mercredi, 16 octobre 2019 •

319 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Après la main tendue du chef de l’État

Boni Yayi doit enfin cesser ses agissements




,

Le chef de l’État, le président Patrice Talon a tenu promesse. 24 h après sa rencontre avec les notables et sages de Tchaourou et Savè, il a joint l’acte à la parole. Toutes les barrières ont été levées dans la rue de Boni Yayi. Ce comportement du chef de l’État montre sa franchise mais aussi interpelle la conscience de Boni Yayi qui disait "C’est sur mon cadavre il marchera". Il n’a fallu que quelques semaines pour qu’il apprenne la leçon. C’est lui-même qui a ravalé ses vomissures. Aujourd’hui où le président Patrice Talon opte pour la paix et la réparation des dommages, il est clair que Boni Yayi demande pardon au peuple puisque tout ce qui s’est passé porte son nom. Même si l’on doit lui reconnaître sa place d’ancien président, ses propos ont été à la base des violences des 28 avril, 1 et 2 mai et de la conséquence des malheureux événements survenus à Tchaourou et Savè. Si au cours de son mandat personne n’a été aussi loin malgré ses piques de colères fébriles, il est impératif qu’il se sente coupable et présente des excuses au peuple béninois.
En dehors de la présentation d’excuses, il doit aussi en présenter au chef de l’État qu’il a offensé dans ses propos. Si l’acte de la côte d’Ivoire après la victoire de Patrice Talon à la présidentielle a été salutaire et apprécier par tous, qu’est-ce qui ronge alors autant le coeur de Boni Yayi aujourd’hui ? En tant que pasteur, a-t-il besoin de tant de haine à l’endroit de son prochain. Qui a déstabiliser le pays pendant les dix années de sa gouvernance ?
Aujourd’hui, pour la manifestation de la vérité, Boni Yayi doit répondre à l’appel du juge pour son audition afin que se poursuivent les enquêtes.
Nul n’est au-dessus de la loi et aucun texte n’a donné de prérogatives à un ancien président de ne pas respecter les lois de la République. Les agissements de Boni Yayi doivent cesser après tout ce tort qu’il a causé au peuple.
Le peuple a déjà oublié le passé après dix années de servitude. Maintenant qu’il a tourné dos pourquoi encore créé autant de maux pour des combats personnels. Il est tant que notre ancien président se range dans son bunker et se montre sage.
Le respect à une personne se mérite et non se réclame comme le fait Boni Yayi. Après dix années de gestion d’un pays, il faut devenir sage et opter pour le silence et la consultation de ses pairs sur des questions sensibles. La leçon doit-être pigée par Boni Yayi. Le peuple a besoin de paix. Le changement et la refondation sont terminés depuis un peu plus de trois ans. Qu’est-ce qui le hante donc ? Vivement qu’il comprenne la leçon et laisse le peuple face à son nouveau destin. Il doit maintenant faire face à ses erreurs et répondre aux exigences du peuple. Yayi doit montrer sa bonne foi, son respect pour les institutions de la République pour que le dialogue et le pardon règnent dans le pays. C’est l’heure pour lui de répondre à trois obligations : présenter des excuses au peuple d’une part, au chef de l’État d’autre part et enfin se prêter aux questions du juge d’instruction.
Si malgré son état de malade, il a pu échanger trois heures durant avec les sages et notables de Tchaourou et eu le temps d’échanger avec les émissaires de Ouattara, ce n’est pas présenter des excuses au chef de l’État qui fera aggraver sa santé ni se prêter aux questions du juge encore moins un message de pardon au peuple.

G. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

22 juin 2019 par Dg24h


Effectif pléthorique dans les écoles


15 octobre 2019 par Dg24h
Au terme d’une tournée dans certaines écoles, l’Union nationale de (...)
Lire la suite

Le Plan national de développement exposé au CES


15 octobre 2019 par Dg24h
Le conseiller spécial du chef de l’Etat, Johanès Dagnon à l’occasion (...)
Lire la suite

Aucun enfant n’a été enlevé (Police)


15 octobre 2019 par Dg24h
Depuis quelques heures, une information circule sur les réseaux sociaux (...)
Lire la suite

Le Conseil Constitutionnelle rejette la demande des étudiants (...)


14 octobre 2019 par Dg24h
Contrairement à ce qu’on peut lire dans les média et sur les réseaux (...)
Lire la suite

Les dos-d’âne occasionnent des accidents


14 octobre 2019 par La Rédaction
Les accidents de circulation sont de plus en plus récurrents sur la (...)
Lire la suite

Un proche du régisseur disparu soupçonné de complicité


14 octobre 2019 par Dg24h
Suite à la disparition du régisseur de la Direction générale des impôts (...)
Lire la suite

Le vent de l’Évaluation diagnostique souffle vers les universitaires


12 octobre 2019 par Dg24h
La Rupture continue ses réformes dans l’enseignement. Après les secteurs (...)
Lire la suite

Des conditions d’âge fixées pour avantager les filles


12 octobre 2019 par Dg24h
Par une note adressée aux Chefs de régions pédagogiques, la direction (...)
Lire la suite

L’axe Nikki-Kalalé impraticable depuis des jours


12 octobre 2019 par Dg24h
La crue liée au débordement de la rivière Oly située dans le village de (...)
Lire la suite

689 kg de faux médicaments saisis


11 octobre 2019 par La Rédaction
La police a mis la main sur 689 kg de faux médicaments. Le minibus (...)
Lire la suite

Un militaire et un prête de Fâ arrêtés


11 octobre 2019 par La Rédaction
Un agent des forces de défense et un prête de Fâ ont été arrêtés à Tori, (...)
Lire la suite

Un présumé braqueur arrêté


11 octobre 2019 par La Rédaction
Un individu recherché pour complicité présumée dans des braquages de moto (...)
Lire la suite

Ce que pensent les citoyens à Cotonou et à Abomey-Calavi


10 octobre 2019 par Dg24h
Sur invitation du chef de l’Etat Patrice Talon, les partis politiques (...)
Lire la suite

Message du Chef de l’Etat à l’ouverture du Dialogue Politique


10 octobre 2019 par Dg24h
A l’initiative du Chef de l’Etat, les acteurs politiques entament au (...)
Lire la suite

07 braqueurs présumés arrêtés


10 octobre 2019 par Dg24h
La direction départementale Atlantique de la police républicaine a (...)
Lire la suite

Issa Kpara inhumé ce mercredi


9 octobre 2019 par Dg24h
Les obsèques de M. Issa Kpara vont se dérouler ce mercredi 09 octobre à (...)
Lire la suite

Alain Orounla reçoit son homologue burkinabè


8 octobre 2019 par Dg24h
Le ministre de la communication et de la poste, Alain Orounla, a reçu à (...)
Lire la suite

Un autre Congolais arrêté avec des passeports falsifiés


8 octobre 2019 par Dg24h
Le Service de sécurité du territoire poursuit inlassablement ses efforts (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information