mardi, 24 janvier 2017 •

3458 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Les députés donnent les raisons de la naissance du groupe "Bénin uni et solidaire"




Les députés Jean-Michel Abimbola, Atao Mohamed Hinnouhô et Arifari Nansirou Bako donnent les raisons qui justifient la création du groupe parlementaire ‘’Bénin uni et solidaire’’. Un groupe composé selon eux, des élus de toutes les régions de notre pays et s’inscrivant dans la logique d’œuvrer pour l’épanouissement des mandants, lesquels manifestent avec insistance la soif concernant la mise en route des projets de développement.
Nicaise AZOMAHOU

Lire les déclarations

- Atao Hinnouho « Je remercie mes frères jeunes journalistes. Je voudrais vous rassurer, vous me connaissez, je suis la jeunesse constante, qui sait bien ce qu’il veut. Je voudrais vous rassurer comme l’a dit le président, ce n’est pas un groupe créé pour la forme. Mais c’est un groupe comme il l’a signifié, créé avec des députés qui se connaissent, qui ne sont pas des députés qu’on peut manipuler contre les intérêts du peuple et surtout contre l’intérêt de la jeunesse de notre pays. Je voudrais vous rassurer que ma présence dans le groupe est beaucoup pour la jeunesse de notre pays. Et vous pouvez désormais vous dire, vous les jeunes journalistes, que le groupe parlementaire « Bénin, uni et solidaire » est votre groupe. Vous avez entendu, ce n’est pas le président Aké qui a créé le groupe, mais on a pris la décision de créer le groupe et il est désigner comme président. Donc, rassurez-vous, ce n’est pas comme les autres groupes… Je suis resté ici des années sans rentrer dans un groupe parlementaire. Si je rentre dans un groupe parlementaire, souffrez qu’il y a l’idéal. C’est forcément pour la fierté de notre démocratie et la jeunesse et le peuple béninois. Je voudrais aussi dire que le groupe reste ouvert aux autres collègues, parce que je l’avais dit aux aînés, créons le groupe et les gens vont fortement adhéré. Je voudrais rassurer que là où je suis, que les gens viendront… »

Nassirou Arifari Bako « Je voudrais tout d’abord vous remercier pour l’intérêt tout particulier que vous, acteurs de la presse béninoise, vous porter à la création de notre groupe parlementaire « Bénin, uni et solidaire ». Le président Aké Natondé, comme le président Atao Hinnouho ont donné, je pense suffisamment d’explications sur les motivations réelles de la création de ce groupe. Mais puisque vous avez toujours des préoccupations, je voudrais vous rassurer. Je pense que dans ce groupe parlementaire, comme vous l’avez noté, vous avez toute une palette de députés ayant eu des positions diverses lors des précédentes joutes électorales pour la présidentielle. Il y en a qui ont été candidats, il y en a qui ont soutenu des candidats pour la première heure et des candidats différents parfois. Cela veut dire quoi, l’idéal qui nous unis ici, par rapport aux valeurs mis en avant, les valeurs de solidarité et d’unité, transcendent certaines de nos petites contradictions, lorsqu’il est question du Bénin, en tant qu’Etat à construire, lorsqu’il est question de développement de notre pays, lorsqu’il est question de défense des intérêts de ce peuple. Avec nos collègues des FCBE, je dois vous dire que nous avons eu différentes rencontres, des échanges autour de la création de notre groupe parlementaire. Le groupe était prêt depuis au moins trois semaines. Mais nous avons tenu à échanger, harmoniser avec nos différents collègues, parce que la création de notre groupe parlementaire devrait entraîner une restructuration au niveau des quatre groupes parlementaires FCBE et alliés à l’Assemblée nationale. Nous leur avons donné le temps de se réorganiser avant que nous rendions public, la création de notre groupe parlementaire. C’est dire donc que nous avons une bonne entente et nous agissons en pleine collaboration et en pleine entente avec nos différents collègues… »

Abdoulaye Gounou « Je vous remercie, merci aux collègues ici présents. Je remercie les députés Bako Nassirou et le président du groupe parlementaire, d’abord pour la clairvoyance et l’initiative qu’ils ont eu à-prendre. C’est très courageux. C’est courageux à plusieurs titres. C’est courageux, en ce qu’ils ont eu une autonomie de pensée de réflexion. Ce n’est pas donné à tout le monde. Je suis venu ici, parce qu’après discussion avec le groupe auquel j’appartiens, c’est-à-dire, le groupe du président Ajavon notamment, j’ai décidé de rejoindre le groupe qui vient d’être créé. Je saurais arriver un peu plus tôt, c’est la réunion qui me prenait ce matin, que je saurais signer l’acte de naissance, ce matin avant qu’il ne soit lu à la télé. La vision que ce groupe a, du prochain quinquennat du Président Talon, honnêtement, correspond parfaitement à ma profonde vision, c’est-à-dire, être cohérent dans l’action politique. Je reste dans la logique du soutien de la rupture. Ensuite, c’est un soutien éclairé. Vous avez vu, autour de la table, c’est des cadres avertis qui sont là. C’est ensemble que nous allons débattre les questions. Atao Hinnouho, par le passé était non inscrit, s’il est venu, ça veut ce que ça veut dire… Le président Ajavon soutient fortement ce groupe. Ajavon n’a jamais critiqué un seul instant, les membres de la rupture, il est ancré dans le système. »-

Propos transcrits par Nicaise AZOMAHOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

23 mai 2016 par La Rédaction



Dakpè Sossou interpelle le gouvernement sur le programme de micro (...)

23 janvier 2017 par La Rédaction
L’honorable Dakpè Sossou est très actif sur le chantier du contrôle de (...)
Lire la suite

Les membres du CEJ se mobilisent à Porto-Novo

21 janvier 2017 par Dg24h
Le Cercle d’Etudes des Jeunes (CEJ) s’est réuni ce samedi 21 janvier (...)
Lire la suite

La convention patriotique des forces de gauche critique le (...)

19 janvier 2017 par Dg24h
Les membres de la convention patriotique des forces de gauche (Cpfg) (...)
Lire la suite

L’Assemblée interpelle le Gouvernement sur les violences interconfessionnelle

13 janvier 2017 par La Rédaction
Les violents affrontements qui ont opposé, en début de semaine, les (...)
Lire la suite

Edmond Agoua indexe le gouvernement Talon

13 janvier 2017 par La Rédaction
L’examen de la question relative à la chute de la filière véhicules (...)
Lire la suite

La fête "WEMEXWE" suspendue jusqu’à nouvel ordre

13 janvier 2017 par La Rédaction
Par décision de justice en date du 12 janvier 2017, du tribunal de (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires