mardi, 12 décembre 2017 •

77 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Arracher le Bénin à ses démons historiques




(Par Roger Gbégnonvi)

​Soucieux de l’avenir du Bénin, des Collines au Littoral, parents et futurs parents s’interrogent en 2017 et, sans s’être concertés, aboutissent à l’idée d’une ‘‘Conférence culturelle nationale’’, une sorte d’opération ‘‘Vérité et Réconciliation’’. Ils ont découvert en effet le drame du Bénin, ses rancœurs ethniques, et que ce n’est pas en 66 ans de colonisation ni en 57 ans d’indépendance que l’on efface 400 ans d’esclavage, perlés de guerres pour traquer hommes et femmes afin de les vendre ou de les sacrifier.
​Car ‘‘Il est temps que les Africains comprennent que leurs ancêtres se sont, en toute complicité, entendus avec les Européens pour le démarrage et la bonne santé de cette œuvre commune qui n’est rien d’autre qu’un crime contre l’humanité : la traite atlantique’’ (A. Félix Iroko). Car ‘‘que le nombre des victimes soit si énorme, que les cérémonies en soient si lugubres, qu’à la cruauté on ajoute la plus amère dérision…, que tous les jours la maison du roi (comme il arrive au Dahomé) soit arrosée de sang humain, et que l’on proclame cela être nécessaire pour le salut du royaume, cela ne soutient plus le raisonnement, fût-il le plus absurde’’ (Francesco Borghero). Car ‘‘à partir de 1888, la traite des Noirs obtint son abolition… Béhanzin se trouvait bloqué ; car il lui fallait des armes. De connivence avec les grandes firmes existant à Ouidah, des échanges auront lieu entre lui et les directeurs du tracé de chemin de fer Congo-Océan. Le souverain expédiait clandestinement des esclaves contre des armes… Etant donné que [la] guerre franco-dahoméenne empêchait toute campagne d’hégémonie, Béhanzin s’attaquait tout simplement aux paisibles populations d’Abomey et de ses alentours sans considération de rang social ou royal. Le bas-peuple était le plus éprouvé’’ (Justin Fakambi).
​Barthélemy Adoukonou dénombre ‘‘100 millions d’esclaves déportés en Amérique’’. Ce qu’il appelle ‘‘hybris de l’homme’’ a laissé au Dahomey-Bénin, jusqu’à aujourd’hui, une atmosphère de guerre permanente, quoique larvée, et qui envenime tous nos rapports sociaux et politiques : ‘‘Non, tu ne l’épouseras pas : ses ancêtres ont vendu les nôtres… Non, toi notre enfant, tu n’auras pas nos voix avec ce vice-président de ton parti : depuis toujours, son ethnie considère la nôtre comme un ramassis d’esclaves…Eux, c’est des achetés…’’, etc.
​On le voit, pour que le soleil de la concorde se lève sur le Bénin demain, il faudrait aller vers quelque chose qui ressemble à une ‘‘Conférence culturelle nationale’’, une sorte d’opération ‘‘Vérité et Réconciliation’’. Mais quelle chance aurait une telle démarche d’être sincère si notre culture n’a pas une grande notion du pardon et n’a aucune notion de la grâce ? Dans l’espace Aja-Tado, il n’y a que la terreur du pacte de sang pour créer quelque lien de confiance ou d’amitié entre deux personnes. Or pendant que l’on procède au lugubre cérémonial de ‘‘boire le Vaudou’’ pour que toute trahison soit suivie de la mort du traître, il y a la possibilité de ce que Paul Hazoumê appelle la ‘‘restriction mentale’’, consistant en une astuce frauduleuse qui ‘‘ménage une issue à la trahison’’ sans dommage pour le parjure.
​Déroute de l’Esprit. Totale désespérance. Raison de plus pour nous assoir ensemble, nous dire la vérité. Nous avouer, par exemple, que, dans les Eglises chrétiennes et les Loges maçonniques où nous nous affichons, nous ne cherchons qu’à paraître et non à être, car notre être est rivé au Vaudou qui jamais ne s’élève. Cet arrimage nous empêche d’entendre l’évangéliste Jean des Chrétiens et des Maçons : ‘‘Qu’ils soient parfaits dans l’unité’’ (17/23). Loin de là, nous voici crétins et divisés au milieu du fatras de nos vaudous rampants. Ce constat devrait nous amener à corriger drastiquement notre culture qui nous enchaîne au passé, alors que nous devons arracher le Bénin à ses démons historiques pour enfin avancer.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

