mardi, 27 septembre 2022 •

368 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Justice

Les citoyens se prononcent sur la poursuite des anciens ministres




Le président de l’Assemblée nationale a invité les députés à prendre part à la 3ème session extraordinaire, ouverte ce lundi 27 août, au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. Plusieurs points sont inscrits à l’ordre du jour dont l’examen des dossiers d’autorisation de poursuite de 05 anciens ministres. Quelques citoyens béninois apprécient cette démarche.

L’autorisation de poursuite de certains anciens ministres du gouvernement Yayi a été sollicitée par le procureur général près la Cour d’Appel de Cotonou. Il s’agit des ministres Simplice D. Codjo, Aboubacar Yaya, Komi Koutché, Fatoumata A. Djibril et Valentin A. Djènontin.

« Ce n’est rien d’extraordinaire si aujourd’hui des personnes qui ont géré les ressources de l’État se retrouvent devant les tribunaux pour répondre des éventuelles fautes qu’ils auraient commises pendant leur passage à la tête des ministères. Je dis éventuelle parce qu’ils bénéficient encore de la présomption d’innocence jusqu’à ce que les faits soient établis », a confié le juriste Pacôme Essegla. Vu l’imminence des élections, ce dernier ose croire que ladite procédure n’est pas engagée pour régler des comptes à des adversaires politiques, compte tenu de leurs positions sur l’échiquier politique nationale, mais plutôt pour voir clair dans leur gestion du bien public.

« Certainement ils sont impliqués dans une affaire qui nécessite éclairage auprès du procureur. Pour moi, il n’y a pas débat. Nous sommes juste en marche vers le vrai sens de la démocratie », a déclaré Damien Ahouangnihoue.
Selon Janvier Cakpo-Chichi, enseignant dans un complexe scolaire à Abomey-Calavi, ce processus enclenché est pour mettre fin à l’impunité dans la République. « Chaque dirigeant doit répondre de ses actes », a-t-il affirmé.

« Je pense d’une part que c’est une bonne initiative pour élucider certaines affaires concernant ces derniers dans le régime passé. Mais d’autre part, je me demande si ce n’est pas un règlement de compte du gouvernement actuel », a signalé Enselme Dansou étudiant à l’Université d’Abomey Calavi.

Un autre étudiant Gaël Dégbé, pense qu’à première vue cette procédure apparaît comme une chasse aux sorcières. « On a tendance à croire que c’est parce qu’on ne peut pas toucher directement l’ancien président concernant certains dossiers, qu’on attaque ses ex collaborateurs. Il suggère que cette poursuite se fasse dans la transparence et dans la tranquillité.

« Affaire de politique là, moi ça ne m’intéresse pas ; ce sont les mêmes qui tournent depuis et s’amusent avec nous. On tourne en rond, on n’avance pas et tout devient de plus en plus cher », a déploré une dame, qui a requis l’anonymat.

Dans le rang de certains citoyens, cette demande d’autorisation sollicitée par le procureur est une bonne démarche. Francine Amoussou, institutrice à la retraite affirme : « Que cela soit une affaire de règlement de compte ou pas, je pense que la poursuite entamée est une belle démarche. On en marre de rester dans un pays où ceux qui nous dirigent peuvent faire tout ce qu’ils veulent. Ils doivent répondre chacun de leur acte », s’est-elle réjouie.

Vahid Afédjou soutient aussi qu’une telle décision rappelant les fautifs à l’ordre est la bienvenue car pour lui, la question d’impunité était restée dans l’ombre depuis des années et occasionnait assez de pagailles, de détournements de la part des autorités étatiques. « Ça pourrait éduquer la nation », a-t-il ajouté.

Les citoyens béninois espèrent vivement que rien d’autre ne se mêle à cette affaire et que justice soit faite.
Introduite en avril 2018, ledit dossier de poursuite de ces ministres devant la Haute Cour de Justice sera enfin examiné par le parlement. Conformément aux textes en vigueur, ce vote requiert les 2/3 de voix, soit 56 députés.
L’ancien ministre Simplice D. Codjo est cité dans une affaire de détournement de primes des policiers. Quant à Aboubacar Yaya, il est poursuivi pour une affaire de concours frauduleux au ministère des finances. Komi Koutché, Valentin Djènontin, Fatouma A. Djibril, sont impliqués dans des dossiers de mauvaise gestion de la filière cotonnière sur la période allant de 2014 à 2016.

Akpédjé AYOSSO (Stag.)

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

27 août 2018 par La Rédaction




Le maçon enlevé dans l’attaque de Karimama libéré


26 septembre 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le maçon enlevé dans l’attaque de Karimama le 21 septembre 2022 est (...)
Lire la suite

L’accident d’un mini bus scolaire fait 02 morts


26 septembre 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Deux personnes ont été tuées dans un accident à Porto-Novo le samedi 24 (...)
Lire la suite

Des réflexions sur l’avenir de la Haute Cour de Justice


26 septembre 2022 par Akpédjé Ayosso
Le ministre de la Justice et de la Législation, Sévérin Quenum a procédé (...)
Lire la suite

Résultats des concours d’entrée dans les Universités nationales


26 septembre 2022 par Marc Mensah
La Direction des Examens et Concours a rendu publics les résultats des (...)
Lire la suite

Le délai de mise en règle des associations sera prorogé en (...)


26 septembre 2022 par Akpédjé Ayosso
Les organisations de la Société Civile ont demandé une rallonge de la (...)
Lire la suite

Le trafic aérien reprend à l’aéroport de Cotonou


26 septembre 2022 par Akpédjé Ayosso
Le trafic aérien a repris à l’aéroport international Cardinal Bernardin (...)
Lire la suite

Les vivres de l’EPP Kouandata délocalisés en raison des vols (...)


25 septembre 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
A l’école primaire publique de Kouandata dans la commune de Natitingou, (...)
Lire la suite

L’artiste gospel Steve Crown à Cotonou en octobre


25 septembre 2022 par Akpédjé Ayosso
L’artiste nigérian de la musique gospel Steve Crown est attendu à (...)
Lire la suite

Les Lions Clubs du Bénin lancent une campagne contre la Rétinopathie (...)


25 septembre 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Fidèle à son engagement à œuvrer pour le bien-être des populations, le (...)
Lire la suite

M AUTO devient la 1ère plateforme de mobilité électrique


24 septembre 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La société M AUTO, spécialisée dans la fabrication de véhicules (...)
Lire la suite

Une Agence sous tutelle du Ministère des Finances pour gérer les (...)


23 septembre 2022 par Marc Mensah
L’« Agence nationale des Gestion des Marchés » a été mise en place par le (...)
Lire la suite

Le trafic aérien paralysé au Bénin et dans d’autres pays africains


23 septembre 2022 par Akpédjé Ayosso
Le trafic aérien est perturbé au Bénin et dans plusieurs autres pays (...)
Lire la suite

Un policier tué dans un accident ce vendredi


23 septembre 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Un agent de police en service au commissariat central d’Abomey-Calavi a (...)
Lire la suite

Garantir l’avenir de son enfant, c’est l’inscrire à ESM-BENIN


23 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Depuis sa création en 2007, l’Ecole Supérieure de Management (ESM-BENIN) (...)
Lire la suite

Nombre d’électeurs et de bureaux de vote par département


23 septembre 2022 par Marc Mensah
La Liste Électorale Informatisée Provisoire (LEIP) qui permettra de (...)
Lire la suite

La rentrée académique 2022-2023 fixée au 26 septembre


22 septembre 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
26 septembre 2022, c’est la date retenue pour la rentrée académique (...)
Lire la suite

Les clarifications du maire sur l’enlèvement d’une femme


22 septembre 2022 par Marc Mensah
Le maire de la commune de Ségbana dans le département de l’Alibori s’est (...)
Lire la suite

Le Festival international Zogben démarre ce vendredi


22 septembre 2022 par Akpédjé Ayosso
La 2e édition du Festival International Zogben aura lieu du vendredi 23 (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires