lundi, 16 mai 2022 •

428 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Un philosophe magicien au Bénin




- L’Abbé Roland : Bonjour mes amis ! Ah, je suis très content que vous soyez venus si nombreux ! ... Tiens, Teddy ! Te voilà ! Toujours présent, toi, n’est-ce pas ! Bienvenue, assieds-toi, mon ami ! Et vous les filles, comment ça va ? Je vous en prie, installez-vous !
Bon, eh bien, maintenant on va commencer ! Et la première question que je veux vous poser - vous la connaissez pour beaucoup mais il faut toujours la rappeler ! - alors, dites-moi ! ça veut dire quoi pour vous : philosopher ? ça veut dire quoi : faire de la philosophie ?
- Teddy : philosopher, ça veut dire expliquer le monde tel qu’il est ! L’art d’expliquer le monde tel qu’il est !
- L’Abbé Roland : le monde tel qu’il est ! Mais c’est intéressant ça ! Allez, tu l’as bien mérité : tout le monde l’applaudit, s’il vous plaît ! En plus, je te donne un chocolat !

Et c’est ainsi qu’à Codiam, à 16H30, le mercredi 29 décembre, dans une petite salle de réunion, commence l’atelier philosophique pour enfants, animé par l’Abbé Roland.

Parce que le public est bien composé ce jour-là d’au moins une 40 aine d’enfants, âgés de 3 à 16 ans environ. Bien sûr, certains parents les accompagnent, mais eux, ils n’ont pas le droit à la parole. Avec l’abbé Roland, ce sont les enfants les rois. Les rois, dans la mesure où ce sont eux et eux seuls qui vont animer le débat ! Et ce n’est pas parce que ce sont des enfants que ce ne sera pas intéressant. Parce que sous la baguette magique du chef d’orchestre qu’est l’Abbé Roland, qui démêle, qui traduit, qui approfondit tout ce qu’ils disent, ils vont insensiblement partir de la définition d’une canette de coca pour arriver jusqu’aux concepts de respectabilité et de dignité !

L’affiche avait annoncé la réflexion du jour :

L’abbé Roland, avant même d’entamer le débat, propose aux enfants de se mettre en situation pour philosopher.

A la manière d’un coach qui entraine son sportif avant de mener un combat ou une épreuve de haut talent, il demande d’abord aux enfants de faire le vide dans leur tête. Pour des Petits ( d’ailleurs pour les Grands aussi...) c’est difficile de vider sa tête ! Mais avec l’Abbé Roland, tout va de soi ! Il suffit de se laisser guider par sa voix...

« Respirez ! Mais respirez vraiment ! Respirez à fond ! Maintenant, fermez les yeux ! Cherchez à voir votre cerveau ! [ Fichtre, comment faire pour voir son cerveau ?!] Cherchez à savoir ce qui se cache dans votre cerveau ! Maintenant laissez vous descendre par la pensée dans votre cou. Puis dans votre cœur. Dans votre ventre aussi. Qu’est-ce que vous avez mangé ce midi ?

Et, là, on bloque tout ! On écoute le bruit du brasseur au plafond qui résonne jusque dans votre ventre...

Vous entendez ? Il y a une mouche qui bourdonne dans le brasseur ! Ecoutez le bruit de la mouche !

... Voilà !

Maintenant, on remonte vers le cou ! La bouche, les yeux ! Et on rouvre les yeux ! On revient à soi-même. Et on se voit ! »

Après cette mise en situation, un grand silence s’est approfondi. On dirait que les enfants sortent comme d’un rêve. Ils sont comme apaisés. Plus sérieux. Plus concentrés. L’Abbé Roland allume le vidéoprojecteur et propose qu’on décortique l’Affiche...

- Sur quoi on va philosopher aujourd’hui ? Qui veut répondre ?

Au moins une dizaine de mains se sont levées. Les enfants se battraient presque pour répondre et prendre la parole. La petite fille qui s’appelle Tempérance, ou peut-être une autre, explique qu’aujourd’hui on va chercher à savoir ce que c’est la courtoisie...

