lundi, 19 novembre 2018 •

200 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Chronique

C’est à nous que parle Aimé Césaire




(Par Roger Gbégnonvi)

​‘‘Non, nous n’avons jamais été amazones du roi du Dahomey […]. Et puisque j’ai juré de ne rien celer de notre histoire […], je veux avouer que nous fûmes de tout temps d’assez piètres laveurs de vaisselle, des cireurs de chaussures sans envergure, mettons les choses au mieux, d’assez consciencieux sorciers et le seul indiscutable record que nous ayons battu est celui d’endurance à la chicotte…’’ (in ‘‘Cahier d’un retour au pays natal’’).
​C’est à nous que parle Aimé Césaire. Mais nous venons de lui ordonner de se taire. On ne l’entendra plus dans nos écoles. Nous avons honte de la vérité de sa parole. Son ironie poétique est calmement ravageuse. Nous, amazones ? Et nul chercheur, d’ici ou d’ailleurs, n’a fouillé dans les décombres de l’histoire pour en ressortir un nom, un visage, pour une stèle quelque part, en lieu et place peut-être de l’incongru Bulgare, pour célébrer l’héroïsme d’Abomey, en lieu et place de la sauvagerie stalinienne en Bulgarie. Nous, amazones ? Vérité ou mythe ? Mythe qui n’embellirait pas les ossements alentour des cases rondes, basses et délabrées, qui encombrent nos anciens palais royaux. Si nos rois et tous ancêtres confondus n’avaient été peu ou prou de ‘‘piètres laveurs de vaisselle’’, ils nous auraient légué, non pas qu’os blanchis et cases en torchis, mais aussi des œuvres de grandeur, des édifices s’élevant en hauteur et défiant le temps parce que ciselés dans la pierre de Dassa et de l’Atakora. Mais nos ancêtres auront été peu ou prou ‘‘cireurs de chaussures sans envergure’’. Dans leur sillage, nous voici sans envergure et sans vergogne, experts en détournement de l’argent public, experts en négoce illicite et immoral. Et avec l’argent volé au peuple, et avec l’argent de la souffrance des drogués d’ici et d’ailleurs, nous fabriquons des immeubles carrelés qui restent vides mais que hantent l’ombre de nos victimes sociales et les âmes des morts de nos vols et de notre narcotrafic. Avec l’argent mauvais, nous contribuons crânement à la fabrication d’églises et de mosquées ou n’entre pas Dieu-Allah, Amour et Miséricorde, qui méprise nos clinquants infâmes faits de la tragédie des gens que nous appauvrissons et piétinons sans scrupule. Et c’est le comble de la sorcellerie que de mêler Dieu-Allah, Beauté et Bonté, à nos fortunes criminelles. Nous sommes tellement ‘‘assez consciencieux sorciers’’ que le Créateur, nous ayant pris en pitié, serait là, maintenant, parmi nous, pour nous sauver du mal sorcier. C’eût été utile qu’il indiquât la bonne voie à celle qui, ‘‘Mater et Magistra’’, Mère et Maîtresse, se fit pourtant complice de l’esclavage et de la colonisation, garda le silence pendant la Shoah et le génocide au Rwanda. Mais redresser la Mère millénaire qui a trahi cent fois l’idéal christique nécessite du courage autant qu’une théologie structurée et solide. C’est plus fort que notre Sauveur. Vêtu donc comme on l’est à Rome, il combat Satan comme déjà dans nos églises et chapelles, à coups de prêchi-prêcha et de menaces qui entraînent le gonflement de la quête prestement engrangée par le prêcheur. Pas étonnant que nous en soyons encore et toujours à battre ‘‘le seul indiscutable record d’endurance à la chicotte’’ en termes de chômage, de misère étale, de petites filles obligées de mendier le pain quotidien avant de se voir aspirées par la déshumanisante prostitution enfantine. Mutatis mutandis, ce fut déjà le sort de nos ancêtres vendus par d’autres ancêtres portés sur le gain à tout crin. Et voici nos pas dans les tristes pas de nos ancêtres vendeurs sans morale.
​C’est à nous que parle Aimé Césaire. Pour comprendre et entreprendre à bon escient, sachons entendre ce petit-fils d’esclaves : ‘‘-Majesté, à bâtir, ce sont d’effroyables pentes. -Précisément, ce peuple doit se procurer, vouloir, réussir quelque chose d’impossible ! Contre le Sort, contre l’Histoire, contre la Nature...’’ La révolte et la colère, dont résonne ‘‘La tragédie du roi Christophe’’, doivent nous interroger. C’est à nous que parle Aimé Césaire.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

27 octobre 2018 par Dg24h


Un véhicule Samu occasionne plusieurs morts


18 novembre 2018 par La Rédaction
Un accident de circulation a eu lieu, ce dimanche, dans les feux (...)
Lire la suite

20 nominés dont un prix spécial André Quenum


18 novembre 2018 par Dg24h
Célébrer deux icônes de la liberté à savoir Frédéric Bastia et Père André (...)
Lire la suite

Oswald Homeky ouvre le bal des spectacles


18 novembre 2018 par Dg24h
Le stade de l’amitié général Mathieu Kérékou a accueilli la cérémonie de (...)
Lire la suite

Patrick Jean-Baptiste Aho prend le commandement des Forces (...)


17 novembre 2018 par Dg24h
Le Contre Amiral, Patrick Jean Baptiste Aho est désormais aux commandes (...)
Lire la suite

Les spectacles programmés pour ce samedi 17 novembre


16 novembre 2018 par Dg24h
Dans le cadre de la 14ème édition biennale du Fitheb, plusieurs (...)
Lire la suite

Les Écureuils se familiarisent avec la pelouse de Bakau


16 novembre 2018 par Dg24h
Les Écureuils du Bénin à Banjul dans le cadre du match Bénin-Gambie ont (...)
Lire la suite

Fitheb 2018 démarre par une table ronde


16 novembre 2018 par Dg24h
Le directeur du Fitheb Erick-Hector Hounkpè a lancé la 14ème édition (...)
Lire la suite

La gastronomie à base de maïs au centre d’un colloque à Grand-Popo


16 novembre 2018 par Dg24h
Il se tient depuis jeudi et ce pendant deux jours, un colloque sur (...)
Lire la suite

Plus de 500 000 motos non encore immatriculées


16 novembre 2018 par Dg24h
La répression des motos non immatriculées reprend le 1er décembre (...)
Lire la suite

Sinohydro démarre les travaux d’Asphaltage à Akpakpa


15 novembre 2018 par Dg24h
Le projet Asphaltage lancé par le gouvernement béninois se poursuit. (...)
Lire la suite

Le Bénin prêt à vibrer au rythme du Fitheb 2018


15 novembre 2018 par Dg24h
La 14ème édition du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb (...)
Lire la suite

Trois avocats admis au barreau du Bénin


15 novembre 2018 par Dg24h
La Cour d’appel de Cotonou a abrité, ce jeudi 15 novembre 2018, la (...)
Lire la suite

Les experts de l’Ofpa en conclave à Cotonou


15 novembre 2018 par Dg24h
Le ministre du travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys a (...)
Lire la suite

Joseph Djogbénou a reçu deux délégations à son cabinet


15 novembre 2018 par Dg24h
Me Bastien Salami et Dine Bouraïma, président du Consortium Touristes (...)
Lire la suite

Maxime Da Cruz et son équipe pour plus d’engagement à l’Uac


15 novembre 2018 par Dg24h
L’amphithéâtre Idriss Deby de l’Université d’Abomey-Calavi a servi de cadre (...)
Lire la suite

Le procureur prend des dispositions idoines pour assainir le (...)


15 novembre 2018 par Dg24h
Il est résolument décider à mettre fin aux vendeurs d’illusions. Le (...)
Lire la suite

Le financement de la route Béroubouay-Malanville bouclé


14 novembre 2018 par Dg24h
Le financement du projet de réhabilitation du corridor Cotonou-Niamey, (...)
Lire la suite

La plate-forme d’information AskGouvBénin pour échanger avec les (...)


14 novembre 2018 par Dg24h
Créer un espace d’échanges interactifs entre le pouvoir exécutif et les (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information