jeudi, 21 novembre 2019 •

581 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Tractations pour l’élection du président de l’Assemblée nationale

Ce que Talon doit éviter

(Trop de prétendants encombrants)




Les élections législatives 2019 étant terminées, les regards sont à présent tournés vers la representation nationale qui sera installée le 16 mai 2019. Mais déjà, les tractations pour la conquête du perchoir focalisent toutes les attentions. Des noms de personbalités politiques élues députés sont agités par endroit .
Mais il est important de relever l’impérieuse nécessité de faire attention à l’image que l’on veut projeter du Bénin à la face du monde. Car, il est un secret de polichinelle que le président du parlement incarne la deuxième personnalité de la République et qu’aux termes des dispositions de la constitution du 11 décembre 1990, cette dernière peut dans certaines circonstances assurer les fonctions de Président de la République.

D’autre part, l’Assemblée nationale est une institution de contre-pouvoir.

C’est pour ces raisons qu’il faille faire attention à la qualité, au profil, aux valeurs qu’incarne le député qui sera appelé à assurer cette charge.

Et il serait aisé de comprendre que les béninois veulent beaucoup d’une personnalité non seulement charismatique, mais aussi très intègre et incarnant certaines valeurs morales.

Là- dessus, et comme point n’est besoin de le rappeler, le Président de la République Patrice Talon a son mot à dire par rapport à ce choix qui sera opéré.

Patrice Talon doit se donner le courage de résister à toutes formes de pression pour positionner un député au passé douteux et qui traine des casseroles car, ce faisant, il se serait lui même donné des limites à sa politique de lutte contre la corruption pour laquelle les béninois l’estiment beaucoup et gardent espoir malgré tout. Beaucoup parmi les prétendants qui s’annoncent à travers différents lobbies (origines, bloc politique majoritaire) s’agitent pour se faire-valoir. Malheureusement, beaucoup de ces personnalités, anciens ministres sous Yayi Boni, ont leurs noms cités à tort ou à raison dans les scandales comme le détournement des fonds PPEA2, Achat d’Avion présidentiel, CENSAD, OCBN, détournement des fonds de soutien aux artistes à travers le Fonds d’Aide à la Culture, etc.

Mais au delà de toutes considérations, les députés eux-mêmes d’abord, et le chef de l’État ensuite, doivent tenir compte de ces paramètres dans le choix à opérer afin de faire du parlement une institution crédible dans l’opinion nationale et internatilnale à travers l’image d’une personnalité qui ne traine pas de casseroles et qui n’a pas non plus un rapport de subordination ni par le passé, ni dans le présent avec le Chef de l’Etat sans oublier qu’il faille écarter d’office les transhumans politiques qui ont appris à manger à toutes les tables.

Ainsi, il devra éviter de tomber dans un piège dangereux pour la République. Celui de faire la Promotion d’un membre actuel de son gouvernement pour devenir président de l’Assemblée nationale.
La tension politique actuelle ne favoriserait pas cela. Le chef de l’État doit avoir déjà tiré les leçons de l’acte qu’il a posé en faisant de Joseph Djogbénou Président d’une grande institution comme la Cour constitutilnnelle. Celui là qui non seulement est son avocat personnel, mais aussi fut membre de son gouvernement jusqu’à son élection à la Cour. Ceci a eu le désavantage de formater dans l’opinion l’idée que la Cour serait aux ordres.

Le chef de l’État Patrice Talon se doit de corriger cet état de chose en évitant de promouvoir un membre de son gouvernement élu député et toute personnalité ayant des rapports de subordination vis-à-vis de l’institution qu’il incarne.

Ce faisant, il aura eu le mérite de donner une autonomie réelle au parlement afin de clouer le bec à ses détracteurs qui clament sous tous les toits qu’il serait dans une logique de vassalisation des institutions de la République.

Judicaël KPEHOUN
Journal NOUVELLE EXPRESSION du 10/05/2019

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

10 mai 2019 par Dg24h


C’est une rencontre festive selon Alain Orounla


20 novembre 2019 par La Rédaction
Le ministre de la communication et de la poste, Alain Orounla après le (...)
Lire la suite

L’intégralité de la loi


16 novembre 2019 par La Rédaction
Loi N° 2019-44 portant financement public des partis politiques en (...)
Lire la suite

Les conditions et modalités fixées par la loi


16 novembre 2019 par La Rédaction
Les partis politiques au Bénin sont désormais financés sur le budget (...)
Lire la suite

Patrice Talon se prononce sur la réforme du franc CFA


8 novembre 2019 par La Rédaction
Le président Patrice Talon dans un entretien accordé à France 24 et RFI (...)
Lire la suite

« Il y aura une solution très bientôt (...) » (P. Talon)


8 novembre 2019 par La Rédaction
La fermeture des frontières nigérianes depuis le 20 août 2019 est une (...)
Lire la suite

« Boni Yayi n’a rien à craindre » (P. Talon)


7 novembre 2019 par Dg24h
Dans un entretien accordé à RFI et France 24 ce jeudi 07 novembre 2019, (...)
Lire la suite

’’Le Bénin est à sa troisième indépendance’’ (A. Zinzindohoué)


2 novembre 2019 par La Rédaction
La constitution du 11 décembre 1990 a été révisée ce vendredi 1er novembre (...)
Lire la suite

Les députés expriment leur satisfaction


1er novembre 2019 par Dg24h
La date du 1er novembre 2019 entre dans les annales de l’histoire du (...)
Lire la suite

La réaction du ministre de la justice après la révision de la (...)


1er novembre 2019 par Dg24h
Présent à l’hémicycle lors de l’adoption de la proposition de loi portant (...)
Lire la suite

Enfin, la constitution révisée !


31 octobre 2019 par La Rédaction
Les députés de la 8è législature viennent de réaliser un exploit historique (...)
Lire la suite

La position de Soglo et ses alliés


31 octobre 2019 par Dg24h
Certains membres de l’opposition n’adhérent pas du tout aux (...)
Lire la suite

Voici les propositions de loi en examen ce jeudi


31 octobre 2019 par La Rédaction
Les députés enclencher ce jeudi 31 octobre le processus de révision de (...)
Lire la suite

Loi d’amnistie, « Pas d’amalgame à faire » (Alain Orounla)


29 octobre 2019 par Dg24h
L’une des recommandations du comité d’experts est l’adoption d’une loi (...)
Lire la suite

Le statut de l’opposition clairement défini


28 octobre 2019 par La Rédaction
Le comité d’expert a transmis au chef de l’Etat son rapport. Plusieurs (...)
Lire la suite

Voici les conditions à remplir pour être chef de file de l’opposition


28 octobre 2019 par La Rédaction
Sur proposition des experts du dialogue national, le chef de file de (...)
Lire la suite

Une poste de VP de la République suggéré en cas de vacance de (...)


27 octobre 2019 par Dg24h
Le comité d’experts chargé de la mise en œuvre des recommandations du (...)
Lire la suite

Le comité propose la modification de plusieurs articles


25 octobre 2019 par Dg24h
Le Chef de l’Etat Patrice Talon a reçu, vendredi 25 octobre, du comité (...)
Lire la suite

Patrice Talon ne veut pas d’une constitution à « histoires (...)


25 octobre 2019 par La Rédaction
Le comité chargé de la mise en œuvre des recommandations du dialogue (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information