samedi, 25 mars 2017 •

184 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

La mairie de Bantè clarifie après la grève des élèves du CEG 1




Par un communiqué, la mairie de Bantè a clarifié les événements déplorables qui se sont déroulés ce jour à Bantè. Lire l’intégralité du communiqué de la mairie.

       COMMUNIQUE DE LA MAIRIE DE BANTE
Le maire de la commune de Bantè informe l’opinion publique sur la réalité des faits qui se produisent en ce moment dans sa commune suit à un mouvement de protestation des élèves du CEG 1 de Bantè qui a démarré hier 02 mai 2016. En effet, ce mouvement des élèves a débuté ce lundi matin au cérémonial des couleurs qui a été empêché par les élèves qui ont décidé de mettre le drapeau en berne et d’empêcher le déroulement des cours. Exaspéré, le Directeur du CEG a saisi la Brigade Territoriale de Bantè pour assurer la sécurité des personnes et des biens de l’établissement. Sur les lieux, les gendarmes ont été repoussés par l’ampleur de la violence des élèves qui seraient pour la plupart en état de dopage exagéré. Suite au repli des forces de l’ordre, les manifestants se sont dirigés vers la mairie en prenant d’assaut la Route Nationale Djougou-Bantè empêchant du coup la libre circulation.
Arrivés à la mairie, les manifestants ont été reçus par le Secrétaire Général de la mairie en l’absence du Maire en mission sur Cotonou. Après les avoir convaincu a libérer la voie, le Secrétaire Général a reçu leur motion qui se résume ainsi qu’il suit :
1- La non autorisation de l’organisation des journées culturelles par l’administration du CEG1 ;
2- Le départ pur et simple du censeur du collège.
De l’échange que le Secrétaire Général a eu avec les responsables des élèves, il ressort ce qui suit :
- Sur le 1er point, l’Administration du CEG refuse l’organisation des journées culturelles au regard des graves dégâts habituels causés à cette occasion ;
- Sur le second point, le Censeur serait selon eux devenu un autocrate et dirigerait le CEG en lieu et place du Directeur ; il serait selon eux entrain de faire des affectations arbitraires ; il serait également à la base de la non organisation des travaux dirigés pour les classes d’examen.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

3 mai 2016 par La Rédaction



Des leaders de la Rupture se regardent en chiens de faïence

25 mars 2017 par La Rédaction
Les députés présents à l’Assemblée ont rejeté vendredi dernier, l’examen en (...)
Lire la suite

Rejet de l’examen en procédure d’urgence de la révision de la (...)

24 mars 2017 par Dg24h
63 députés ont rejeté l’examen en procédure d’urgence du projet de loi (...)
Lire la suite

Point de presse du Conseil des Ministres de ce mercredi 22 (...)

22 mars 2017 par La Rédaction
La session hebdomadaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jour, (...)
Lire la suite

Le mandat du président de la République, des députés et des maires fixé à (...)

16 mars 2017 par Dg24h
Au terme du conseil des ministres de ce mercredi 15 mars 2017, le (...)
Lire la suite

"Il n’y a pas d’urgence pour la révision de la Constitution", selon (...)

16 mars 2017 par Dg24h
La présidente du groupe parlementaire de la Renaissance du Bénin a réagi (...)
Lire la suite

Le projet de révision de la Constitution transmis à l’Assemblée (...)

16 mars 2017 par La Rédaction
Le projet de révision de la constitution béninoise du 11 décembre est (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires