mardi, 25 juillet 2017 •

157 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Gouvernance au Bénin

Candide Azanaï obligé de quitter le Gouvernement




Le ministre délégué auprès du président de la République chargé de la défense Candide Armand-Marie Azannaï descend du navire Talon. Cette démission qui est intervenue, ce lundi 27 mars 2017, quelques jours après le rejet à l’unanimité par les députés de l’étude en procédure d’urgence du projet de révision de constitution, révèle le malaise qui règne dans l’équipe du Bénin Révélé.
La réaction de l’honorable Guy Dossou Mitokpè, le député suppléant du désormais ex ministre de la défense, après le rejet de la procédure d’urgence, prouve que les soutiens du Président du Nouveau Départ ne partagent plus les mêmes idéaux. Pour lui, l’urgence est tout sauf la révision de la constitution. « Nous avons des urgences dans la République sur les questions de l’emploi des jeunes, de la qualité de l’eau, sur le campus ... », a déclaré le Secrétaire général du parti Restaurer l’espoir. « Ce qui a conduit et induit le Changement (régime de Boni Yayi, ndlr) en erreur, peut aussi conduire et induire la Rupture (régime de Patrice Talon, ndlr) en erreur, prévient l’élu de la seizième circonscription électorale.
Certaines sources renseignent également que le silence et la discrétion de l’homme de Zogbo, ces derniers mois, se justifient par son désaccord par rapport à la gestion de certains dossiers dont l’acquisition de 400 véhicules Pickup (non adaptés aux besoins de l’Armée) au profit des forces de sécurité et de défense.
Selon d’autres sources, Azannaï aurait précipité sa démission, en prélude au remaniement qui s’annonce dans les prochains jours ou semaines. Le président Patrice Talon avait affirmé l’année dernière que sa première équipe gouvernementale est là pour un an. Le mandat de cette équipe prend fin théoriquement le 05 avril prochain. A moins que le Président Patrice Talon n’en décide autrement.
Ce qui est sûr, cette démission surprise est un signe qui confirme l’ampleur du malaise au sein de l’équipe gouvernementale. Selon le président de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab), la démission du ministre de la défense, loin d’être un événement banal, est plutôt l’illustration du malaise profond qui s’est accaparé de notre pays depuis des mois. « Notre pays va très mal », a conclu Michel Adjaka.

Paul Tonon

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

27 mars 2017 par Dg24h



Le PRD au contact de ses militants

25 juillet 2017 par Dg24h
Dans le cadre de la rencontre écoute et réconciliation initiée par le (...)
Lire la suite

Me Adrien HOUNGBÉDJI appelle à des mesures concertées

25 juillet 2017 par Dg24h
Le Président de l’Assemblée Nationale, Me Adrien HOUNGBÉDJI était le (...)
Lire la suite

La loi sur le tabac et les hépatites B et C, objet d’un séminaire ce (...)

25 juillet 2017 par Dg24h
La loi sur le tabac et les hépatites B et C fera l’objet d’une étude (...)
Lire la suite

Les membres du CS/Ravip installés mercredi prochain

24 juillet 2017 par Dg24h
L’Assemblée nationale a désigné au cours de sa 4éme session extraordinaire (...)
Lire la suite

Le régime Talon renoue avec le culte de la personnalité

24 juillet 2017 par Dg24h
Le culte de la personnalité commence par reprendre ses droits sous le (...)
Lire la suite

Avis d’appel d’offres de la mairie de Cotonou

24 juillet 2017 par La Rédaction
Vous pouvez aussi télécharger le fichier en PDF
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires