samedi, 10 décembre 2016 •

100 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Menace de destitution du maire de la commune d’Allada

Mathias Djigla promet la réplique




Le maire de la commune d’Allada, M. Mathias Djigla et six conseillers communaux d’Allada ont quitté ce mercredi, la salle de conférence de la mairie d’Allada laissant le Préfet de l’Atlantique, M. Jean Claude Codjia et 09 conseillers dissidents poursuivre les travaux de la session extraordinaire du conseil communal d’Allada devant statuer sur le vote de défiance. Lequel vote de défiance n’a pu aboutir.

Interrogé au sujet de la situation qui prévaut dans sa commune, le maire M. Mathias Djigla s’est expliqué dans un de presse donné à son domicile.

Selon le maire, plusieurs raisons ont motivé ce boycott. La présence du conseiller communal, Coffi Affo, dont le siège a été invalidé par la Cour suprême dans la salle sur insistance du Préfet alors que cela ne devrait pas être le cas.
« Du moment où la décision de la cour suprême relative à l’installation du sieur Coffi Affo n’est pas exécutoire, il n’a pas sa place dans la salle, puis que, la dame en conflit avec ce dernier considère qu’elle est toujours conseillère et a même donné une procuration à l’un des conseillers pour la représenter. Mais le préfet a balayé d’un revers de la main cette procuration », a-t-il développé.
Pour destituer le maire d’Allada, poursuit-il, il faut 13 conseillers sur les 19, que nous sommes et non onze (11) conseillers qui poursuivent les travaux à la mairie d’Allada.
Pour Mathias Djigla, le Préfet de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia doit rester au-dessus de la mêlée et respecter les textes, surtout qu’il a dit au cours des travaux de la session de ce mercredi, que le conseil communal d’Allada est composé de dix-huit (18) conseillers alors que selon les textes, la commune d’Allada dispose de dix-neuf (19) sièges.
Le maire Djigla n’entend pas baisser les bras. il promet la réplique avec le soutien de la population.
« A la hauteur de la décision du Préfet sera la réplique de la population d’Allada. Il ne faut pas que le Préfet mette à feu et à sang la commune d’Allada. Je pense qu’il doit dire le droit », a -averti M. Mathias Djigla depuis sa résidence.

Willy N. OLA

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

31 août 2016 par Hubert Marcel



Les inscriptions démarrent à l’Université Nationale des Sciences, (...)

9 décembre 2016 par Dg24h
Les bacheliers retenus après sélection par le Ministère de l’Enseignement (...)
Lire la suite

Rendre dynamique le Comité national d’approvisionnement en produits de (...)

9 décembre 2016 par Dg24h
Sea View Hôtel a abrité le 8 décembre 2016, les travaux de l’atelier (...)
Lire la suite

Le DG par intérim de l’Ortb annule les nominations de Georges (...)

8 décembre 2016 par Dg24h
Le nouveau directeur général par intérim de l’Ortb vient de remettre en (...)
Lire la suite

Patrice Talon attendu à Bruxelles les 8 et 9 décembre

8 décembre 2016 par Dg24h
A l’invitation de Son Excellence Monsieur Charles MICHEL, Premier (...)
Lire la suite

Une bande de malfrats mis en déroute

7 décembre 2016 par Hubert Marcel
Une patrouille mixte de policiers, gendarmes et chasseurs (...)
Lire la suite

Les syndicats désapprouvent la liquidation des structures du (...)

6 décembre 2016 par Dg24h
Les centrales et confédérations syndicales ont manifesté, à la Bourse du (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires