mercredi, 26 avril 2017 •

155 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Déclarations sur RFI

Patrice Talon dévoile ceux qui ont fait échouer son projet de révision constitutionnelle




Le chef de l’Etat était l’invité de Christophe Boisbouvier sur RFI ce lundi 10 avril 2017. Patrice Talon s’est prononcé sur l’An 1 de sa gouvernance, la campagne d’intoxication autour du projet de révision constitutionnelle et d’autres sujets d’actualité.
Sur Radio France International (RFI) ce lundi matin, Patrice Talon se dit « surpris » par le rejet de son projet de révision constitutionnelle par le parlement. Il justifie cet échec par l’intoxication mise en place par certains médias dont RFI. La radio mondiale a divulgué sur les ondes que le projet prévoyait l’impunité des dirigeants. Le chef de l’Etat a rétorqué que c’est plutôt lui qui propose de supprimer l’impunité qui a cours actuellement au Bénin. « Les autorités n’auront plus d’immunité après leurs fonctions dans le texte proposé », a-t-il réaffirmé. Pour Patrice Talon, ce sont ceux qui n’ont pas intérêt à ce que le projet réussisse qui l’ont bloqué. Il accuse ouvertement les anciens Présidents Nicéphore Soglo et Boni Yayi d’avoir appelé à voter contre ce projet de loi. Ce qui s’est passé est « un vote politique », a déploré Patrice Talon en faisant allusion aux 22 députés qui ont voté pour bloquer la recevabilité du projet de révision constitutionnelle. Il n’a pas souhaité commenter la démission du ministre délégué chargé de la défense dont le suppléant a voté contre le projet de révision. « C’est un ami, Monsieur Azannaï », a simplement répondu M. Talon. « Il n’y aura pas de révision parce que le parlement me refuse même d’aller au référendum », a précisé le chef de l’Etat.
Maintenant que le projet de révision constitutionnelle a échoué, tout le monde se demande si Patrice Talon va respecter son engagement de faire un mandat unique ou briguer un second mandat comme pour se venger de ses adversaires politiques. « Pourquoi pas, cela m’amuserait même », a répondu le chef de l’Etat avec un rire ironique. « (…) J’aviserai (…) 2021, c’est loin. (…) Je verrai bien ce que je ferai », a conclu le président de la République.

D. M.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

10 avril 2017 par Dg24h



Nouvelle approche pour élaborer des remèdes antipaludiques

25 avril 2017 par Dg24h
Julien Chongwang Lecture rapide Des recherches montrent que les (...)
Lire la suite

L’ABP responsabilise ses responsables de bureaux régionaux

25 avril 2017 par Dg24h
Le Directeur général de l’Agence Bénin Presse (ABP), Joseph Vodounon Djodo (...)
Lire la suite

Mettre fin au cycle de la faim chronique en Afrique

25 avril 2017 par Dg24h
Esther Ngumbi Lecture rapide Trois des 4 nations menacées de famine (...)
Lire la suite

Joseph Vodounon lance la formation des agenciers en multimédia

24 avril 2017 par Dg24h
Les journalistes et agents de l’Agence Bénin Presse (ABP) participent, (...)
Lire la suite

La crise entre éleveurs et agriculteurs préoccupe l’administration (...)

24 avril 2017 par Dg24h
Le gouvernement s’évertue pour résoudre de façon définitive les (...)
Lire la suite

« On est bien obligé de venir démentir les contre-vérités » Gaston (...)

24 avril 2017 par Dg24h
Gaston Zossou, le directeur général de la Loterie Nationale du Bénin (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires