lundi, 29 mai 2017 •

101 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Échec de la révision constitutionnelle

’2021, c’est loin (...) En 2021, j’aviserai’’, a affirmé Patrice Talon




L’une des réformes phares du programme d’actions de Patrice Talon est le mandat unique contenu dans son projet de révision de la constitution. A présent que cette initiative a été rejetée par le parlement, le chef de l’État revoit ses ambitions à la hausse. Au cours de l’émission ’’A bâtons rompus’’, diffusée samedi nuit sur les chaînes de télévision, le Président n’exclut pas de briguer un second mandat en 2021.

’’La révision de la constitution, c’est fini’’, ’’le mandat unique, c’est fini’’. Voilà quelques déclarations faites par le président de la République au cours de l’émission ’’À bâtons rompus’’ de ce 08 avril 2016.
Le projet de modification de la loi fondamentale qui tenait à coeur au président Talon sera désormais rangé au placard avec l’innovation du mandant unique auquel il s’accrochait. Désormais, le chef de l’État peut briguer un second mandat conformément à la constitution de 1990. Et Patrice Talon ne veut pas faire exception à la règle.
’’2021, c’est loin (...) En 2021, j’aviserai’’, a affirmé Patrice Talon, en réponse à la question de savoir s’il va rempiler à la fin de son quinquennat.
Patrice Talon, tout en prenant acte du rejet de l’Assemblée, se dit triste par rapport au sort qui a été réservé à son projet, bien qu’il ait l’adhésion d’une majorité de 60 députés contre 22.
Le chef de l’État estime que c’est un blocage politique qui a fait échouer le projet. ’’Il y a des mains invisibles’’, soupçonne-t-il.
Selon lui, il faut reformer notre modèle de démocratie qui contient des pervers.
Sur le plan social, le président a avoué que ’’le pays va mal’’ et qu’il est en train de prendre des mesures pour soulager les peines des populations.
Il a rappelé les réformes menées dans la filière coton et qui donnent déjà des résultats encourageants. La production pourrait atteindre 450 000 t au titre de la campagne 2016-2017.
Par rapport à l’affairisme au sommet de l’État, l’homme d’affaires devenu président a expliqué qu’il n’y a pas conflit d’intérêt. Au sujet de la démission de Candide Azannaï, le ministre délégué chargé de la défense, le président a répondu : ’’Sa démission m’a beaucoup attristé. (...) Il y a eu des incompréhensions entre nous’’.
Par rapport au reste de son mandat, Patrice Talon ne cache pas son optimisme. "Pour les quatre années qui restent, les choses se passeront autrement, mieux’’, assure M. Talon.
Aujourd’hui, après l’échec de son projet de révision constitutionnelle, les populations espèrent que le chef de l’État va pouvoir mettre le cap sur la réalisation en ’’procédure d’urgence’’ du volet social de son Programme d’actions du gouvernement (2016-2021).
Dossou MIALO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

9 avril 2017 par La Rédaction



Candide Azannaï rend visite à Léhady Soglo ce samedi

27 mai 2017 par La Rédaction
L’ancien ministre délégué à la défense nationale démissionnaire du (...)
Lire la suite

Patrice Talon tient toujours à réviser la constitution

25 mai 2017 par Dg24h
Le projet de révision de la constitution n’est pas rangé aux calendes (...)
Lire la suite

Abraham Zinzindohoué était à Paris lors de la rencontre d’Abomey

24 mai 2017 par La Rédaction
La crise au sein des Houézèhouè semble ne pas avoir livré tout son (...)
Lire la suite

Le Conseil Communal d’Abomey Calavi apporte son soutien au (...)

21 mai 2017 par Dg24h
Les membres du Conseil Communal d’Abomey Calavi réunis en session (...)
Lire la suite

Une crise en gestation à la Renaissance du Bénin

19 mai 2017 par Dg24h
Boniface Yèhouétomè, Malèhossou Yacoubou, Elie Mèvo, Justine Nan Mévo (...)
Lire la suite

L’Arch pour réduire la pauvreté et garantir des soins de qualité

17 mai 2017 par La Rédaction
Au cours de l’émission télévisée « Bénin révélé » diffusée sur l’Ortb et (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires