lundi, 27 février 2017 •

visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Sakété

Me Bastian Salami dénonce la gestion controversée de la mairie de Sakéte




Plus d’un an après l’installation de la troisième mandature du Conseil communal de Sakété, le Conseiller communal, Me Rafiou Bastien Salami, élu sur la liste de l’Union fait la Nation (Un), désapprouve la méthode de gestion de son maire, Pierre adéchi qui, selon ses propos, fait preuve d’amateurisme. C’était ce jeudi 27 octobre 2016 dans son cabinet à Cotonou, lors de la présentation de son bilan devant un parterre de journalistes.

« Incompétence avérée, manque d’ouverture, absence d’écoute et orgueil ». Voilà les quatre défauts fondamentaux du maire de la Commune de Sakété, Pierre Adéchi que dénonce avec véhémence le Conseiller communal, Me Rafiou Bastien Salami, élu sur la liste de l’Union fait la Nation (Un) aux dernières élections dans
l’arrondissement de Sakété centre. Parlant d’incompétence, l’avocat soutient que le maire bafoue les règles minimales des textes sur la décentralisation. Le comble, selon ses propos, est que Pierre Adéchi refuse délibérément de mettre en application les résolutions prises en Conseil. « Le maire n’est pas capable d’appliquer les textes sur la décentralisation. Par exemple, les chefs-villages élus depuis plus d’un an dans l’arrondissement d’Ita-Djèbou ne sont pas installés contrairement à ce que dit la loi. Il dit qu’il attend la décision de la Cour suprême, avant de les installer parce qu’ils ne sont pas de son bord politique. C’est dommage… », a décrié Me Rafiou Bastian Salami. Décriant le manque d’ouverture, l’absence d’écoute et l’orgueil de l’autorité communale, l’avocat soutient avec fermeté que le développement de sa Commune n’est pas pour demain au regard de ce qui se passe actuellement à la mairie de Sakété. « Toutes les résolutions venant de l’Union fait la Nation sont balayées du revers de la main et celle de l’ensemble du Conseil ne sont pas respectées par le maire. Il fait semblant de nous écouter et il fait ce qu’il veut après, alors que toutes les délibérations du Conseil doivent être mises en application… », s’est indigné l’avocat Conseiller communal à Sakété. « La bibliothèque municipale à vocation numérique que j’ai proposée et faite voter par le Conseil communal n’a jamais bâtie… », s’est-il désolé. Ce dernier a montré que c’est le manque d’écoute qui est le véritable problème du maire Pierre Adéchi. « Je suis spécialiste du foncier au niveau de cette mairie. On ne m’écoute pas, alors que nous avons assez de problèmes domaniaux à Sakété. Souvent, on découvre des actions solitaires du maire. Il fait des déplacements au nom de la mairie sans l’avis du Conseil communal… », se désole Me Rafiou Bastian Salami.
Face à cette situation critique au sein dudit Conseil, l’avocat estime que les populations ne sont plus dupes. « Les populations ont compris que trop, c’est trop, car elles ont été mises dans l’obscurantisme. On leur disait ce qu’elles aiment entendre et non ce qu’elles doivent entendre. C’est malheureux pour nos populations. Je crois qu’elles doivent faire désormais de bons choix, car on ne peut rien espérer avec ce maire… », a-t-il regretté. Mais, constaté hier pour avoir sa version des faits, le maire Pierre Adéchi a donné sa langue au chat.

Jules Yaovi MAOUSSI

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

28 octobre 2016 par Dg24h



L’usine d’égrenage Mci de Nikki sous pression reprend service

27 février 2017 par Dg24h
Après quelques résistances à participer à la campagne cotonnière de cette (...)
Lire la suite

Le gouvernement passe à l’action à Adjégoulé(Dantokpa)

27 février 2017 par Dg24h
( L’opération PANGEA IX est entrée dans sa phase active. La fin de la (...)
Lire la suite

Le pouvoir central promet plus de moyens aux maires

27 février 2017 par Dg24h
A la faveur d’une séance de travail tenue avec les maires et les préfets (...)
Lire la suite

Moussa Saka offre des lampadaires à la commune d’Adjarra

24 février 2017 par La Rédaction
Le richissime homme d’affaire Moussa Saka, fils d’Aricohé Super, offre (...)
Lire la suite

Un nouveau-né retrouvé dans une maison inachevée à Ségbana

24 février 2017 par Dg24h
Ce jeudi 23 février 2017, un nouveau-né abandonné juste après (...)
Lire la suite

Maires et préfets s’imprègnent du PAG

24 février 2017 par Dg24h
Les 77 maires et les 12 préfets du Bénin sont mobilisés autour du (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires