mardi, 23 octobre 2018 •

48 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Aider Kérékou et Talon




(Par Roger Gbégnonvi)

​Un Bénin dont les lettrés constituent un paquet d’ ‘‘intellectuels tarés’’ engendre un ‘‘Bénin désert de compétences’’. Cet enfantement normal annoncé sous les lambris dorés de l’Elysée dérangea davantage les esprits que la tare énoncée entre les murs sans enluminure de la Marina. Aujourd’hui encore, malgré la logique de la concordance Kérékou-Talon, la perplexité demeure, et l’amour-propre voudrait nier l’évidence : ‘‘Nous Béninois, tarés et incompétents ?’’ Hélas, oui ! Le prouve abondamment l’histoire des codes au Bénin.
​Le 5 juin 2018, le Parlement a adopté la loi 2018-15 portant code pénal en République du Bénin. Le projet était sur la table des députés depuis 2001. Dix-sept ans d’étude approfondie ? Ou de grève du zèle pour ne jamais l’adopter, ne fût-ce la demande pressante du coryphée de la Rupture ? Jusque-là, nous avons utilisé le code pénal écrit pour les Français par Napoléon 1er en 1807, et aucun Dahoméen-Béninois n’en est mort. Pourquoi donc le remplacer par un code de notre cru ? D’ailleurs, à l’adoption du nouveau code pénal – 1007 articles répartis en quatre livres – les Béninois eurent l’intelligence de le contracter en ses articles 929 et 930, qui interdisent et répriment ‘‘le commerce des carburants’’ par des gens et en des lieux inappropriés. Tollé dans le Landerneau bénin ! Avec Napoléon 1er, on pouvait siphonner l’essence du Nigeria et la vendre en fraude étalée à ciel ouvert partout où bon vous semblait. Pourquoi Talon veut-il tarir cette source de bien-être et de confort ?
​Confortables, les Béninois l’étaient vraiment avec le ‘‘Coutumier du Dahomey’’ que le colonisateur leur légua par Circulaire A.P. du 19 mars 1931. Le bon coutumier ne blâmait pas la polygamie généralisée, restait serein quand il voyait la polyandrie affleurer chez certaines ethnies (art. 124, 136, 137, 149, etc.), admettait, pour la paix des ménages en colonie, que ‘‘la femme n’a aucun pouvoir juridique… Elle fait partie des biens de l’homme et de son héritage’’ (art. 127). Un vrai régal, ce ‘‘Coutumier du Dahomey’’ ! Mais c’était compter sans les amazones de l’Association des Femmes juristes du Bénin. Elles surgirent. Les pieds dans le plat et le stylo au poing, elles écrivirent. Et ce fut le ‘‘Code des personnes et de la Famille’’, boudé durant sept ans par les députés, presque tous des mâles, trop tristes à l’idée que le bonheur des mâles pourrait prendre fin. La révolte des amazones et la demande pressante de Kérékou firent adopter le 24 août 2004 la loi N° 2002-07 portant Code des Personnes et de la Famille en République du Bénin, et sonnant le glas des 326 articles du bon Coutumier.
​A la vérité cependant, toutes les sources de paresse bienheureuse ne sont pas taries dans le Landerneau bénin. Reste toujours à disposition notre bon code civil écrit par Napoléon 1er pour les Français en 1804. Nous gardons aussi jalousement la loi française du 1er juillet 1901, fétiche tutélaire qu’invoquent les associations béninoises pour être bénies de l’Etat béninois. Notre flair nous dit que cette loi 1901 est elle aussi d’une telle solidité qu’elle a traversé, intacte, trois différentes Républiques françaises et deux guerres mondiales. Pourquoi le Bénin, dès lors, n’en ferait-il pas sa divinité, son beurre et son bonheur ?
​A la vérité cependant, si nous voulons aider Kérékou et Talon à changer d’avis en ce qui concerne la tare et l’incompétence de nous, Béninois, nous devons avoir un sursaut d’orgueil et, dans un élan de dignité, nous affranchir des textes de l’Empereur qui a rétabli l’esclavage, nous affranchir des textes du colonisateur qui a défait Béhanzin et l’a envoyé mourir en exil. Que dirions-nous de nous si notre constitution était celle de la Cinquième République française écrite par de Gaulle ? Ne nous étonnons pas que le refus de réfléchir rende minables les peuples avachis dans le plagiat. Un effort. Levons-nous. Sortons des lits de soumission et d’humiliation. Ecrivons nos propres textes pour aider Kérékou et Talon.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

16 juin 2018 par Dg24h


Frères et sœurs béninois gagnés à Dieu


13 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Depuis leur adhésion récente au Dieu sauveur, des (...)
Lire la suite

La CRIET, pour aujourd’hui et demain


11 octobre 2018 par Dg24h
Installée le 27 août 2018, la Cour de Répression des Infractions (...)
Lire la suite

Aléas du sodabi au Dahomey-Bénin


6 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Avalé d’un coup sec dans le plus petit verre. Il (...)
Lire la suite

Talon, Obama, Franklin et Cie pensent-ils bien ?


15 septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Mon peuple périt, faute de connaissance’’, a dit (...)
Lire la suite

« Le peuple a faim ou les corrompus ont faim ? »


8 septembre 2018 par La Rédaction
Le peuple a faim. Oui, le peuple a faim. Mais dans quel pays le peuple (...)
Lire la suite

Quand le Nègre est par tous crucifié


8 septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Au sortir d’un entretien avec le président (...)
Lire la suite

Editorial:Tension et Suspicion !


14 juin 2018 par Dg24h
Au nombre des lois votées ces dernières semaines, ily a le code pénal (...)
Lire la suite

Soglo à Baku et les migrants en filigrane


9 juin 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 17 mars 2018, à Baku, capitale d’Azerbaïdjan, (...)
Lire la suite

Devoir d’Ingratitude et d’Indépendance !


8 juin 2018 par Dg24h
La 5e mandature de la Cour Constitutionnelle a vécu, vive la 6e (...)
Lire la suite

Talon ou l’incompris


25 mai 2018 par Dg24h
La Rupture, le Nouveau départ pour un Bénin révélé. Un slogan ou une (...)
Lire la suite

Marie, Mère de l’Église !


22 mai 2018 par La Rédaction
Marie, Mère de l’Église ! Ce titre de la Vierge Marie est désormais (...)
Lire la suite

Patrice Talon deux ans plus tard


7 avril 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​S’il nous avait dit, pendant la campagne (...)
Lire la suite

Editorial : Jeunesse sans boussole


4 mars 2018 par Dg24h
Cette semaine qui s’achève nous a rappelé qu’il y a 28 ans, que s’est (...)
Lire la suite

Et si chaque Béninois se faisait Ahomadègbè ?


3 mars 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​On ira au médecin-dentiste, Justin Tomêtin (...)
Lire la suite

La grève des syndicats et les conséquences fâcheuses d’un blocage du (...)


27 février 2018 par Dg24h
Déception et amertume. Cela se lit désormais dans le visage de chaque (...)
Lire la suite

Pourquoi l’Afrique bavarde et n’a pas de génie


3 février 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Certains Béninois, sortis de prison, disent, (...)
Lire la suite

Editorial :Niveaux de Responsabilité !


20 janvier 2018 par Dg24h
Face aux différentes situations de crise qui s’observent sur le plan (...)
Lire la suite

Introspection négro-béninoise


20 janvier 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​ ‘‘Allons, de noms de gloire je veux couvrir vos (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information