Aussitôt l’Abbé Roland s’empare de sa boîte de chocolats, demande qu’on l’applaudisse et lui distribue la friandise qui ravit sa gourmandise.

- Bon, nous allons définir la courtoisie mais je voudrais que vous m’expliquiez comment on va plus particulièrement aborder le concept. Qui peut me lire la question sous l’image ?

A l’enfant qui se propose de répondre, l’Abbé Roland distribue la même récompense de chocolat.

- Donc, la question qui est écrite : Pourquoi doit-on respecter les autres, cela va être ce qu’on appelle " la problématique "...

Alors, qui veut me répondre : Pourquoi doit-on respecter les autres ? Vous avez une idée ? Toi ! Comment tu t’appelles d’abord. Parle bien fort !

Tandis que les minutes s’égrènent, pas à pas, l’Abbé Roland conduit tel un guide son armée, pas à pas, son jeune public vers l’essentiel. Pourquoi je dois être gentil avec les plus petits, les plus faibles, les plus misérables ?

Une petite fille avoue en rougissant que parfois, elle ne veut pas être gentille avec ses petits-frères parce qu’ils l’embêtent trop... L’Abbé Roland lui demande alors si elle est fière d’elle de ne pas être gentille. La petite fille, poussée dans se retranchements, finit par avouer que non, bien sûr, mais que parfois c’est plus fort qu’elle... Toutefois, de fil en aiguille, elle réussit par conclure qu’en effet, si elle était gentille avec ses petits-frères, elle pourrait être plus contente d’elle-même...

Progressivement le débat avance, les yeux s’illuminent, les cœurs se réchauffent, les langues se délient et même les plus timides, qui n’ont jamais pris la parole en public, susurrent quelques mots à l’oreille de l’Abbé Roland. Lui, aussitôt, s’empresse de les répéter haut et fort, non sans avoir obtenu ensuite les applaudissements du public.

Comment voulez-vous qu’un enfant, dans de telles conditions, n’éprouvent pas du plaisir à participer à cet exercice de réflexion pourtant ardu qui demande une grande concentration ???

Dans quelles familles l’enfant est-il vraiment écouté ou même autorisé pour exprimer ce qu’il pense ? D’ailleurs, y a -t-il beaucoup de parents qui savent que leurs enfants, même petits, pensent aussi ?

Mais l’Abbé Roland n’a pas encore atteint son objectif de communication dans l’exercice de réflexion qu’il veut mener avec les enfants ! Il veut qu’ils trouvent le mot qui réunit toutes les raisons pour lesquelles on doit du respect à l’autre, quelle que soit sa condition, son origine, son âge, sa religion, etc.

Il revient sur l’exemple de l’enfant handicapé qui a le droit d’être respecté et qui ne mérite pas d’être moqué, pour poser la question essentielle. La question, qui dit-il, permettrait à celui qui trouverait la réponse de gagner tout le bocal de chocolats qu’une maman a si généreusement offert à l’assemblée des petits penseurs...

Les doigts se lèvent de plus bel ! Mais personne ne trouve. L’Abbé Roland distribue quand même ses chocolats mais au compte-goutte parce que nul ne propose la réponse qu’il voudrait...

- Qu’est-ce qui réunit tous les hommes, sur tous les continents, dans tous les pays, sur la planète tout entière ? Qu’est-ce qui est sacré et qui est commun à tous ? Allez, je vais vous aider ! Le mot commence par un D...

Un enfant propose : la pensée.

- Oui, c’est une réponse intéressante mais le mot ne commence pas par un D...

Puis, soudain la réponse arrive, quasi miraculeusement, sans tambour ni trompette, par un petit garçon que l’on n’avait même pas entendu jusque là... Et ce fut encore plus miraculeux quand il répondit à l’Abbé Roland qui lui offrait tout le bocal de chocolats qu’il avait mérité : je préfète les partager avec tous les autres !!!

Un tonnerre d’applaudissements couvrit le son de sa voix...

L’enfant avait dit : " On doit respecter l’Autre parce que tous les êtres humains sont reliés entre eux par la DIGNITE humaine "

Waouh ! Il nous offrait une belle démonstration de la pensée en action, ce petit garçon !!!

La séance s’acheva par quelques réflexions sur les maîtres ou maîtresses qui parfois punissent ou frappent les enfants qui n’ont pas appris leurs leçons ou n’ont pas fait leur devoirs :

" Eh bien, ces gens-là, ils ne sont pas respectables parce qu’ils ne respectent pas les autres !" Eh oui, le respect de l’autre se gagne d’abord en étant respectable avec l’Autre !

A 18H00, alors que personne dans l’assemblée n’avait vu le temps passer, la salle se vida comme avec regret pour prendre, devant le porche, ce que l’Abbé Roland appelle : la photo de famille...

Et voilà, comment au Bénin, un philosophe magicien opère avec tout son cœur et sa bonne humeur, tous les derniers samedis du mois, pour éveiller les âmes des enfants. Une prouesse remarquable !

Chapeau bas, Monsieur l’Abbé Roland !

Article rédigé par Marie Bonnemaison, professeur certifié et docteur es Lettres, membre fondateur de l’ADPPE (Association pour le Développement Personnel et Professionnel de l’Elève )

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

1er janvier 2022 par Judicaël ZOHOUN




Panafricanisme ou agréable mystification


14 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi)) ​Le panafricanisme est de naissance (...)
Lire la suite

Koffi Aza en politique, vivement le prochain TOFA !


12 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
On ne saurait en douter : le professeur Koffi Aza, a forcément (...)
Lire la suite

Oncle AGBAYA ! JE VOUS SALUE MAJESTES !


12 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
ON vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de pagailleurs (...)
Lire la suite

AU SECOURS, MON NEVEU PATOU DEVIENT ROUGE !


3 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de (...)
Lire la suite

Violente percée de Zemmour à Cotonou


1er mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Il s’agit du premier tour des élections (...)
Lire la suite

Macron, Poutine, et les ‘’influenceurs’’


28 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
Entre deux frappes sur l’Ukraine, Vladimir Poutine a donc eu le temps, (...)
Lire la suite

IRENE ET JACQUES, C’ETAIT QUOI VOTRE TOPO ?


21 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de pagailleurs (...)
Lire la suite

La ‘’remontada’’, version arc-en-ciel


14 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
Dimanche dernier, une heure après la fermeture des bureaux de vote en (...)
Lire la suite

Oncle AGBAYA RAMENEZ-LES LA BAS !


12 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de pagailleurs (...)
Lire la suite

Malhonnêteté des Béninois en toute sincérité


26 mars 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Etrange récit de l’évangéliste Luc. Avant que (...)
Lire la suite

Puisse l’Afrique résister au mirage russo-chinois


19 mars 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​« La poutinophilie d’une partie des Africains », (...)
Lire la suite

Remontée en crédibilité de l’Ecole au Bénin


12 mars 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Dire que le système scolaire béninois est (...)
Lire la suite

Béninoises problématiques et avenir du Bénin


19 février 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Cher Ami, je suis heureux, c’est fait ! Juste (...)
Lire la suite

Pourquoi les Groupes armés s’intéressent aux forêts béninoises (...)


18 février 2022 par Judicaël ZOHOUN
: Les 8 et 9 février 2022, des attaques coordonnées dans la région du (...)
Lire la suite

L’Afrique en guerre pour protéger Internet


11 février 2022 par Akpédjé Ayosso
Dans le monde, en deux ans depuis 2019, plus de 782 millions de (...)
Lire la suite

Les grands moments de la musique béninoise


13 janvier 2022 par Judicaël ZOHOUN
Nouvelle Publication CHRONIQUE Musique : Angélique Kidjo n’a pas (...)
Lire la suite

Si Jésus était né au sud du Sahara


8 janvier 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Ce soir-là, alors qu’il ramenait au bercail son (...)
Lire la suite

Le PRD tout feu tout flamme !


31 décembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
"Le slogan plus haut, plus fort, plus grand, décidément leur colle bien (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires