mercredi, 29 mars 2017 •

270 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Organisation réussie du premier concours de recrutement de l’ère de la Rupture

Patrice Talon gagne la confiance du peuple




Le premier concours de recrutement organisé à l’ère de la Rupture marque une nette différence avec les précédents en termes de qualité et de transparence. Le Chef de l’Etat rejoint l’acte à la parole en montrant au peuple béninois que la corruption ne doit plus être le chemin le plus sûr pour réussir aux concours. Désormais, seuls les méritants passeront.
Le régime du Président Patrice Talon montre à l’opinion publique nationale et internationale qu’en un temps record, on peut organiser un concours transparent et apprécié de tous. Le 10 décembre dernier, plus de 35.000 candidats ont composé pour le premier concours de recrutement organisé par le régime de la rupture. 18 jours plus tard, soit le 28 décembre, les résultats ont été proclamés. A l’arrivée, 6194 enseignants ont été recrutés sans aucune distinction politique, ethnique et régionaliste. Tout ceci à la grande satisfaction des partenaires sociaux. Les lauréats ont été retenus pour le compte du primaire et du secondaire. Or, par le passé, on mettait des mois avant de donner les résultats. On prenait tout son temps pour organiser la fraude et toutes sortes de combines mafieuses pour favoriser les médiocres au détriment des meilleurs. C’est fini maintenant ! Cette performance a été réalisée grâce aux nouvelles réformes introduites dans l’organisation des concours avec l’association de la Direction des examens et concours et de l’Office du Baccalauréat. C’est dire que les enfants des pauvres et des riches ont les mêmes chances aux concours. C’est d’ailleurs qui devrait être la règle de jeu lorsque la Constitution béninoise indique que tous les citoyens sont égaux devant la loi. Le Chef de l’Etat vient de montrer un pan du Programme d’actions de son Gouvernement (Pag) qui met un accent particulier sur la légalité et la transparence en toutes choses. Désormais, seuls les compétents auront gain de cause. Sans surprise, les résultats de ce concours n’ont suscité aucune réaction négative. Acteurs syndicaux et responsables de la Société civile ont applaudi ont salué la transparence qui a caractérisé l’organisation dudit concours. C’est comme si le Président Patrice Talon a répondu à l’une de leurs plus grandes revendications qui est la transparence dans les concours. On se rappelle que l’organisation fraude aux tests de recrutements au Bénin avait l’objet de protestation dans le monde syndical. La Société civile s’en était aussi mêlée. C’était la pomme de discorde pendant dix ans entre l’ancien régime et les partenaires sociaux. Aujourd’hui, l’organisation de ce concours marque vraiment la rupture avec la fraude et le clientélisme dans les recrutements à la fonction publique.

Paul Tonon

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

2 janvier 2017 par Dg24h



Etienne Houessou élu à la tête du réseau africain

29 mars 2017 par La Rédaction
Le Président du Réseau des Journalistes béninois spécialistes des (...)
Lire la suite

Plus de 300 filles vendeuses ambulantes du marché Dantokpa (...)

29 mars 2017 par La Rédaction
Pour aider les filles vendeuses ambulantes du marché Dantokpa à mieux (...)
Lire la suite

La réforme partisane, un point qui reçoit l’assentiment des (...)

28 mars 2017 par Dg24h
Parmi les innovations constitutionnelles annoncées par le gouvernement (...)
Lire la suite

Plus la peine d’être ministre sous le Nouveau Départ

28 mars 2017 par Dg24h
La gestion du Président Patrice Talon contraste avec celle de ses (...)
Lire la suite

Les populations de Glo-Djigbé barrent la route pour exprimer leur (...)

28 mars 2017 par Dg24h
Les populations de Glo-Djigbé ont barré la route inter-Etat (...)
Lire la suite

Vers l’élimination du paludisme chez la femme enceinte

28 mars 2017 par Dg24h
L’Institut Chant d’oiseau de Cotonou abrite les 27 et 28 mars 2017, la (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires