mardi, 27 juin 2017 •

220 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Un atelier d’échange sur la lutte anti-braconnage




Un atelier d’échange sur la lutte anti-braconnage organisé par l’ambassade de France près le Bénin s’est ouvert hier, mercredi à l’hôtel Totora de Natitingou a rapporté l’agence Bénin presse.

L’atelier a réuni les autorités étatiques du Bénin, les partenaires techniques et financiers et les organisations non gouvernementales intervenant dans la protection de la faune et de la flore au Parc Pendjari.

Pendant les deux jours que dureront les travaux, les participants échangeront sur plusieurs thématiques notamment la situation des trafics de cités à travers leurs enjeux et perspectives pour le Bénin, le plan d’urgence pour la Pendjari, l’approche juridique de lutte anti-braconnage, la gestion déléguée du parc Pendjari, les nouvelles technologies de lutte contre le braconnage et le partenariat public-privé contre la criminalité environnementale.

Si l’on veut faire du développement durable à travers le tourisme, a souligné l’attaché de sécurité intérieure de l’ambassade de France, colonel Bruno Manin, la préservation de la faune est plus que nécessaire. Le seul endroit en Afrique de l’Ouest, a-t-il poursuivi, où on a les vrais troupeaux d’éléphants et un volume important d’animaux susceptibles de faire venir les touristes est le parc Pendjari. Ce deuxième atelier après celui de Cotonou en 2016, a dit le colonel Bruno, vise à sensibiliser les pouvoirs publics, les organisations non gouvernementales et autres acteurs sur la nécessité d’une synergie d’action dans la lutte contre le braconnage. « Le choix de Natitingou pour abriter cette rencontre s’inscrit dans la dynamique de montrer l’importance du Nord-Bénin et la nécessité de sa sécurisation », a conclu l’attaché de sécurité intérieure de l’ambassade de France.

En remerciant l’ambassade de France pour cette initiative, Mme le préfet de l’Atacora, Lydie Déré Chabi Nah, a exhorté les participants au sérieux et à la rigueur pour que sortent de ces échanges de nobles recommandations, car a-t-elle déploré, malgré les efforts du gouvernement et les différents partenaires, le braconnage continue par être une réalité, même si, précise l’autorité préfectorale, cela n’est plus avec la même acuité.

ABP

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

26 janvier 2017 par La Rédaction



Ebo Clément remplace Emmanuel Golou à la tête du PSD

26 juin 2017 par Dg24h
Le Conseil national du Parti Social Démocrate (PSD) a pris fin ce (...)
Lire la suite

Carnet noir : Le magistrat Guy OGOUBIYI n’est plus

25 juin 2017 par Dg24h
L’ancien président de la cour d’appel de Cotonou,et ancien président de (...)
Lire la suite

MESSAGE DE LA FÊTE DE RAMADAN DE L’HONORABLE CLAUDINE PRUDENCIO

24 juin 2017 par Dg24h
Chers frères et sœurs musulmans, Il m’est particulièrement agréable (...)
Lire la suite

13 milliards FCFA autorisés à l’Etat pour booster l’Enseignement (...)

23 juin 2017 par Dg24h
Les députés, réunis en plénière ce jeudi 22 juin 2017, à Porto-Novo, ont (...)
Lire la suite

Le non-port de casque bientôt réprimé à Porto-Novo

23 juin 2017 par La Rédaction
Les membres de la conférence administrative départementale (CAD) de (...)
Lire la suite

Seuls 10% des déchets du Grand Nokoué sont collectés

23 juin 2017 par La Rédaction
La gestion des déchets solides ménagers dans les communes du Grand (...)
Lire la suite

Mon Compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires