieurs syndicats sont actuellement en grève au Bénin, la santé, la justice et bien d’autres secteurs. Les Centrales et Confédérations syndicales ont organisé vendredi 20 octobre 2017 une marche de protestation et de dénonciation pour exprimer disent-elles leur désapprobation face aux insuffisances ou au manque d’actions et de mesures sociales du gouvernement.
Les revendications de certains syndicats sont justes et légitimes et on leur reconnait le droit d’aller en grève. C’est l’arme stratégique à laquelle ils font recours pour exiger de l’Etat, la satisfaction de leurs revendications, ou une réponse à leurs préoccupations. Mais normalement, ils devraient d’abord privilégier la voie du dialogue ou des négociations avec le gouvernement. Et c’est quand les discussions échouent ou n’aboutissent pas, ou qu’il n’y a plus aucune possibilité de règlement de la crise ou des problèmes qui se posent qu’ils peuvent envisager d’autres moyens ou actions pour se faire écouter par le gouvernement.
Dans la recherche des solutions ou d’un compromis, il est du devoir de chaque partie de faire preuve de modération, d’ouverture, et d’accepter de faire des concessions pour faciliter la réussite des négociations ou du dialogue. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Si on a déploré par le passé, le manque d’anticipation et la violation ou le non respect des engagements pris par certains gouvernements au sujet des revendications des syndicats, le pouvoir du Président Talon continue de consentir des efforts pour répondre aux préoccupations de ses partenaires sociaux, même si leurs doléances ou exigences ne sont pas encore entièrement satisfaites.
Les dernières mesures sociales et engagements financiers pris par le gouvernement pour une rentrée effective des classes et qui sont estimés à des milliards de francs CFA, constituent des preuves tangibles de cette bonne foi ou volonté du pouvoir d’accorder le violon avec les syndicats et d’assurer de meilleures conditions de vie et de travail aux fonctionnaires et à toute la population béninoise. C’est vrai que le gouvernement doit poursuivre ses efforts pour faire mieux. Mais les syndicats doivent aussi faire preuve d’objectivité au sujet de leurs revendications et même leurs dénonciations concernant la gestion des affaires de l’Etat. Car il y en a qui donnent aujourd’hui l’impression d’être en mission pour des politiciens et hommes d’affaires revanchards.
Dans ce cas, les pressions, les menaces ou les chantages suivis de mouvements de grève, deviennent des prétextes pour déstabiliser le pouvoir en place ou l’empêcher d’exécuter ou de concrétiser son Programme d’actions dans l’intérêt des populations. La grève, aura-t-elle encore sa raison d’être ? Lorsqu’elle n’est plus un instrument utilisé pour assurer la satisfaction des revendications des syndicats, pour faire respecter les droits des travailleurs. Elle devient plutôt, pour certains syndicats, l’arme stratégique choisie pour déstabiliser le pouvoir, une arme, un moyen anti-démocratique qui ne peut contribuer à la préservation des acquis de la démocratie et au bien-être des citoyens.
L’utilisation que font aujourd’hui de la grève, certains syndicats, compromet dangereusement les actions ou les efforts du gouvernement qui a le devoir d’assurer le développement de la Nation. Cette situation interpelle, toute la population béninoise qui doit rester vigilante. C’est vrai qu’on doit accepter les critiques et les dénonciations lorsqu’elles sont objectives. Cela attire l’attention des dirigeants sur certaines erreurs, les insuffisances et même ce qu’on peut qualifier de dérives au sujet de la gestion des affaires de l’Etat. Les syndicats auront dans ce cas joué un rôle utile qui permettrait à ceux qui sont au pouvoir de corriger le tir ou de mieux gouverner.
Mais il faut aussi reconnaitre que certains syndicats en font de trop, n’agissent ou ne profèrent que des menaces de grève, rien que pour leurs intérêts inavoués. Il est aussi du devoir de chaque citoyen et responsable au sommet de l’Etat, de recourir à des moyens pacifiques pour décourager ou contrecarrer, les actions ou mouvements extrémistes ou jusqu’au-boutistes de ces syndicats manipulés et corrompus au service d’hommes politiques et d’affaires aigris et revanchards qui ne sont nullement préoccupés par le développement de leur pays. Ils ne luttent que pour leurs intérêts personnels et égoïstes au détriment de la Nation béninoise.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

23 octobre 2017 par Dg24h



Dona Jean-Claude HOUSSOU parrain de l’édition 2018 du tournoi « (...)

21 juillet 2018 par Dg24h
Depuis huit (08) ans déjà, le Cercle de Réflexion et d’Action des Jeunes (...)
Lire la suite

La publicité mensongère interdite dans l’enseignement privé (...)

21 juillet 2018 par Dg24h
Après les nombreux rappels à l’ordre du ministère de l’enseignement (...)
Lire la suite

Le gouvernement tape du poing sur la planche

21 juillet 2018 par Dg24h
Par décret N°2018-262 du 28 juin 2018, cosigné du chef de l’État et des (...)
Lire la suite

Une loi dérogatoire pour l’enregistrement à l’état civil en (...)

20 juillet 2018 par Dg24h
Ouverte ce jeudi 19 juillet 2018, à l’Assemblée nationale, la session (...)
Lire la suite

La correction du Bepc reportée

17 juillet 2018 par Dg24h
Prévue pour démarrer ce jeudi 19 juillet 2018, la correction de l’examen (...)
Lire la suite

Libération des axes à Godomey au plus tard le 31 juillet 2018

17 juillet 2018 par Dg24h
Dans la mise en œuvre du projet d’asphaltage des routes dans (...)
Lire la suite

Mme Attanasso soutient Talon pour un second mandat

16 juillet 2018 par Dg24h
Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, (...)
Lire la suite

Le match Ghana vs Bénin programmé pour le 04 Août

16 juillet 2018 par Dg24h
C’est par une correspondance signé du secrétaire général Anthony Baffoe (...)
Lire la suite

Le transfèrement de KGB en images

16 juillet 2018 par Dg24h
L’homme d’affaires Bernard Godonou Kikissagbé, alias KGB, arrêté au Togo (...)
Lire la suite

Liste de quelques rues à paver et à asphalter à Abomey-Calavi

15 juillet 2018 par Dg24h
Dans son programme d’action 2016-2021 ; le Chef de l’Etat a initié le (...)
Lire la suite

Plusieurs producteurs récompensés pour leur performance

15 juillet 2018 par Dg24h
C’est le stade municipal de Banikoara qui a servi de cadre à la (...)
Lire la suite

Le Ministre Mahougnon Kakpo prend des dispositions

14 juillet 2018 par Dg24h
En vue du bon déroulement de la correction des copies de Brevet (...)
Lire la suite

Arrêté à Lomé , KGB remis aux autorités béninoises sous peu

13 juillet 2018 par Dg24h
Les autorités togolaises se préparent pour remettre à la justice (...)
Lire la suite

L’assistant de Sacca Lafia en prison

13 juillet 2018 par Dg24h
L’assistant du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca (...)
Lire la suite

Une délégation de la mosquée de Cadjèhoun chez Modeste Toboula

13 juillet 2018 par Dg24h
Le préfet du département du Littoral, Modeste Toboula, a reçu à son (...)
Lire la suite

Les postes de contrôle juxtaposés de Malanville mis en service ce (...)

13 juillet 2018 par Dg24h
Les postes de contrôle juxtaposés (Pcj) de Malanville ont été mis en (...)
Lire la suite

Canal+Bénin lance des projections de films dans cinq villes

13 juillet 2018 par Dg24h
Après les éditions de 2016 et 2017, le groupe Canal+ Bénin revient cette (...)
Lire la suite

Tout est fin prêt pour l’examen du Bac

13 juillet 2018 par Dg24h
Le directeur de l’Office du Bac, Alphonse da-Silva a tenu, ce vendredi (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires