mardi, 21 mai 2019 •

288 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Non conformité des partis de l’opposition

Clotaire Olihidé, invite les opposants à respecter la loi




Invité sur l’émission Zone franche de ce dimanche 24 février, Clotaire Olihidé, membre fondateur du Parti républicain a donné sa lecture sur le certificat de non conformité délivré par le ministre de l’intérieur aux partis de l’opposition. Il impute cette situation à la légèreté des opposants au régime Talon.

« Le contexte actuel est standard (...) Nous sommes à la veille de l’élection et elle ne peut y être sans un minimum de remous », a déclaré Clotaire Olihidé.
Le militant du Parti républicain appuie son argumentaire sur les nouvelles dispositions des lois. « Il y a une grande nouveauté. Deux nouvelles lois et l’organisation des élections. Ces lois induisent de nouveaux comportements, de nouveaux actes pour la bonne marche des prochaines élections », indique Clotaire Olihidé. Il précise quant à la non conformité des partis de l’opposition que « Si on arrive à vivre cette situation, c’est parce que certains acteurs de l’opposition ont minimisé ce combat. Vous aurez beau mené les combats politiques mais le combat juridique vous attend. Certains ont été rattrapés par ces faits. Au lieu de prendre le temps de bien lire ces lois, ils ne l’ont pas fait et se fient au combat politique et aujourd’hui par négligence, ils sont rattrapés ».
Olihidé explique que « Quand vous prenez la charte, elle fait obligation à tous les partis de faire une déclaration administrative ou vous déposez un certain nombre de dossier au ministère. C’est le ministère qui va étudier le dossier et s’assurer au bout de deux mois que les pièces sont à jour. Si tel est le cas, le ministre vous délivre un récépissé provisoire ». Pour lui, « Depuis la date du 17 septembre, date de promulgation de la charte, les nouveaux partis peuvent se créer conformément à la charte. Les anciens partis peuvent se mettre en conformité et ont jusqu’au 15 mars pour se conformer. Le problème est que la loi reste muette sur l’acte matériel qui sanctionne la mise en conformité. C’est ce silence qui fait que le juge constitutionnel a statué pour dire qu’il peut délivrer un certificat de conformité ». La solution est donc trouvée puisqu’il soutient que « Lorsqu’il y a une loi qui est muette sur un aspect, il y a deux issues. La première est la relecture de la loi pour corriger et le second, c’est le juge constitutionnel qui est saisi et il donne l’orientation. Si le juge ne règle pas ce problème, il y aura un problème sérieux avec la loi. C’est ce qui fait que ceux qui ont créé de nouveaux partis ont reçu leur quitus. Si les anciens ont dissous leur parti et créer un autre, il n’y aura pas de problème ».
Pour Clotaire Olihidé, « Maintenant, il faut voir si ce qui est reproché est fondé. Depuis que la loi a été votée, ils doivent savoir qu’ils vont se mettre au pas. S’ils ne l’ont pas fait alors, ils l’ont voulu. On ne doit pas s’en prendre au ministre mais plutôt à celui qui au lieu de se mettre en règle au plus tôt ne l’a pas fait ». A l’en croire, « Si vous savez qu’il y a une élection et il faut se préparer, je dois vite me préparer pour ne pas avoir de problème. C’est heureux que le juge contentieux ait trouvé une solution sinon on ira aux élections avec des partis qui ont une existence légale et d’autres qui n’ont pas une existence légale ». Mais le républicain bon teint semble dire que « Ce n’est pas souhaité que dans un pays ou il y a l’opposition, qu’on aille aux élections sans l’opposition ». Il souligne par ailleurs qu’ « il fallait aussi que cela se passe sans ignorer les textes. A partir du moment où il y a un texte, il faut que tout le monde s’y conforme. Et on ne va pas tordre le cou à la loi pour des gens qui ne veulent pas se conformer ». Dans ce cas, il faut l‘aider à avoir d’autres ouverture.
« Quel que soit l’accord, cela ne serait valide tant que ça ne rentre pas en conformité avec une loi. Tous les acteurs ont fini par comprendre l’opportunité de ce quitus fiscal. Si vous devez aux impôts vous payez. Cela a ses avantages et ses inconvénients. Si vous êtes en règle, vous aurez votre quitus et si vous n’êtes pas en règle vous ne l’avez pas », explique Clotaire. Il exhorte chacun à la sérénité et invité les opposants à se conformer à la loi puisque selon lui, ils ont encore une marge de manœuvre. Celle de saisir la juridiction compétente. « Faisons en sorte que chacun joue sa partition pour qu’on trouve une solution et on s’en passe », souligne-t-il.
Le militant du Parti républicain n’a pas manqué de se prononcer sur le limogeage du préfet de Littoral et du ministre Dassigli qui pour lui participe à la volonté du chef de l’État de lutter contre la corruption.
Giscard A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

25 février 2019 par Dg24h


Patrice Talon réaffirme l’importance de la réforme du système (...)


20 mai 2019 par Dg24h
Le président de la République, Son Excellence Patrice Talon a adressé un (...)
Lire la suite

Patrice Talon rassure le peuple de son attachement à la démocratie


20 mai 2019 par Dg24h
Dans un son message adressé à la Nation délivré ce lundi 20 mai, le chef (...)
Lire la suite

Une mission de l’ANDF pour la reconnaissance des limites du (...)


20 mai 2019 par Dg24h
Après la prise de mesures conservatoires dans le cadre du règlement du (...)
Lire la suite

Les recours examinés mercredi prochain


20 mai 2019 par Dg24h
Le secrétaire général de la Cour constitutionnelle, Gilles Badet, à (...)
Lire la suite

Patrice Talon face à la Nation ce lundi


18 mai 2019 par Dg24h
Reportée plusieurs fois pour des raisons inconnues, la sortie médiatique (...)
Lire la suite

Le message à la nation du chef de l’Etat reporté sine die


18 mai 2019 par Dg24h
La sortie médiatique annoncée du chef de l’Etat, Son Excellence Patrice (...)
Lire la suite

André Okounlola élu 2ème questeur


17 mai 2019 par Dg24h
André Biaou Okounlola est le 2ème questeur de l’Assemblée nationale. Il (...)
Lire la suite

Boniface Yèhouétomè élu premier questeur


17 mai 2019 par Dg24h
Les travaux de la plénière consacrée à l’élection du bureau de l’Assemblée (...)
Lire la suite

Une femme élue 1ère vice-présidente du parlement


17 mai 2019 par Dg24h
La suppléante du ministre de l’intérieur, Mariam Chabi Talata épouse (...)
Lire la suite

Le service comptabilité du Ceg Hubert Maga cambriolé


17 mai 2019 par La Rédaction
Dans la nuit de mercredi à jeudi 16 mai 2019, le service comptabilité (...)
Lire la suite

Un policier porté disparu


16 mai 2019 par Dg24h
Le directeur par intérim de la police républicaine, Yaya Soumaïla, à (...)
Lire la suite

Les impressions de Bio Tchané et Chantal Ahyi


16 mai 2019 par Dg24h
Au terme de la cérémonie d’installation des députés de la 8ème législature (...)
Lire la suite

Voici le calendrier des examens


15 mai 2019 par Dg24h
Conformément à l’Arrêté interministériel année 2019 N° 005 / (...)
Lire la suite

L’éducation sexuelle des adolescents au cœur de la célébration


15 mai 2019 par Dg24h
La ministre de la famille et des affaires sociales Adam Chabi Taro (...)
Lire la suite

Mahougnon Kakpo demande le point de présences au poste ce (...)


15 mai 2019 par Dg24h
Lors de sa session extraordinaire tenue ce jeudi 09 mai 2019, à la (...)
Lire la suite

Vers la certification des opérateurs économiques agréés


14 mai 2019 par Dg24h
L’administration des douanes béninoises en collaboration avec le groupe (...)
Lire la suite

Un milliard de dollars pour 70 000 entreprises dirigées par des (...)


14 mai 2019 par Dg24h
Dans un communiqué rendu public, signé à Washington le 13 mai " (...)
Lire la suite

Un nouveau dispositif de sécurité annoncé


14 mai 2019 par Dg24h
Une réunion sur la sécurisation du parc de la Pendjari a eu lieu, ce (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information