28 octobre 2017 par Dg24h



Nos croyances et leur inconstance ou la folie des ‘‘fous de (...)

10 décembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘On consulte le Fá pour connaître l’avenir ; (...)
Lire la suite

La pire opposition des critiques du gouvernement

8 décembre 2017 par Dg24h
L’opposition au pouvoir est nécessaire, utile même indispensable pour la (...)
Lire la suite

Nègres aux enchères et crocodiles en larmes

25 novembre 2017 par Dg24h
​Une télévision étasunienne très regardée a montré en novembre 2017 un (...)
Lire la suite

L’enjeu d’une rencontre entre le Président de la République et les (...)

13 novembre 2017 par Dg24h
La grève des syndicats du secteur de la santé qui continue d’avoir des (...)
Lire la suite

Pourquoi Esprit Divin et non Esprit Vodou ?

11 novembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Samedi après-midi. Dans cette cité couverte de (...)
Lire la suite

La crise togolaise, une crise de légitimité : un Président qui tue ses (...)

7 novembre 2017 par Dg24h
Depuis le mois d’Août dernier que la crise politique togolaise, plus que (...)
Lire la suite

Sankara comme un Christ vivifiant pour l’Afrique

21 octobre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​C’était le 15 octobre 1987. Il y a trente ans. (...)
Lire la suite

Macron recevra Talon

14 octobre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Grand émoi chez les Béninois. Contrairement à (...)
Lire la suite

Riches et pauvres, tous concernés par le changement climatique

13 octobre 2017 par Dg24h
De Miami à Porto Rico, en passant par La Barbade et La Havane, les (...)
Lire la suite

Quel rapport entre la Rupture et les privatisations ?

30 septembre 2017 par Dg24h
​Ici et là, on reproche au Nouveau Départ placé sous le signe de la (...)
Lire la suite

Quand le Ministre fait bon accueil au citoyen…

16 septembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Le tout est de tout dire.’’ Et quand il vous a (...)
Lire la suite

Editorial :Tempête apaisée

13 septembre 2017 par Dg24h
Tempête apaisée ! C’est le moins que nous puissions souhaiter en priant (...)
Lire la suite

Que faire des dieux d’Afrique ?

26 août 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Quand on parcourt le Bénin de la mer Atlantique (...)
Lire la suite

Mgr Nestor Assogba, l’Apôtre du Grand Nord, s’en est allé

25 août 2017 par Dg24h
Mardi 22 Août 2017, dans la matinée, un bref coup de fil : Mgr Nestor (...)
Lire la suite

Comment le Bénin cesse d‘être une terre humaine

21 août 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Hier les belles âmes du Bénin ont fustigé la (...)
Lire la suite

Michel Collon : « La guerre en Syrie est un plan de recolonisation dont (...)

22 juillet 2017 par Dg24h
C’est une thèse très répandue que les Etats-Unis sont dirigés par Israël (...)
Lire la suite

Même si tu étais Talon…

10 juillet 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Fin juin 2017. Elle a pris rendez-vous. Elle (...)
Lire la suite

Après 20 ans, les méthodistes de nouveau unis

10 juillet 2017 par Dg24h
La date du dimanche 2 juillet 2017 restera à jamais gravée dans les (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires