samedi, 25 février 2017 •

157 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Conditionnement pour l’exportation de l’Anacarde

Le ministre Sèhouéto accorde le monopole à une seule société




Les acteurs de la filière anacarde (cajou) ont des griefs contre le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat Lazare Maurice Sèhouéto. La pomme de discorde est le monopole qu’il a accordé à une seule société pour le conditionnement de la production nationale de noix de cajou, destinées à l’exportation. Les très fâchés n’apprécient pas que l’Etat, à travers le ministre chargé du commerce, leur impose un opérateur pour ce service.

C’est depuis le 02 novembre 2016 que le ministre en charge de la promotion et du suivi de l’exportation des produits agricoles a signé une lettre de confort reconnaissant la société ABONDIA DISTRIBUTION SARL comme structure agréée pour la livraison de sacs de conditionnement aux exportateurs de noix de cajou. « Le Gouvernement du Bénin, à travers notre Département ministériel veillera à l’utilisation par les exportateurs de noix de cajou du type de conditionnement retenu et fourni par la société ABONDIA DISTRIBUTION », précise la lettre signée par Lazare Sèhouéto.
Selon des sources proches du ministère chargé du commerce, la société ABONDIA a été retenue après consultation de plusieurs fournisseurs pour la livraison desdits sacs aux exportateurs par le biais du Conseil national des exportateurs de cajou (CONec). Cette société a bénéficié d’un crédit de campagne d’un milliard (1.000.000.000) de francs CFA auprès de la Société Générale pour le financement des sacs de conditionnement de la production nationale de noix de cajou destinées à l’exportation.
« Nous prendrons les actes règlementaires nécessaires et veilleront en étroite collaboration avec les autres Départements ministériels au respect strict du dispositif mis en place en accord avec le Conseil national des exportateurs de cajou (CONec) et le bon dénouement du financement consenti à la société ABONDIA DISTRIBUTION », souligne la lettre de confort.
Contre toute attente, bon nombre d’acteurs de la filière n’apprécient guère le monopole accordé à la sociétė ABONDA Distribution Sarl. Ils dénoncent le diktat du ministre et estiment que telle initiative n’est pas de ses prérogatives. Chaque acteur de la filière se donne les moyens de conditionnement de ses produits ont-ils fait savoir.

Nous y reviendrons

Paul Tonon

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

18 janvier 2017 par Dg24h



Des difficultés retardent la répression

25 février 2017 par La Rédaction
La montée du grand banditisme auquel le régime défunt était confronté, (...)
Lire la suite

D’importantes quantités de faux médicaments saisies à Dantokpa

24 février 2017 par Dg24h
D’importantes quantités de produits pharmaceutiques ont été saisies ce (...)
Lire la suite

Moussa Saka offre des lampadaires à la commune d’Adjarra

24 février 2017 par La Rédaction
Le richissime homme d’affaire Moussa Saka, fils d’Aricohé Super, offre (...)
Lire la suite

Une étudiante meurt au cours d’un avortement clandestin

24 février 2017 par La Rédaction
On l’appelle Floriane Alèhou, cette jeune femme de 25 ans est décédée (...)
Lire la suite

La situation au carrefour Caboma suscite des inquiétudes

24 février 2017 par La Rédaction
En plein de cœur de la ville de Cotonou, ce grand carrefour connu de (...)
Lire la suite

Les Béninois continuent de manger du mauvais pain ou du poison

24 février 2017 par La Rédaction
La population béninoise était confrontée à une insécurité alimentaire (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires