lundi, 20 mai 2019 •

289 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Le député Moussou Monhoussou préoccupé par la pratique malsaine du vote par procuration




Moussou Monhoussou, député de la 6ème législature a donné, ce dimanche à Toviklin, ses impressions sur le vote par procuration lors des élections qui s’organisent au Bénin en référence au code électoral voté pendant qu’il était à l’hémicycle. C’était devant les journalistes des départements du Mono et du Couffo.

Selon le député Moussou Monhoussou, le vote par procuration tel que pratiqué pendant les élections au Bénin ne respecte pas entièrement les dispositions du code électoral en son article 88. Car selon Monhoussou, le gouvernement, en voulant éviter les fraudes électorales, a institué la Liste électorale permanente informatisée (LEPI) empêchant le vote au nom des morts.

Mais, force est de constater que cette « LEPI ouvre ainsi une porte au vote par procuration que vient confirmer le code électoral voté sous la 6ème législature », a-t-il déploré.

D’après Monhoussou, le vote par procuration concerne les agents de sécurité publique, les personnes désignées agents publics, les agents en mission, c’est-à-dire détenteurs d’un ordre de mission, les personnes malades qui ne peuvent pas se déplacer pour aller au poste de vote et à qui un médecin a délivré un certificat médical.

Avant de délivrer une procuration pour le compte de ces personnes citées plus haut, le maire ou le chef d’arrondissement, dira Monhoussou, doit en principe vérifier les pièces justifiant la délivrance de la procuration. Ce qui n’est pas le cas au point où des procurations sont signées à blanc de façon massive et mises à la disposition des électeurs ou représentants des partis politiques par les maires et chefs d’arrondissements, candidats à leur propre succession, a-t-il ajouté, avant de noter que ces personnes détentrices des procurations à blanc se permettent de les remplir simplement lorsqu’elles constatent un vide sur le registre des votants.

A cet effet, il a exhorté les partis politiques, les agents des bureaux de vote et la CENA à être éveillés pour contrôler les éventuelles fraudes en exigeant les justificatifs à côté des procurations qui leurs seront présentées. A l’endroit de la CENA, il souhaite la prise d’autres dispositions complémentaires dans l’application du code électoral relativement au vote par procuration en attendant sa relecture par l’Assemblée nationale.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

15 juin 2015



Modeste Kérékou reçoit des experts internationaux

20 mai 2019 par Dg24h
La mission technique conjointe d’appui au nouveau programme de (...)
Lire la suite

Trois prévenus condamnés à perpétuité

20 mai 2019 par Dg24h
Le tribunal de première instance de première classe de Cotonou a (...)
Lire la suite

Les députés en séance plénière ce lundi

20 mai 2019 par Dg24h
Après leur installation le jeudi 16 mai dernier et l’élection du bureau (...)
Lire la suite

12 députés en sursis devant la Cour constitutionnelle

14 mai 2019 par Dg24h
Des recours viennent d’être formulés devant la Cour constitutionnelle à (...)
Lire la suite

Un Nigérian et un Ghanéen condamnés à perpétuité

14 mai 2019 par Dg24h
L
Lire la suite

Kudrat Mehou apprécie l’entrée de nombreux jeunes au Parlement

14 mai 2019 par La Rédaction
Invité ce mardi 14 mai 2019 par Tanguy Agoï sur le magazine « Actu Matin (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO




Les plus populaires







Lettre d'information