jeudi, 20 juillet 2017 •

234 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Justice

Abdou-Kader Rabiou condamné à 20 ans de travaux forcés




La Cour siégeant ce mercredi pour connaître du 30ème dossier inscrit au rôle de la première session d’assises de Cotonou, a condamné le sieur Abdou-Kader Rabiou, né en 1986, de nationalité nigérienne, à vingt (20) ans de travaux forcés, pour avoir commis en octobre 2014 dans une ruelle à Agontinkon à Cotonou, un crime de viol sur la petite écolière A. E..
Les faits remontent au 28 octobre 2014, selon les informations relayées par l’Abp. De retour de l’école, la petite écolière, âgée de dix (10) ans environ, a été interpellée dans une ruelle déserte du quartier Agontinkon, par le nommé Abdou-Kader Rabiou, ferrailleur de profession. Ce dernier plaqua la fillette contre une clôture et abusa d’elle sexuellement avant de s’enfuir.
Les appels au secours de la victime alertent les voisins qui réussirent à rattraper le violeur. Après avoir été interrogé par les officiers de police judiciaire sur les faits, ce dernier fut inculpé de viol sur mineure et de violences. L’instruction de l’affaire a conduit à sa mise en accusation et à son renvoi devant la Cour d’assises pour répondre des chefs d’accusation de viol sur mineure et de violences faites aux femmes.
L’audience s’est déroulée à huis-clos. A la phase de la délibération qui a été publique, la Cour a déclaré l’accusé coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné à vingt (20) ans de travaux forcés. Le ministère public quant à lui, avait requis contre l’accusé, dix (10) ans de travaux forcés, selon des sources proches du dossier.
En détention préventive depuis le 05 novembre 2014, l’accusé doit encore retourner en prison pour purger le reste de sa peine.
Sur demande de la tante de la victime se constituant partie civile et représentée par Me Hélène Kèkè-Aholou, la Cour a condamné Abdou-Kader Rabiou à payer cinq cent mille (500 000) francs CFA, au titre de dommages et intérêts des préjudices causés.
La Cour de céans était composée de Honoré Aloakinnou (Président), des assesseurs, M. Georges Toumatou et M. Armel Azodogbéhou. Le Ministère public était représenté par Mme Marie-Josée Patinvoh et Me Alain Kakpo a tenu la plume. Me Issiaka Moustafa était commis pour la défense de l’accusé.

Armel TOGNON

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

27 avril 2017 par Dg24h



Un zemidjan tué par un véhicule à Kandi

20 juillet 2017 par Dg24h
Un conducteur de taxi-moto a rendu l’âme dans un accident de (...)
Lire la suite

Un enfant emporté par les eaux de ruissèlement à Djougou

20 juillet 2017 par Dg24h
Le petit garçon a été emporté par les eaux de ruissellement suite à une (...)
Lire la suite

Election de la plus belle voix du Bénin

20 juillet 2017 par Dg24h
Les inscriptions pour la 1ère édition du Cours-concours « Bénin voix d’or (...)
Lire la suite

Un Zem assassiné à Parakou

19 juillet 2017 par Dg24h
Un conducteur de taxi-moto communément appelé Zemidjan a été retrouvé (...)
Lire la suite

Sô-Ava, Dangbo et Aguégués dotées de barques motorisées

19 juillet 2017 par Dg24h
La directrice de cabinet du ministère du cadre de vie, Jeanne Josette (...)
Lire la suite

Des cadres de la mairie de Porto-Novo devant la Bef

19 juillet 2017 par Dg24h
Des cadres de la marie ont été écoutés ce mercredi 19 juillet par la (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires