mercredi, 26 avril 2017 •

154 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Le parlement rejette la modification de la constitution




60 pour, 22 contre et 01 abstention. C’est par ce vote que les députés ont rejeté la prise en considération du rapport de la commission des lois sur le projet de loi portant révision de la constitution. Le vote a eu lieu ce mardi 4 avril lors des travaux de la 3ème session extraordinaire de l’année 2017. Le seul point inscrit à l’ordre du jour est la recevabilité du projet de révision de la constitution du 11 décembre 1990, après le rejet à l’unanimité le vendredi 24 mars 2017 de la demande du Chef de l’Etat de l’examiner en procédure d’urgence. 45 députés ont répondu présents à l’hémicycle, à l’ouverture des travaux.
Selon le rapport de la commission des lois, le projet de révision envoyé par le gouvernement ne touche pas certains articles fondamentaux relatifs à la laïcité de la République, au respect l’intégrité du territoire national et autre. Aussi, le bureau de l’Assemblée a-t-il convoqué les députés pour discuter de la recevabilité de ce projet. Dans les débats après l’ouverture des travaux, on pouvait remarquer deux camps qui s’affrontent. La partie de ceux qui demandent le retrait pur et simple du projet et ceux qui demandent que les élus du peuple permettent que des corrections soient apportées au projet dans le but de satisfaire les inquiétudes des uns et des autres.
Si les honorables Garba Yaya et Idrissou Bako demandent le rejet du rapport de la commission des lois, Arifari Bako, Rachidi Gbadamassi, Benoît Dègla, Barthélémy Kassa et bien d’autres suggèrent pour leur part qu’il leur soit permis d’ouvrir le projet pour apporter leurs amendements. « Il faut tout de moins ouvrir le projet avant d’apporter nos amendements », affirme Arifari Bako.
Le Prd a quant à lui donné à travers l’honorable Raphaël Akotègnon, son représentant, officiellement sa bénédiction à la poursuite du processus vers la modification de la constitution du 11 décembre 1990.
Dans l’après-midi, les débats ont achoppé sur la déclaration de Mme Rosine Soglo sur la corruption des députés pour la révision de la constitution.
Le vote sur le rejet du projet renvoie la balle dans le camp du gouvernement qui va devoir revoir sa copie.

Armel TOGNON

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

4 avril 2017 par Dg24h



Macron et Le Pen ont une vision de développement pour l’Afrique, selon (...)

25 avril 2017 par Dg24h
La présidentielle française du 23 avril 2017 a porté en triomphe le (...)
Lire la suite

La loi portant identification des personnes physiques adoptée

25 avril 2017 par Dg24h
Les parlementaires réunis en séance plénière, ce lundi 24 avril, ont (...)
Lire la suite

Patrice Talon reçoit le Roi de Nikki

25 avril 2017 par Dg24h
Le président de la République a reçu en audience ce lundi 24 avril sa (...)
Lire la suite

Des populations se réinstallent sur les lieux dégagés à Cotonou

24 avril 2017 par Dg24h
Suite aux opérations de déguerpissement menées par Modeste Toboula, (...)
Lire la suite

C’est bizarre ! Au Bénin, aucun pouvoir n’est bon

24 avril 2017 par Dg24h
. Euloge R. GANDAHO/LE GRAND MATIN Laissons de côté, cette triste (...)
Lire la suite

Une vague de procès en perspective dans l’affaire 18 kg de (...)

24 avril 2017 par Dg24h
La semaine dernière, au d’une conférence de presse, les responsables de (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires