mardi, 28 février 2017 •

99 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Le Dr Zulkifl donne les raisons de son adhésion à la Coalition de la Rupture




Dans un entretien avec la presse Zul-Kifl Olayinka Salami candidat au premier tour explique les raisons de son choix pour le second tour. Naturellement ce choix, c’est la Coalition de Rupture. En effet après le dépôt de sa candidature à la CENA, ZKS a donné une brève conférence de presse. A la question relative à la motivation profonde de sa candidature, sa réponse a été péremptoire et sans appel : Je veux sauver le Bénin. Et précisément le sauvetage du Bénin s’inscrit parfaitement dans l’épure des objectifs de Rupture prônés par le candidat Patrice Talon et endossés par la Coalition pour la Rupture.
Premièrement sauver le Bénin c’est d’abord rompre définitivement avec le Leadership improductif et hors norme. ZKS a longtemps enseigné le leadership en Europe et en Afrique en coopération avec des sociétés américaines partenaires. Mieux, il l’a pratiqué activement dans les hautes fonctions qu’il a exercées tant au Bénin qu’à l’international. Il rappelle à loisir que le leader dirige en montrant l’exemple : exemple de justice, d’équité, de compétence, d’abnégation etc. Or Dieu sait qu’au Bénin nous sommes loin du compte.
Sauver le Bénin, c’est aussi rompre avec la mauvaise gouvernance. La gouvernance s’entend comme l’ensemble des normes et pratiques qui régissent la conduite des affaires de la nation.
Sur un autre registre, Sauver le Bénin ; sur un autre registre c’est rompre avec le cycle infernal de la misère et de la pauvreté. La croissance à 5% n’induit pas ipso facto le bien-être des populations. Tant s’en faut, elle doit s’accompagner d’une politique volontariste de répartition équitable de la richesse nationale. Combien de béninois s’offrent deux repas par jour et combien périssent tous les jours faute d’avoir les moyens de se soigner. Sauver le Bénin c’est rompre avec la fatalité de la misère.
Nous sommes aujourd’hui dans un pays divisé, fracturé. Sauver le Bénin c’est rompre avec les démons de la division, c’est réaliser ce qui doit être l’ultime bonheur du premier magistrat de notre pays : la construction d’une nation unitaire.
Ces quelques registres d’analyse de la situation nationale montrent à l’évidence la synergie entre Patrice Talon et ses idéaux de rupture d’une part, Zul-Kifl Salami et son cri de cœur « Je veux sauver le Bénin » d’autre part.
Enfin Sauver le Bénin, c’est rompre avec la corruption généralisée qui gangrène bon nombre de structures de l’Etat.
C’est sur la base de cette analyse sur toutes facettes de la vie nationale que son état-major a pris la ferme résolution de soutenir Patrice Talon et d’adhérer à la Coalition de Rupture.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

16 mars 2016 par Dg24h



Jean Michel Abimbola installe le parti Rnd dans le Zou

27 février 2017 par Dg24h
L’élu de la 21ème circonscription électorale a procédé ce samedi 25 (...)
Lire la suite

Epiphane Quenum soutient désormais Talon

27 février 2017 par Dg24h
Ce samedi 25 février 2017, dans une déclaration faite à l’issue d’une (...)
Lire la suite

Après la libération des espaces publics, les boutiques seront (...)

23 février 2017 par Dg24h
Les exploitants des bars restaurants et autres boutiques ceinturant le (...)
Lire la suite

Les missions de la Cour de justice de la CEDEAO exposées aux (...)

23 février 2017 par La Rédaction
Les procédures de saisine de la Cour de justice de la CEDEAO sont (...)
Lire la suite

Le président Houngbédji reçoit des investisseurs internationaux

23 février 2017 par Dg24h
Le Président de l’Assemblée a reçu en audience le 22 février 2017, à (...)
Lire la suite

Aucun Projet de révision de la Constitution à l’ordre du jour

22 février 2017 par Dg24h
Le projet de révision de la Constitution n’est pas inscrit à l’ordre du (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires