mercredi, 7 décembre 2016 •

2688 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Les chauffeurs de Bohicon ne veulent plus de leurs responsables actuels




Un mouvement d’humeur a eu lieu très tôt ce matin à la gare routière de Bohicon. Le non renouvellement du comité de gestion de cette gare routière et la mauvaise gestion, étaient à l’origine de cette fonde. Les faits. Réunis ce matin pour la cérémonie des couleurs, les choses ont très tournée. En effet, juste après le cérémonial, un groupe de manifestants assistés par d’autres usagers ont commencé par huer les responsables de cette gare routière et exiger leurs démissions. Pendant de longues minutes, les manifestants ont traité ces responsables du comité de gestion de la gare routière de bohicon de "voleurs" de "sangsues", de "teignes", etc... et exiger leurs d’émissions immédiates. Pendant ces longues minutes, les membres du comité de gestion sortants ont vu leurs autorisés bafouées par les chauffeurs et autres usagers qui assistaient à la scène. Il faut souligner que ces membres du comité de gestion dont le mandat est arrivé à terme depuis le 05 décembre 2015, sont toujours en place. Une situation que les manifestants jugent d’anormale. Pour Séverin Dako, porte parole des manifestants, << ce bureau devrait être renouvelé depuis des mois. Mais son président qui trouve toujours des alibis n’a pas voulu organiser les élections. Il joue simplement au malin. Nous ne voulons plus ces manières de gestion à l’ère du Nouveau Départ>>, laissera-t-il entendre. Le porte-parole des manifestants est soutenu dans cette frustration par d’autre frondeurs très en colère qui exigent la démission pure et simple de ce bureau. <>, voilà quelques slogans hostiles que lançaient les manifestants à l’endroit de leurs responsables. Approché, Justin Gangbémabou, président du comité de gestion de la gare, se dit étonné de cette "manifestation politicienne." A l’entendre, <> a t-il ajouté. Il faut signaler que pour l’heure, aucune date n’est retenue pour ce congrès électif, mais les manifestants pensent user d’autres moyens si rien n’est fait d’ici quelques jours.

Par Amir NABIL

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

18 avril 2016 par Hubert Marcel



Une bande de malfrats mis en déroute

7 décembre 2016 par Hubert Marcel
Une patrouille mixte de policiers, gendarmes et chasseurs (...)
Lire la suite

Les syndicats désapprouvent la liquidation des structures du (...)

6 décembre 2016 par Dg24h
Les centrales et confédérations syndicales ont manifesté, à la Bourse du (...)
Lire la suite

UFUK-Bénin sollicite le Chef de l’Etat

6 décembre 2016 par Dg24h
L’école privée internationale Ufuk-Bénin est connue au Bénin pour ses (...)
Lire la suite

Phase d’essai dans les usines d’égrenage à Kandi et Banikoara

5 décembre 2016 par Dg24h
L’égrenage de coton graine dans les usines de Kandi et de Banikoara (...)
Lire la suite

Adankpo lance « Mes batailles pour la Rupture »

5 décembre 2016 par Dg24h
L’infosec de Cotonou a été le cadre samedi dernier du lancement d’un (...)
Lire la suite

La vérité sur l’histoire de la fameuse jeune fille qui se serait (...)

5 décembre 2016 par Dg24h
Par : Amir Nabil Comme une traînée de poudre, la nouvelle a fait le (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires