lundi, 24 janvier 2022 •

365 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

ZERO PALU ! JE M’ENGAGE

Un atelier d’élaboration d’un plan national de plaidoyer pour la lutte contre le paludisme au Bénin




Le programme national de lutte contre le paludisme avec le Ministère de la santé en collaboration avec Speak Up Africa ont initié ce mardi 2 novembre 2021, un atelier d’élaboration du plan national de plaidoyer en faveur de la lutte contre le paludisme. Pendant 5 jours, toutes les parties prenantes engagées dans la lutte contre le paludisme se réunissent pour échanger, réfléchir et trouver des solutions pour élaborer, pour la première fois au Bénin, un plan de plaidoyer national en faveur de l’élimination du paludisme.

Le paludisme est une maladie potentiellement mortelle bien qu’elle soit évitable et traitable. Selon l’Organisation mondiale de la santé 10 millions de dollars sont nécessaires pour mettre en œuvre les plans stratégiques nationaux de trente (30) pays africains au cours des trois (3) prochaines années.
« Ces dernières années, le Bénin a fait des progrès considérables et innovants en matière de lutte contre le paludisme. Malgré la pandémie de covid-19, le gouvernement a œuvré pour poursuivre la mise en œuvre de l’intervention de lutte contre le paludisme essentiel à l’atteinte de notre objectif commun d’élimination de la maladie », a souligné la Directrice des opérations stratégiques de Speak Up Africa, madame Carina N’Diaye.
L’objectif de cet atelier qui regroupe tous les acteurs engagés dans la lutte contre le paludisme est d’échanger, de réfléchir et de trouver des solutions afin qu’à l’horizon 2030, ce mal qui mine encore et décime des vies sur le continent soit éradiqué.
« Cet atelier convient à toutes les parties prenantes engagées en faveur de l’élimination du paludisme permettant d’intégrer la problématique de la mobilisation des ressources domestiques à la stratégie nationale qui est un volet non négligeable de l’atteinte de l’élimination et de l’éradication du paludisme d’ici 2030 », a précisé madame Carina N’Diaye.
Elle a expliqué que malgré les nombreux efforts et les avancés encourageantes, l’Afrique reste confrontée à des menaces majeures engendrées par le paludisme. « Pour réussir à juguler cette endémie nous devons agir à tous les niveaux. Depuis les communautés locales jusqu’aux couloirs gouvernementaux. Le seul moyen pour y parvenir est de mutualiser nos efforts », souligne-t-elle avant de préciser qu’un partenariat multisectoriel permettra de sauver des millions de vie et de libérer les communautés africaines de ce fardeau.
Le coordonnateur adjoint du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), Dr Cyriaque Afouko, représentant la coordonnatrice du Programme national de lutte contre le paludisme, le Pr Aurore Ogouyemi-Hounto a fait savoir que malgré les progrès réalisé, le paludisme reste un problème crucial de santé publique en Afrique et particulièrement au Bénin.
« Dans le monde, un enfant meurt chaque deux minutes. L’Afrique reste le continent le plus touché. En 2019, 94% des décès dus au paludisme sont imputables à l’Afrique. Au Bénin, le paludisme représente le premier motif de consultation, d’hospitalisation et de décès chez les enfants de moins de cinq (5) ans. En 2019, le Bénin a enregistré deux millions cinq cent mille quinze cas de paludisme dont trois mille deux cent trente-quatre (3234) décès », a expliqué le Dr Cyriaque Afouko. Il a précisé que depuis 2020, le Bénin dispose d’un plan stratégique national intégré orienté vers les régulations de VIH sida, la Tuberculose, le Paludisme, les Hépatites les IST et les maladies à potentiel épidémies et qui visent à sortir chacune d’elles de son isolement vers une approche de santé publique permettant d’améliorer la santé globale des populations en particulier celle des plus vulnérables.
Aujourd’hui le Programme national de lutte contre le paludisme avec le soutien de l’organisation à but non lucratif Speak Up Africa basé à Dakar et spécialisé en communication stratégique et plaidoyer autour des questions de santé publique a décidé de se doter d’un plan national de plaidoyer pour une meilleure priorisation et un accroissement de ressource nationale en faveur de l’éradication du paludisme au Bénin.
Avant de lancer les travaux, le Dr Cyriaque Afouko a précisé qu’« Il s’agira donc en 5 jours, d’élaborer un plan national de plaidoyer de lutte contre le paludisme afin d’harmoniser désormais la programmation des actions de plaidoyer et de garantir la conformité des interventions du plaidoyer avec les priorités du PNLP ».

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

2 novembre 2021 par La Rédaction




Avis d’appel à candidature


23 janvier 2022 par Judicaël ZOHOUN
Une société de la place lance un appel à candidature aux fins de pourvoir (...)
Lire la suite

Pas de taxe sur les activités syndicales et les cérémonies funéraires (...)


23 janvier 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Dans le nouveau Code général des impôts, il n’y a jamais eu de taxe sur (...)
Lire la suite

Les FCBE réitèrent leur attachement à la paix et la cohésion (...)


23 janvier 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le parti des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) a tenu, ce (...)
Lire la suite

Mutations de 62 officiers


22 janvier 2022 par Akpédjé Ayosso
Le directeur de la Police républicaine, le Contrôleur général de police (...)
Lire la suite

51 personnels militaires affectés


22 janvier 2022 par Akpédjé Ayosso
Affectation de personnels de l’Armée de terre. Pour les nécessités de (...)
Lire la suite

Les admis au test de sélection du personnel de l’ANSSP


22 janvier 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
A travers un communiqué en date du vendredi 21 janvier 2022, le (...)
Lire la suite

13 pharmacies fermées à Cotonou pour non respect de réglementation


22 janvier 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
L’Agence béninoise de régulation pharmaceutique (ABRP) a procédé à la (...)
Lire la suite

Un bébé abandonné retrouvé à Cadjéhoun


22 janvier 2022 par Akpédjé Ayosso
Un bébé abandonné a été retrouvé dans la matinée du vendredi 21 janvier 2022 (...)
Lire la suite

Quelques photos de la cérémonie d’échanges de vœux


22 janvier 2022 par Akpédjé Ayosso
Le chef de l’Etat Patrice Talon a reçu ce vendredi 21 janvier 2022, les (...)
Lire la suite

Une multitude de succès qui force l’admiration selon Louis (...)


21 janvier 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le président de la République, Son Excellence Patrice Talon, a reçu ce (...)
Lire la suite

Le Corps diplomatique salue les bonnes actions en cours au (...)


21 janvier 2022 par Akpédjé Ayosso
Comme il est de tradition, la cérémonie d’échanges de vœux à l’entame de (...)
Lire la suite

L’Ambassadeur E. Agbangla rassure les usagers de la Section (...)


21 janvier 2022 par Akpédjé Ayosso
Après la diffusion de l’audio d’une compatriote de la diaspora sur les (...)
Lire la suite

1972 Kg de stupéfiants saisis à Aplahoué


21 janvier 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La douane béninoise a intercepté un camion à double cabines, (...)
Lire la suite

Le décret du transfert définitif des biens au Bénin publié


21 janvier 2022 par Marc Mensah
La propriété des 26 œuvres restituées par la France est définitivement (...)
Lire la suite

Un tas de coton détruit dans un incendie


20 janvier 2022 par Akpédjé Ayosso
Incendie de coton dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 janvier 2022 (...)
Lire la suite

Les résultats de la 7e revue annuelle globalement satisfaisants


20 janvier 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Le président de la Commission de l’UEMOA, Abdoulaye Diop, a rencontré ce (...)
Lire la suite

3 officiers supérieurs nommés au Commandement central


20 janvier 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Trois officiers supérieurs de la Police républicaine ont été nommés (...)
Lire la suite

6 officiers supérieurs nommés directeurs à la Police


20 janvier 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Le Directeur Général de la Police républicaine (DGPR), Soumaïla Yaya, a (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires