samedi, 3 décembre 2016 •

121 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Talon au front avec une vague de soutiens, Zinsou en tête, soutenu par ses alliés




Quelques jours après les grandes tendances annoncées par la Commission électorale nationale autonome (Cena) au sujet des résultats provisoires du premier tour de la présidentielle 2016 et voilà la Cour constitutionnelle qui vient de lever le suspense. Elle a par sa décision très attendue, rendu publics hier dimanche, les résultats définitifs de ce premier tour du scrutin, selon lesquels les candidats Lionel Zinsou et Patrice Talon sont qualifiés pour le second tour de cette élection. Les deux hommes qui visiblement sont déterminés à aller jusqu’au bout, ont des acquis mais feront face à d’autres réalités du terrain.

Lionel Zinsou qualifié pour le second tour de la présidentielle avec 858 080 voix (27,11%) et Patrice Talon se présente également au second tour de cette élection après avoir obtenu 746 528 voix (23, 52%). Les deux candidats qui selon la Cour constitutionnelle, remplissent les conditions prévues par la loi pour aller au second tour du scrutin, ont des acquis au terme de la campagne électorale précédente, qui leur ont permis de franchir le cap ou cette première étape. Lionel Zinsou, malgré tout ce que certains ont considéré comme ses limites ou difficultés qui pourraient l’empêcher de faire un bon score, a obtenu de bons résultats qui le placent en tête dans l’Atacora, la Donga au Nord, les Collines et le Plateau dans les départements du Sud. Les grandes tendances annoncées par la Cena, l’ont bien confirmé. Ceux qui estimaient qu’il n’ira nulle part pour ce premier tour ou qui le classaient au rang des derniers, sont passés à côté de la réalité ou du verdict des urnes qui a donné la preuve qu’il ne fallait pas sous-estimer le candidat du pouvoir, soutenu par l’Alliance Républicaine. Mais la vérité aussi est que certains Béninois et leaders politiques ont été trop prétentieux en annonçant ou même en jurant que Zinsou ferait le KO. Rien n’y fit. Objectivement il ne fallait pas penser à des choses du genre lorsqu’on a affaire à 33 candidats pour la présidentielle, et lorsque des opérateurs économiques pas des moindres, entrent dans le jeu et lorsque des valeurs et expérimentés comme Abdoulaye Bio Tchané et Pascal Irénée Koupaki sont aussi en lice et très engagés pour cette joute électorale. Zinsou a eu le mérite d’arriver à ce niveau, prêt pour la suite de la bataille mais le KO annoncé n’était qu’un rêve ou une illusion.

Patrice Talon, c’est la révélation et certains ont peut-être raison de le dire. Comme pour Zinsou, certains citoyens, leaders politiques ou même ses adversaires juraient qu’il ne peut aller loin et pas au second tour de ce scrutin. Ils sont allés trop vite en besogne car les résultats provisoires ou les grandes tendances annoncées par la Cena ont donné la preuve que Talon est resté maître ou invincible dans l’Atlantique, le Littoral et le Zou et son score, n’était pas non plus médiocre ou un piètre résultat dans certains départements du Bénin. C’est donc à raison que la Cour constitutionnelle a décidé que le candidat de la rupture et qui prône un nouveau départ, est qualifié pour le second tour de la présidentielle. Les deux feront face à leur destin puisqu’on voit un Lionel Zinsou, tout de même confiant qui se fait aider par le Président sortant, Boni Yayi qui continue de maîtriser une partie de l’électorat du Bénin. Zinsou a également le soutien des alliés du Prd de Adrien Houngbédji et la Rb de LehadySoglo, qui l’aident aussi à communiquer dans les langues nationales lorsqu’il est en face des électeurs en majorité analphabètes. Quant à Patrice Talon, il a réussi une campagne électorale méthodique, a communiqué aussi bien en Français que dans les langues nationales et a rallié à sa cause, une grande majorité d’électeurs du Sud et quelques uns du Nord même si sa performance à ce niveau n’a pas dépassé celles des autres candidats comme Lionel Zinsou, Abdoulaye Bio Tchané, Robert Gbian et autres.

Mais passé ce cap, les deux candidats qualifiés pour le deuxième tour, doivent maintenant faire face à d’autres réalités. C’est vrai que Zinsou a toujours ses admirateurs et électeurs. Et il y aura forcément des Béninois qui voteront en sa faveur pour ce second tour. Mais il est aussi juste de reconnaître les atouts et les acquis du candidat Patrice Talon qui mieux que la plupart des autres, est celui qui reçoit actuellement le plus de soutiens dans le cadre de cette élection. Il en recevait depuis l’annonce des grandes tendances par la Cena. Et il ne sera pas surprenant de constater que les résultats de la Cour constitutionnelle vont déclencher d’autres ralliements ou soutiens en faveur de Talon. Tous ceux-là viendront renforcer la position des candidats de la rupture (Sébastien Ajavon, Abdoulaye Bio Tchané, Pascal Koupaki) qui pour la plupart ont déjà déclaré qu’ils maintiennent leur position. Leur éventuel ralliement à Patrice Talon, n’est pas à banaliser. De toutes les manières, Zinsou part avec ses acquis et Talon avec les siens. Et comme les Béninois, tous, plaident pour une élection paisible et transparente, les électeurs trancheront par les urnes pour nous dire dans les tout prochains jours, qui mérite vraiment leur confiance, pour qui ils ont choisi de voter pour permettre au Bénin d’avoir un nouveau Président de la République.

Euloge R GANDAHO/Le Grand Matin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

14 mars 2016 par Dg24h



Les Béninois se souviennent du 30 novembre

30 novembre 2016 par Hubert Marcel
( Et également de feu Mathieu Kérékou et du GMR) Mercredi 30 novembre (...)
Lire la suite

Des consultations sur les réformes politiques démarrent bientôt

25 novembre 2016 par Dg24h
Le conseil des ministres du 18 novembre 2016 a approuvé une série de (...)
Lire la suite

Le Ministre Agbenonci fait le point de la visite du Chef de l’état dans (...)

24 novembre 2016 par Hubert Marcel
Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien (...)
Lire la suite

Le budget de la cour suprême en hausse de 32,44%

23 novembre 2016 par Hubert Marcel
Le President de la cour suprême est passé hier devant la commission (...)
Lire la suite

Zoul Kifl SALAMI nommé Chargé de mission du Président Talon

22 novembre 2016 par Hubert Marcel
L’ancien ministre d’Etat Zul-Kifl Salami est nommé Chargé de mission du (...)
Lire la suite

Le SY.NA.TRA.DER révolté contre la gestion du ministre KOUDANDE

22 novembre 2016 par Hubert Marcel
Le Syndicat National des Travailleurs du Développement Rural (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires