samedi, 21 janvier 2017 •

3830 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Remplacement progressif des directeurs généraux




Le Président Talon et sont gouvernement remplacent progressivement les directeurs généraux à la tête des structures d’état. Loin du style déshonorant de l’ancien régime, le remplacement des directeurs généraux se fait de façon douce et progressive.

Pas de précipitation, pas de bruit, encore moins une médiatisation à outrance. Le régime de Patrice Talon développe une méthode stratégique pour bien s’installer et prendre le contrôle total des structures de l’Etat. Sans créer de frustration, ni provoquer des interprétations qui sous entendent un virement des éléments de l’ancien régime, le gouvernement a entamé de façon progressif ce qu’on pourrait appeler le nettoyage. Même si la méthode semble douce, elle répond à un principe qui consiste au nouveau régime qui prend le pouvoir d’installer son équipe pour rompre avec l’ancien régime.
C’est le chef de l’Etat Patrice Talon qui a ouvert le bal des suspensions au palais de la Marina pour se débarrasser des anciens collaborateurs de son prédécesseur. Même si l’opinion publique laisse croire que le rythme n’est pas soutenu, il évolue tout de même.
Après le chef de l’Etat, ce sont les ministres qui ont désormais plein pouvoir de nommer par arrêté Ministériel. Et c’est le Ministre des infrastructure et des transports Hervé Hèhomey qui a poursuivi le nettoyage. La méthode n’est pas un remplacement systématique. Une méthode qui verbalement semble plus douce dans sa forme. Mais en réalité dans le fond, elle ne diffère en rien. C’est un remplacement pur et simple. Ici, on parle plutôt de suspension mais, suivie d’une nouvelle nomination. Bertin Boniface Iyani, ancien Directeur Général de l’ANAC, Antoine Kouthon, ancien Directeur Général de la Sobemap, Hervé Fangnigbé, ancien Directeur du CNCB, et seulement hier Azaria Naomi la directrice générale du Port autonome de Cotonou, ont tous été suspendus par le ministre des transports et remplacés.
Ce mardi, c’est le Ministre du cadre de vie et du développement durable José Didier Tonato qui entre dans la danse. Mais là, ça va très fort puisque, une série de suspensions à la Direction des eaux et forêts vient d’être décidée. Au total une dizaine de responsables dont le directeur général et son adjoint sont suspendus de même que les directeurs départementaux. Il en est de même pour le Directeur général de l’Onab. En attendant que de rendre public leur successeur, déjà on se demande quel sera le prochain ministre qui fera son entrée dans la danse du nettoyage ?

Finafa H.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

25 mai 2016 par La Rédaction



La convention patriotique des forces de gauche critique le (...)

19 janvier 2017 par Dg24h
Les membres de la convention patriotique des forces de gauche (Cpfg) (...)
Lire la suite

Nicéphore Soglo se prononce sur la libération des espaces (...)

19 janvier 2017 par Dg24h
En réaction à la supposée guéguerre entre la Mairie de Cotonou et la (...)
Lire la suite

Talon pose les bases du ‘’Bénin révélé’’

18 janvier 2017 par Dg24h
Après 8 mois de gestion à la tête du Bénin, le Président de la République, (...)
Lire la suite

La fête "WEMEXWE" suspendue jusqu’à nouvel ordre

13 janvier 2017 par La Rédaction
Par décision de justice en date du 12 janvier 2017, du tribunal de (...)
Lire la suite

Ce qu’il faut comprendre du rapprochement Talon-Houngbédji

12 janvier 2017 par La Rédaction
Les relations semblent à nouveau cordiales et au beau fixe entre le (...)
Lire la suite

Les vœux du Haut commandement militaire au Chef de l’Etat

10 janvier 2017 par Dg24h
Le Haut commandement militaire a sacrifié à la tradition de présentation (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires