dimanche, 19 février 2017 •

191 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Le PNUD et les OSC désapprouvent la suppression du haut commissariat à la gouvernance concertée




Le programme des nations unies pour le développement (PNUD), partenaire de la gouvernance concertée au Bénin et ses alliés de la société civile se sont retrouvés hier, à l’hôtel ‘’Les Oliviers’’ de Porto-Novo, dans le cadre d’un atelier, d’une journée pour la validation du rapport de capitalisation des acquis de la gouvernance concertée au Bénin. Ce fût l’occasion pour les acteurs des Organisations de la Société Civile (OSC) de regretter la suppression du haut commissariat à la gouvernance concertée, dirigée par le respecté citoyen, Moise Mensah.

La rencontre a permis aux acteurs de terrain et au partenaire financier d’améliorer le rapport avant de passer aux échanges qui conduiront à son l’adoption. Gilbert Poumangué, le représentant résident adjoint du programme des nations unies pour le développement, a rappelé les conditions, qui ont amené le PNUD à accompagner le Bénin sur le chantier de la gouvernance concertée. Et tout ceci, à travers des actions de médiation, de promotion du dialogue social et inter-religieux sans oublier la justice sociale. Il est aussi revenu sur le fait que la faille de chaque élection constitue un moment de crise de confiance entre les acteurs politiques. Une situation qui a toujours vicié l’atmosphère sociopolitique depuis la réalité du renouveau démocratique au Bénin. C’est pourquoi il a remercié le haut commissaire à la gouvernance concertée et Gustave Assah de social Watch, représentant la coalition des Organisations de la Société Civile qui ont été actives sur le chantier de la gouvernance concertée et toutes les compétences qui ont œuvré pour les résultats satisfaisants enregistrés. Gilbert Poumangué a insisté sur l’importance de ce chantier. D’où le grand vide enregistré après la mesure de suppression prise par les autorités. Un vide qui a retenu l’attention de Gustave Assah. Ce qui justifie ses insistances à l’adresse du gouvernement pour la mise en place d’une structure ad’hoc de même nature que celle supprimée. Les participants après les travaux ont déploré cette mesure de suppression dans un contexte où la commission Djogbénou a consommé en un temps record, le budget de quatre structures. Les organisations de la société civile ont néanmoins joué leur partition grâce à l’appui financier du Pnud en attendant que le gouvernement se rebiffe pour une suite dans les actions enclenchées depuis 2008 par Moise Mensah.
Nicaise Azomahou

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

13 octobre 2016 par La Rédaction



La Rupture veut dépolitiser l’administration du système éducatif

17 février 2017 par La Rédaction
Le secteur de l’éducation va connaître durant le quinquennat de la (...)
Lire la suite

Léhady Soglo récupère Nourou-Dine Saka Saley

16 février 2017 par Dg24h
Nourou-Dine Saka Saley vient d’être promu à la mairie de Cotonou. Il a (...)
Lire la suite

L’Etat se retire de la B.I.BE pour laisser la place aux actionnaires

16 février 2017 par Dg24h
La situation de crise que la Banque Internationale du Bénin (B.I.BE), (...)
Lire la suite

Le bulldozer dans les rues de Lokossa, Comé, Dogbo et Aplahoué

15 février 2017 par Dg24h
L’opération libération des espaces publics est rentrée dans sa phase (...)
Lire la suite

Rifonga-Bénin écrit aux Présidents de l’Assemblée et de la CENA

15 février 2017 par Dg24h
Le Réseau pour l’Intégration des Femmes, des Organisations non (...)
Lire la suite

Le Bénin à l’école de la Côte d’ivoire et du Sénégal

15 février 2017 par Dg24h
Cotonou a accueilli ce mardi 14 février 2017, un atelier d’échanges sur (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires