vendredi, 9 décembre 2016 •

158 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Le maire de Dangbo désormais dans la barque de la rupture




La vague de soutien pour Patrice Talon se multiplie dans le département de l’Ouémé. La journée d’hier a enregistré la déclaration du maire de la commune de Dangbo et celle de l’incontournable, Vincent Lézinmè. Un choix bien pensé selon ce dernier parce que reposant selon ses dires, sur des options de développement qui libèrent le pays de la politique de la main tendue. Celle qu’a condamné dans un passé récent, dès les années 58 le feu président Sékou Touré de la République de la Guinée Conakry. C’est pourquoi il en appelle à une union sacrée autour du candidat Patrice Talon pour le second tour du scrutin présidentiel le dimanche prochain. Une manière de faire aboutir le vœu des artisans de la rupture et pour permettre à notre pays dans la mesure du possible de se frayer un autre chemin, celui favorable à l’épanouissement des citoyens qui ont perdu espoir selon Lézinmè depuis dix ans.

Nicaise AZOMAHOU

DECLARATION DE SOUTIEN DE L’UN ET D’ABT DE LA COMMUNE D’ADJOHOUN AU CANDIDAT PATRICE TALON
(Adjohoun, le 16 mars 2016)
La rupture est en marche dans la Vallée de l’Ouémé et c’est déjà le Nouveau départ avec une Nouvelle Conscience

Militantes et Militants de l’Union fait la Nation de la Commune d’Adjohoun et de la Vallée de l’Ouémé en général
Militantes et militants de la Coalition de la rupture
Chères populations d’Adjohoun et de la Vallée de l’Ouémé en général,
L’heure est grave. Et pourquoi ?
Le bilan de la gestion du président Boni Yayi à la tête du Bénin montre clairement et à suffisance que la prospérité partagée tant prônée n’a pas été la chose la mieux partagée. Les populations de la Vallée de l’Ouémé en général et celle de la commune d’Adjohoun, en faisant le bilan, se rendent compte que la Voie Akpro-Missérété-Dangbo-Adjohoun-Bonou-Kpédékpo obtenue dans la douleur n’a pas été officiellement réceptionnée jusqu’à sa dégradation avancée aujourd’hui. Tout simplement, parce que c’est mal construit. De plus, la construction de l’Hôpital de la zone sanitaire Adjohoun-Bonou-Dangbo à Adjohoun et la construction du Centre de promotion sociale de Bonou sont encore des chantiers dans l’imagination féconde du champion du changement, le président Boni Yayi malgré les efforts soutenus des maires Gérard Adounsiba de la commune d’Adjohoun et Isidore Zinsou de la commune de Bonou. Très dévoués aux côtés du président Boni Yayi, ces vaillants fils de la vallée de l’Ouémé n’ont pas pu arracher ces infrastructures au chef de l’Etat pour le bonheur de leurs populations. C’est dommage. Mais l’espoir est permis.
Au plan de gestion des ressources humaines, c’est la misère. Les fils et filles de la Vallée de l’Ouémé appelés pour servir la République aux côtés du président Boni Yayi ont eu les séjours les plus courts. Certains ont été pratiquement humiliés, car, ils n’avaient aucune marge de manœuvre comme les autres venant certainement des bonnes régions pour donner la preuve de leur appartenance à la mouvance du président Boni Yayi. Ce n’est pas grave. Car, l’espoir est permis.
C’est pour cela, chers compagnons de lutte, les derniers amis fidèles, nous disons que l’heure est grave. L’heure est grave parce qu’il est l’heure pour que les filles et fils de la Vallée de l’Ouémé fassent un choix clair et sans équivoque. Car, c’est maintenant et tout de suite que l’avenir de toute la vallée de l’Ouémé et notamment celui de la commune d’Adjohoun doivent être décidés.
Alors, dans le cadre du second tour de la présidentielle de 2016 dont le scrutin aura lieu le dimanche 20 mars 2016 et sous l’éclairage des honorables députés Sacca Fikara, Justin Agbodjèté et les présidents Bruno Amoussou de l’Union fait la Nation (UN) et Abdoulaye Bio Tchané de l’Alliance pour un Bénin triomphant (ABT), les coordinations de l’UN et d’ABT et les élus de la Commune d’Adjohoun appellent les populations de la Vallée de l’Ouémé en général et celle de la Commune d’Adjohoun en particulier à sortir massivement le dimanche 20 mars 2016 pour accorder leurs suffrages au candidat de la coalition de la rupture, le candidat des candidats, le président Patrice Talon. C’est dire donc, que la machine électorale mise en marche au niveau central pour la victoire du candidat Patrice Talon est en marche à tous les niveaux, à savoir communes, arrondissements, villages ou quartiers de ville.
Que la grâce divine nous accompagne pour la victoire finale dans la paix et dans l’unité.
Je vous remercie

Pour la Coordination communale de l’UN,
Le Coordonnateur adjoint, porte-parole et chargé des questions électorales

Vincent LEZINME

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

16 mars 2016 par Dg24h



La fin de l’épidémie du choléra au Bénin

9 décembre 2016 par Hubert Marcel
Le ministre de la santé déclare la fin de l’épidémie de choléra au Bénin (...)
Lire la suite

Le Fonac dresse un bilan amer de la corruption au Bénin

9 décembre 2016 par Hubert Marcel
« Lutte contre la corruption et contre l’impunité, gage du développement (...)
Lire la suite

La destitution du maire de Tori prévue pour le lundi prochain

9 décembre 2016 par Hubert Marcel
Le maire de la commune de Tori-Bossito Robert Tolègbon est sur la (...)
Lire la suite

Bientôt le 166, un numéro gratuit pour les cas d’insécurité

8 décembre 2016 par Hubert Marcel
Le 166 ! C’est le numéro téléphonique d’intérêt public que le gouvernement (...)
Lire la suite

Des experts réfléchissent sur les impacts de crise nigériane sur le (...)

8 décembre 2016 par Dg24h
« Conjoncture économique au Nigéria et implications de gouvernance pour (...)
Lire la suite

Le président de l’Ancb fonde l’espoir sur le gouvernement

8 décembre 2016 par Hubert Marcel
Le président de l’Association nationale des communes du Bénin (Ancb) Luc (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires