vendredi, 20 janvier 2017 •

3032 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Destruction tous azimuts des ghettos et arrestations des hors-la-loi

Le sort réservé aux malfrats préoccupe les populations




Suite aux braquages successifs observés ces derniers jours, la hiérarchie policière comme d’habitude a lancé plusieurs opérations de démantèlement des réseaux de divorcés sociaux. La question qui interpelle le gouvernement est celle du sort réservé aux malfrats et l’opportunité de ces arrestations et de ces descentes musclées de plus en plus fréquentes des forces de l’ordre.

Les braquages de ces derniers temps ont créé la psychose au sein des populations des villes et campagnes du Bénin. Plusieurs mesures d’urgence ont été prises par le gouvernement et les autorités en charge de la sécurité publique. Plusieurs descentes aboutissant à l’arrestation de centaines de malfrats ont été observées. Les principaux réseaux ciblés sont ceux du stade de l’amitié de Cotonou, le ghetto de Guinkomey, xwlakodji, Zogbo et autres. La question qui défraie la chronique est celle du sort réservé aux hors-la-loi après leurs arrestations. Les populations déplorent que les malfrats soient remis en liberté après quelques semaines de détention. L’on se demande si le même cycle se fera de nouveau. Dans cette perspective, qu’elle est l’opportunité de ces descentes musclées sur les ghettos ? Une fois remis en liberté, et n’ayant pas d’activités professionnelles ni de réelles occupations, les malfrats reprennent leur sale besogne. Un autre problème se crée dans le cas où les autorités décident de garder en prison ces hors-la-loi qui ont été arrêtés dans les ghettos. L’engorgement des prisons est encore d’actualité et y ajouter des centaines de voyous ne règle point la situation puisque les prisonniers ont aussi des droits et doivent vivre dans un cadre de vie approprié. Les populations exigent aux dirigeants de réfléchir pour une solution durable au problème de l’insécurité. Car ces descentes suivies d’arrestations ne sont qu’une opération de charme et ne règlent nullement le problème de l’insécurité et du grand banditisme sur le territoire national.

Charles M. AGOSSA/Le Grand Matin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

10 juin 2016 par Dg24h



Le ministre Lucien Kokou reçoit les syndicats

20 janvier 2017 par Dg24h
Dans l’après-midi de ce jeudi 19 janvier 2017, le ministre de (...)
Lire la suite

Toboula veut déloger les taxi-motos sans domicile fixe

20 janvier 2017 par Dg24h
Ils devront rapidement se chercher un domicile. Les conducteurs de (...)
Lire la suite

Les pesticides rendent la vie dure aux apiculteurs de Tanguiéta

20 janvier 2017 par Dg24h
L’utilisation des pesticides pour la culture du coton conventionnel (...)
Lire la suite

Le domicile du feu Général Mathieu Kérékou à Natitingou n’est pas (...)

19 janvier 2017 par La Rédaction
L’opération de libération des espaces publics, lancée dans huit grandes (...)
Lire la suite

Deux trafiquants d’ivoire condamnés

19 janvier 2017 par Dg24h
Deux trafiquants d’ivoire ont été condamnés, le 17 janvier dernier, par le (...)
Lire la suite

Les vrais raisons de la crise de Wémèxwé

19 janvier 2017 par Dg24h
Le festival Wémèxwé 2017 n’a pas eu lieu cette année, malgré les (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires