dimanche, 22 janvier 2017 •

147 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Affaire Ségub, Sttb et SECURIPORT

Les explications du ministre Hèhomey

par Rufin PATINVOH




Le ministre des infrastructures et des transports était le 22 novembre sur le plateau de la chaîne de télévision Golfe Tv. Il en a profité pour se prononcer sur certains sujets brûlants de l’actualité comme l’affaire Ségub, la suspension de Securiport et le retrait d’Agrément à la société Solutions Technologiques des transports du Bénin (STTB).
Le premier sujet abordé par le ministre des infrastructures et des transports est la suspension de la société américaine Securiport.
Selon Hervé Hêhomey, les clauses de ce contrat n’arrangent pas l’Etat béninois. Securiport a, au fil du temps, subtilisé à la police nationale sa mission régalienne qui est : le traitement des données à caractère personnel.
De plus, le ministre ne conçoit pas que le gouvernement Yayi ait accordé une durée contractuelle de 20 ans renouvelable à la société pour assurer la sécurité des aéroports du Bénin.
Il estime que « Morpho Dys- Bénin », la Société qui sera créée par l’entreprise française Safran, en remplacement de Securiport, offre plus d’avantages au Bénin.
Au nombre de ces avantages évoqués par Hervé Hêhomey, il y la réduction du délai contractuel qui passe de vingt à 10 ans renouvelable une seule fois, la reprise en main par la police nationale du traitement des données à caractère personnel et l’appropriation par l’Etat béninois de tous équipements installés par la société à la fin de son délai contractuel.
Le Ségub est un guichet informel
L’autre sujet abordé par le ministre est l’affaire Ségub. « L’avenant N°1 signé entre le gouvernement et la Société d’exploitation du guichet unique du Bénin (Segub) a un caractère non avenu. Cet avenant signé en novembre 2014 qui porte sur l’exploitation d’un Guichet unique des opérations de commerce extérieur (Guoce) se retrouve déjà dans la convention de base signée en 2010 », a expliqué Hêhomey. Pour le ministre, ce guichet ne devrait pas percevoir des sous chez les opérateurs. Or, une somme de 10 000 FCFA était perçue par la Ségub sur toutes les opérations concernant le commerce extérieur. Donc ce guichet était rémunéré de façon superflue, puisque ses prestations étaient déjà incluses dans la convention de base, a précisé le ministre.
Si le gouvernement a interdit à la Ségub de percevoir ces frais, ce n’est que pour rétablir le droit et soulager les opérateurs a-t-il ajouté.
Il attend maintenant que la Ségub rétrocède à l’Etat tous les sous qu’il a perçus depuis son ouverture en novembre 2014 jusqu’en avril 2016.
Le dernier sujet abordé par le ministre est le retrait d’agrément à la société Solutions Technologiques des transports du Bénin (STTB).
La STTB ne fait pas mieux que le port
A en croire Hervé Hèhomey, le port dispose des moyens matériels et humains pour gérer les entrées et les sorties de la plateforme portuaire. « C’est une activité que le port gérait et avait confié à une société. La société s’étant révélée défaillante, l’activité est revenue au port qui la gère au mieux », a expliqué le ministre.
Il en veut pour preuve la fluidité qu’on observe aujourd’hui dans le trafic au port autonome de Cotonou.
« Le port a pris l’activité le 09 août 2016 et en deux mois, le port a encaissé plus que ce que la Sttb reversait au port en un an », a révélé le ministre qui estime que la gestion du trafic par l’institution portuaire renfloue mieux les caisses de l’Etat.
Hervé Hêhomey a rappelé que la volonté du gouvernement Talon est de prioriser le partenariat public-privé mais ce partenariat ne doit pas pénaliser l’Etat.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

23 novembre 2016 par La Rédaction



Les membres du CEJ se mobilisent à Porto-Novo

21 janvier 2017 par Dg24h
Le Cercle d’Etudes des Jeunes (CEJ) s’est réuni ce samedi 21 janvier (...)
Lire la suite

La convention patriotique des forces de gauche critique le (...)

19 janvier 2017 par Dg24h
Les membres de la convention patriotique des forces de gauche (Cpfg) (...)
Lire la suite

Nicéphore Soglo se prononce sur la libération des espaces (...)

19 janvier 2017 par Dg24h
En réaction à la supposée guéguerre entre la Mairie de Cotonou et la (...)
Lire la suite

Edmond Agoua indexe le gouvernement Talon

13 janvier 2017 par La Rédaction
L’examen de la question relative à la chute de la filière véhicules (...)
Lire la suite

La fête "WEMEXWE" suspendue jusqu’à nouvel ordre

13 janvier 2017 par La Rédaction
Par décision de justice en date du 12 janvier 2017, du tribunal de (...)
Lire la suite

Ce qu’il faut comprendre du rapprochement Talon-Houngbédji

12 janvier 2017 par La Rédaction
Les relations semblent à nouveau cordiales et au beau fixe entre le (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires