vendredi, 22 mars 2019 •

244 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Soupçonné de ne pouvoir financer la réalisation du chemin de fer Cotonou-Niamey

Ce qu’il faut savoir des dispositions techniques et financières du Groupe PETROLIN




« Il est reproché à PETROLIN de n’avoir ni l’expertise, ni les moyens » de mettre en œuvre le projet de réhabilitation et d’extension du corridor ferroviaire Bénin-Niger. C’est par ces mots sibyllins qui dénigrent sans en avoir l’air, qu’un journaliste de l’hebdomadaire international Jeune Afrique a exprimé sa perception de la capacité ou non du groupe PETROLIN de l’opérateur économique béninois Samuel DOSSOU-AWORET à mener à bien l’un des volets les plus importants de son projet « Epine dorsale » qu’est le chemin de fer Cotonou-Niamey.
Depuis novembre 2015, le projet est gelé par une décision de justice, l’arrêt N°11/RC/2015 par lequel la Chambre civile moderne (référés) de la Cour d’appel de Cotonou a débouté l’Etat béninois et la Société BOLLORE AFRICA LOGISTICS de toutes leurs demandes et prétentions et donné raison au groupe PETROLIN sur les siennes. La décision a en effet conclu à l’illégalité de tous les agissements de l’Etat béninois et du groupe BOLLORE dans ce dossier et ordonné la fin des travaux entrepris dans ce cadre sur le site de l’OCBN et sur toutes les composantes du projet « Epine dorsale ».
Avant qu’on en arrive là, les Etats du Bénin et du Niger, conscients de la nécessité de rénover et de parachever la ligne ferroviaire censée les relier depuis les lendemains des indépendances, ont lancé un appel d’offres international dans cette perspective. C’est le groupe PETROLIN par lettre d’adjudication n° 001/2010/MTTA/MTTTATP/PR/CPC, du 22 juillet 2010 qui en a été déclaré gagnant. Mais plutôt que de signer rapidement avec ce dernier la convention de concession déjà étudiée par le comité paritaire des deux Etats et devant permettre à ce dernier d’entamer les travaux, les Etats ont tergiversé jusqu’à 2013, année où ils ont proposé au groupe PETROLIN d’accepter la renégociation de la mouture initiale du projet et l’arrivée d’un partenaire stratégique en la personne de Bolloré Africa Logistics. C’est sans doute ce qui motive aux yeux de notre confrère, sauf existence d’autres objectifs inavoués, l’insinuation selon laquelle le groupe PETROLIN serait en incapacité de réaliser le projet. Mais qu’en est-il vraiment ? Et qui est Samuel DOSSOU-AWORET ?
Groupe pétrolier et gazier connu dans le monde entier et dirigé par cet homme de vision qu’est Samuel DOSSOU-AWORET, PETROLIN ne peut être taxé d’une telle incapacité. D’habitude engagé sur le front de la prospection pétrolière, à l’habitude de très gros investissements. Dans ce cadre, le groupe PETROLIN s’y prend parfois seul ou soutenu par des partenaires financiers conscients eux aussi des risques encourus. Ce n’est donc pas un problème pour un investisseur aussi chevronné de prendre à sa charge le financement d’une ligne de chemin de fer dont la rentabilité est bien plus largement assurée que celle d’une prospection pétrolière pour laquelle l’échec est parfois et même souvent au bout de l’effort.
C’est d’ailleurs sans attendre la signature formelle de la convention de concession, que PETROLIN a engagé et effectué à ses frais toutes les études de faisabilité et audits techniques et financiers entrant dans le cadre de la réalisation du projet ferroviaire Bénin-Niger. Et si ce n’est en raison des péripéties rencontrées jusque-là, Samuel DOSSOU-AWORET l’affirme, des trains de toute nouvelle génération seraient déjà en train de siffler entre Sèmè-Podji, Cotonou, Parakou, Dosso et Niamey, sur des rails modernes avec à leur bord aussi bien des marchandises que des personnes.
Quant à ce qui concerne l’inexpérience dont est taxé le groupe PETROLIN dans le même article, il n’est nul besoin d’expertise interne pour un investisseur avant de se lancer dans un projet, pour autant que celui-ci s’assure les compétences des plus grands spécialistes du domaine dans lequel il entend procéder à ses investissements. C’est ce qu’a fait le Groupe PETROLIN en s’entourant des experts les plus réputés des transports ferroviaires que sont entre autres la Société Nationale des Chemins de Fer français (SNCF), la China Railway Corporation, Les Ports du Havre, SOFRECO, SOFREMINES, TECHNIP, RITES LIMITED…
Dans ces circonstances, on en vient à s’interroger sur les objectifs réels de la rédaction de cet article de Jeune Afrique. Ce qui est certain, plus vite tombera la décision de justice définitive et tout aussi vite se manifestera la volonté politique d’avancer, mieux il vaudra. Les Nigériens et les Béninois verront alors de quoi est capable cet homme singulier qui ne se satisfait pas de l’à-peu-près.

Paul Tonon

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

30 août 2017 par Dg24h


Plusieurs écoles interdites d’activités


22 mars 2019 par Dg24h
C’est à travers l’arrêté 2019-008 du 11 Mars 2019 que le ministre Karimou (...)
Lire la suite

Près de 6 milliards F pour subventionner les écoles primaires (...)


22 mars 2019 par Dg24h
L’Etat alloue un montant global de cinq milliards neuf cent (...)
Lire la suite

Le témoignage d’une vie consacrée à l’œuvre de Dieu


21 mars 2019 par Dg24h
C’est la consternation totale au sein de l’église catholique au Bénin. (...)
Lire la suite

Les OSC souhaitent l’installation à temps de la 8e législature


21 mars 2019 par Dg24h
Suite à la rencontre tenue ce mercredi 20 mars 2019, avec le chef de (...)
Lire la suite

Les enseignants du supérieur en sit-in ce jeudi


21 mars 2019 par Dg24h
Les enseignants du supérieur n’ont pas encore fini de manifester leur (...)
Lire la suite

Le faux procès contre Tiando et ses pairs


21 mars 2019 par Dg24h
C’est difficile de comprendre. Le procès fait à Tiando et son équipe est (...)
Lire la suite

Social Watch vulgarise sa plateforme destinée aux citoyens


19 mars 2019 par Dg24h
Du 18 au 22 mars 2019, Social Watch Bénin organise dans le cadre de la (...)
Lire la suite

Me Adrien Houngbédji rencontre diverses personnalités ce mercredi


19 mars 2019 par Dg24h
Dans le cadre des échanges qui se mènent en vue de l’organisation des (...)
Lire la suite

Le diplomate onusien Ibn Chambas reçu par Djogbénou


19 mars 2019 par Dg24h
Le président de la Cour constitutionnelle, le Professeur Joseph (...)
Lire la suite

Adido, première localité électrifiée et connectée


19 mars 2019 par Dg24h
Le projet d’électrification solaire photovoltaïque, un des projets phares (...)
Lire la suite

L’Upmb outille les journalistes sur les questions électorales


19 mars 2019 par Dg24h
Les journalistes sont informés de la gestion de l’information en période (...)
Lire la suite

4 matières dans 5 séries lancées au Bénin


18 mars 2019 par Dg24h
Les représentants des ministres de l’enseignement secondaire et celle du (...)
Lire la suite

’’On doit avoir une CENA indépendante des politiciens’’


17 mars 2019 par Dg24h
Processus électoral : Regard de la Cosi. Tel est le thème pour lequel le (...)
Lire la suite

Le premier moteur en marche pour vaincre le délestage


16 mars 2019 par Dg24h
Le premier moteur de la centrale thermique de Maria Gléta 2 a été (...)
Lire la suite

Les richesses culinaires du Bénin dévoilées au Maroc


16 mars 2019 par Dg24h
L’événement culinaire dénommé ‘’Rencontres Gastronomiques d’Agadir’’ qui se (...)
Lire la suite

La vérité sur le mouvement d’humeur des détenus


15 mars 2019 par Dg24h
Le Directeur Général de l’Agence Pénitentiaire du Bénin, Jiles Sédjro (...)
Lire la suite

MTN Bénin initie ”La semaine de l’Expérience Client”


15 mars 2019 par Dg24h
MTN Bénin ne cesse d’investir et d’innover. Des efforts se font au (...)
Lire la suite

Les détenus s’indignent contre la gestion du nouveau régisseur


15 mars 2019 par Dg24h
Tous les prisonniers à la prison civile de missérété refusent de regagner (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information